Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Les remises de service

topic-unique
Tags: #<Tag:0x00007fb3917c15b8>

(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05, GDT0x) #181

Svt on reste figé sur un schéma de jeux qui à nos yeux doit fonctionner, surtout en match, avec la pression… Et bien non, ça ne paie pas, et on s’entête, pas assez lucide pour comprendre et tester autre chose, ou alors à la fin du match, ou qd le match est terminé, là on se dit : “c’est évident, il fallait jouer comme ça…”
Dernièrement, je servais fort et bien varié ds le RV de mon adversaire ; il m’a fallu 2 sets pour comprendre que mes supers sces n’étaient pas supers ds son RV et que lui, par contre avait vraiment un super RV… Gloups !


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #182

en fait ouais idéalement il faut essayer plusieurs services ou remises, puis quand on en a trouvé un qui marche bien, le faire et le refaire… tout en changeant de temps en temps histoire que…

mais ne pas s’entêter sur un truc qui marche pas. Parfois il suffit d’un tout petit détail pour que ça gêne. Le même service mais tu te décales de 30cm à droite ou à gauche…


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #183

c’est très con ce que je vais écrire, mais après des années et des années de ping, je corrige ENFIN un gros défaut dont je n’étais même pas conscient avant, ou alors que je n’avais jamais sérieusement songé à corriger:
je décidais de ma remise AVANT que le serveur ne touche la balle !

ça pouvait même être AVANT même qu’il ne serve , du genre à 10-10, je me dis “allez je tente un top CD quoi qu’il arrive, et je me débrouille comme je peux si c’est impossible…”. Bref, le coup de poker pour remporter un match serré ou faire une perf

Beaucoup plus souvent, c’était la PEUR de réagir trop tard, et je décidais alors que le mouvement du serveur était bien enclenché, mais AVANT le contact, de la remise à faire. Donc en fait je ne regardais pas même le CONTACT avec la balle, et si le serveur masquait bien son service, et/ou avait des variations subtiles, ben je ne regardais pas, donc c’était le hasard finalement si je faisais une bonne remise. Autant dire que ça ne payait pas en moyenne…

Eh bien, maintenant, j’ai certes peur toujours de réagir trop tard, mais au moins je me force à attendre jusqu’au contact de la balle pour réagir, j’observe bien la raquette, et j’essaie même souvent de me dire à haute voix ou dans ma tête (“coupé !”/“lifté !”/“mou !” ou bien “court!”/ “long !” et ensuite de retourner…

Ca paraît idiot, mais ma lecture du service et donc la qualité de remise s’est nettement améliorée, et soudainement des joueurs qui me paraissaient complètement inaccessibles me le paraissent beaucoup moins !!


(Stiga Infinity VPS / Fastarc G1 2mm / Rakza soft 1.8mm) #184

Du progrès , en effet !
Tu peux même améliorer ça : juste avant que la balle du serveur touche la raquette, en gros qd il lance la balle, regarde ton adversaire globalement, regarde son corps, son geste du bras, ça te donne des indications.
Seulement une fois que la balle va toucher sa raquette, là tu te fixes sur la balle (effet “tunnel”).

Cette règle est valable aussi dans l’échange : dans l’idéal, au lieu de vouloir fixer la balle de A à Z dans l’échange, il y a des fractions de seconde où il faut avoir un regard périphérique ou plus global sur l’adversaire. Tu peux ainsi deviner, presque intuitivement, par son positionnement corporel, par son angle de raquette etc… le coup qu’il va faire AVANT même qu’il ait touché la balle.
Les bons défenseurs font ça très bien par ex. , c’est pour ça qu’ils sont “toujours” sur la balle.

Le problème de se focaliser uniquement sur la balle, le style: “je me concentre, je ne quitte jamais la balle des yeux” , c’est l’effet tunnel, qui te prive de tout un tas de renseignements utiles.


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #185

Dans l’échange j’essaie de regarder la balle puis dès que je joue, de regarder immédiatement la raquette de l’adversaire. Un peu comme ce qu’on doit faire au panier. Je n’y arrive pas systématiquement mais sur certaines phases de jeu c’est essentiel je trouve, par exemple si je fais une remise sur service court, ou après une poussette sur un attaquant et que je sais que je vais me prendre une mine…


(Stiga Infinity VPS / Fastarc G1 2mm / Rakza soft 1.8mm) #186

On sait qu’on devient bon qd on arrive à estimer de quel côté l’adversaire va attaquer avant même qu’il ait touché la balle. Perso, comme j’attaque souvent le 1er, ça me sert pas tant que ça, à part pour les blocs, dans lesquels j’ai progressé d’un coup en ayant cette vision plus “globale”.

C’était un défenseur que je n’arrivais jamais à déborder qui m’avait initié à ce principe. Il voyait avec mon placement de corps et mon armé de geste si j’allais toper à droite ou à gauche. Du coup il partait toujours du bon côté. Bien sur, une fois qu’on le sait, on peut essayer de le tromper en changeant son geste au dernier moment, mais c’est aussi un risque accru de fautes dès que tu cherches à intellectualiser un geste d’habitude instinctif.


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #187

mouais je me méfie de ça. Plus on monte en niveau, plus les gars ont une meilleure technique qui fait justement qu’il soit possible de modifier la direction du coup au dernier moment et aussi que la lecture soit plus difficile

Je joue à la table donc moins le temps de réagir, donc je suis obligé tout le temps d’anticiper, de me préparer à faire des blocs ou contres rapides. Quand je fais un coup moyen et que je sais qu’un coup fort va arriver, souvent je fais un choix à l’avance en fonction de la position de l’adversaire et du placement de la balle, en allant vers là où je pense que c’est le plus probable, en laissant par exemple le petit côté ouvert car c’est prendre un (gros) risque pour l’adversaire. Mais contre des bons joueurs c’est le contre-pied qui arrive.

Pour en revenir aux services, je ne regarde plus le corps, le geste du bras etc… mais seulement la raquette justement. Parce que les bons serveurs nous embrouillent avec leur gestuelle et font des feintes, comme les illusionnistes.