Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Coupe du Monde 2017 - Liège

topic-unique
Tags: #<Tag:0x00007fd3c3df67d8>

(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #481

C’est même plus compliqué que ça. Un grand nombre de substances considérées comme dopantes sont des substances produites naturellement par le corps : l’EPO, les stéroïdes, les anabolisants… la technique d’auto-transfusion qui consistait à se réinjecter des globules rouges personnels… Le problème aujourd’hui est davantage une question de dosage que de substances : doser une substance dans le sang alors qu’elle n’a rien à y faire, c’est assez simple ; comprendre si tel ou tel paramètre est anormalement élevé de sorte qu’il n’a pu être modifié que par un apport anormal autre que alimentaire devient plus compliqué.

D’autant que certains sportifs, et ils doivent être de plus en plus nombreux à mesure qu’on va vers le haut niveau, doivent avoir des dispositions naturelles qui font que leurs paramètres biologiques ne sont pas forcément les mêmes que le commun des mortels. Je discutais l’autre jour avec une amie dont le fils a joué au hockey sur glace à niveau pro : il a eu la chance à la naissance d’avoir un coeur qui bat naturellement lentement, ce qui l’a considérablement aidé à franchir les étapes vers le haut-niveau. Il s’est arrêté d’ailleurs quand on lui a dit qu’il fallait prendre ceci ou cela s’il voulait encore espérer monter.

Et prendre des doses maousses costaud d’acides aminés ou de creatine n’est sûrement pas anodin non plus. Parfois la simple surexploitation d’un organe quel qu’il soit met la santé en péril. ça me rappelle un chirurgien qui dit à son patient sortant de la consultation : “rappelez-vous que le sport, c’est mauvais pour la santé”. le sport à petites doses, c’est bon ; à haute dose, nettement moins.

Une des façons de réguler le dopage serait par exemple de limiter les performances à un maximum qu’on pourrait considérer comme atteignable par les seules valeurs de l’entraînement et de l’alimentation, sans autoriser aucune substance ni complément alimentaire d’aucune sorte. Le souci est que dans l’esprit de ceux qui vivent du sport-spectacle, ça risquerait de ruiner leur gagne-pain faute d’intéresser les gens, et là on se heurte au problème financier exprimé par @violoniste18.
Personnellement je ne le pense pas parce que quand tu regardes le Tour de France, tu t’intéresses à savoir qui va gagner, pas qui va dépasser une moyenne donnée. Qui se souvient de la vitesse moyenne de Greg Lemond sur le Tour qu’il gagne pour 15 secondes devant Fignon ? Personne. Mais pour changer les habitudes, ça va pas être simple…


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #482

L’usage des dopants devrait peut-être être autorisée et encadrée par des gens officiellement compétents… ou alors il faut au contraire abroger toute substance absorbée autrement que par l’alimentation… c’est sans fin.
Le problème des médicaments est aussi un souci, où s’arrête la médication et où commence le dopage ?


(Clst 10 Bois Viscaria Light CD Stiga Calibra LT sound 1.8 RV Xiom Omega V Tour 2.0) #483

Tes un comique toi ! Armastrong que le tour de france
https://www.lequipe.fr/Cyclisme/CyclismeFicheCoureur520.html

Dopé un âne n’en fera jamais un cheval de course !!!


(Thomas Wok) #484

Personne en effet puisqu’il s’agit de 8 secondes.


Dopage au TT
(Thomas Wok) #485

J’ai toujours trouvé très bête ce genre d’estimation. Qui a la prétention de pouvoir calculer une limite maximum de performance sans dopage ? C’est la négation du sport, le rejet de la possibilité de profils exceptionnels. Et surtout ça n’empêchera pas les gens de se doper.


Dopage au TT
(Derf59 ImmunePB / H3 Pro Turbo / Piranja FDTecs) #486

Disons que sur le principe on peut fixer une limite à un instant T mais qu’il faut pouvoir ré-évaluer cette limite à T+1 si effectivement on a un athlète “exceptionnel” (sur lequel des tests complémentaires prouveraient que ces performances sont “normales”).

Maintenant cette limite ne peut être fixée/utilisable que dans des sports ou le physique prédomine sur la technique.
Ex : cyclisme pour les grimpeurs, course de fond, sprint ?

Par contre dès que la technique rendre énormément en compte, notamment pour les sauts, les lancers, c’est beaucoup plus difficile.
Ex : tu prends le saut de Bod Beamon en 1968 qui pulvérisa le record du monde de 55cm (le saut parfait à l’époque)


#487

Pour profiter du dopage en étant vieux, faut juste avoir une génétique exceptionnelle qui permettent d’encaisser des grosses doses parce qu’Armstrong devait probablement s’enfiler des seringues de la taille de bouteilles :sweat_smile:

Et c’est pas parce qu’un joueur est blessé qu’il est dopé, surtout avec l’entraînement de titan que font les joueurs chinois depuis qu’ils ont 5 ans. Ceux qui ont une moins bonne génétique/ résistance le paye cash. Justement un sportif dopé encaissera généralement mieux un entraînement difficile et serait donc moins blessé, après tout dépend des produits utilisés. Et dopage ou pas, leurs corps est habitué et s’est un peu adapté à une grosse charge d’entraînement. Une nette amélioration des performances sportives sur un labs de temps plutôt court, là ce serait suspect.

Après un dopage de masse reste quand même compliqué. Faut que les fédérations soient généralement mouillées, faut se procurer les produits (même si maintenant ça se trouve de plus en plus facilement via internet), faut être sûr des bons protocoles pour se doper, etc.

Et puis faut pas oublier que le dopage concerne très probablement tout les sportifs, pas seulement les 10 meilleurs. Un sportif 300 mondial au ping, tennis, vélo peut très bien être dopé. Le dopage améliore les performances mais ça ne permet pas d’un coup de baguette magique d’être dans les meilleurs mondiaux, même avec des doses élevés. En fonction des sports, il y a pleins de facteurs qui rentrent en compte.


(Thomas Wok) #488

Une autre façon de dire que ce genre d’évaluation serait de la merde en boîte, s’il fallait vraiment la réévaluer au fil du temps !!
On pourrait aussi limiter la vitesse à 130km/h sur les grands prix de Formule 1 (c’est déjà le cas dans les stands).


(11/ Maze/ Karis H/ Karis M+) #489

On ve renommer le sujet “dopage à la coupe du monde”?

Sinon je vous invite à continuer dans le sujet suivant:

Merci


(10-Gamma all+/Curl P1R 0.5/Vega Tour 1.8) #493

Pendant cette coupe du monde à Liège, il y a eu un contrôle antidopage de tous les joueurs des les huitièmes de finale. Le dernier contrôle s’est terminé à 3h du matin… pas simple d’uriner dans le flacon devant un juge arbitre, mais pas moyen de faire autrement.


#494

Ca prouve bien que la question du dopage est prise au sérieux et que les instances ne sont pas prêtes … à laisser pi…er!


#496

#497

Merci pour ces images

De plus en plus chinois, notre simon !
Ca s’entraine dur à 120 % tout le temps…


#498

De cette édition on retient la culture du tennis de table français depuis des décennies avec un grand champion français Simon Gauzy bravo à toi jeune homme demain se sera pour toi la victoire finale


#499

(tintinnnn) #500

Petite parenthèse peut ont déjà acheter les places pour la coupe du monde 2018 aH disney?


(kashi) #501

normalement à partir de demain des packs 3 jours à tarif préférentiel 80€ au lieu de 100€ le reste plus tard


(Ex Nihilo - Stiga Off. Classic CPEN / C1 / C1) #502

Assez impressionnant cet entrainement. Merci TTBelguimTV.

Je trouve assez remarquable comme leur raquettes sonnent différemment. Celle de Gauzy sonne quelques tons en dessus. (on est sur du BTY alc + T05 pour Assar vs Tout bois + Tensors Cornilleau pour Gauzy je crois.)

On remarque aussi que Assar a tendance à généralement prendre la balle un chouïa plus tôt que Gauzy.


(Simon) #503

Ya du carbon dans le bois de Gauzy il me semble


(Ex Nihilo - Stiga Off. Classic CPEN / C1 / C1) #504

@Branflakes affirmait récemment que Gauzy utilisait un 7 plis tout bois.