Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Le ping de compétition, la crise ?


#425

Oui, dans ce cas, il faudra prévoir aussi un arbitre adjoint et des ramasseurs, histoire d’avoir encore plus de spectateurs.


#426

on a des arbitres adjoints.


(sunking73) #427

Tout à fait d’accord.
Dans mon club on atteint pour la 1ère fois 46 promos pour 100 licenciés.
L’ambiance n’a jamais été aussi bonne.
Une grande majorité des promos sont très dynamiques, ils viennent jouer 2 à 3 fois par semaine.
Ils n’ont juste pas envie de faire de compétition. Je crois que je préfère ça au joueur de “très bon niveau” qui vient péniblement 1 fois par semaine et qui ne connait pas le prénom des joueurs “de niveau faible” :wink:


( 1629 V4 darker 7p2a cd G1 2mm,rv gipfel 1,5) #428

Et de plus ne tapera pas la balle avec lui😉…


(bazouka89) #429

notre sport permet d’accueillir des enfants très tôt
:slight_smile: mais nous n’arrivons pas à les conserver en majorité … pourquoi ? manque de motivation, changement de sport etc… et les parents qui se plaignent de la durée des compétitions et des temps d’attente entre deux matchs.

L’image de notre sport “peu physique” : je travail dans le commerce du sport, et je peux vous dire que l’on entend souvent : j’ai pris une licence pour faire du bad afin de perdre du poid et recuperer du cardio par exemple.


(lapinot) #430

Même constat pour moi, tu joues en contre toute l’annee en départemental quand tu veux plus faire de déplacements en régionale et t’as beau être à 85 % de victoires tu perds des points .


(lapinot) #431

Comme quoi les préjugés…


(15/Maze Magic/Pro GT 42/Ten 80fx) #432

Les indiv c’est devenu de la merde depuis longtemps. A mon époque (et celle de nicopong qui pourra confirmer s’il lit ce message) c’était simple et très bien:
Seniors et juniors séparés on avait pour les seniors:
Niveau départemental, de la D1 à la D4: 2 poules de D1, 4 poules de D2,etc… avec le 1er de poule qui monte et les 2 derniers qui descendent.
Niveau régional: 8 poules de 4, les 1er en tableau OK direct, les 4èmes en tableau KO direct, un barrage entre les 2 et 3, celui qui gagne en OK et celui qui perd en KO. Ensuite on joue TOUS les matches de classement: Il y avait 2 montées je crois (je ne me souviens plus), et le nombre de descente dépendait du nombre de descente des joueurs de N3 qui étaient de la région.
C’était limpide et logique, et en régional ça jouait au pire 15 (mais plutôt 16) et ceux qui montaient étaient en général aux alentours de 500. A l’époque c’était LA compétition phare, rares étaient les joueurs qui ne la faisait pas.
Aujourd’hui je ne comprend rien au système qui change à chaque tour, le niveau est nul de chez nul, bref c’est devenu une compet nulle. Jamais compris pourquoi ils avaient changé tout ça…


#433

Et puis, à mon époque, il y avait un niveau intermédiaire qui s’appelait "interrégional " que l’on appelle maintenant N2. C’était l’antichambre pour accéder à une vrai N2 nationale avec les meilleurs de France. Et enfin l’élite absolue en N1 avec 16 joueurs ( les pros et les tout meilleurs français ).
Aujourd’hui, c’est comme si on passait directement d’interrégional à N1. ( avec un gros paquet de joueurs qui ne ressemble à rien et qui les oblige à faire de gros déplacements ).


#434

c’est toujours à peu près comme ça chez nous
24 en D1, 24 en D2 et des poules en D3 D4 et c’est très bien.


(Tricheur invétéré) #435

En fait, ce que tu appelles “vraie N1”, c’est la N1 A aujourd’hui. L’équivalent de la N2 est aujourd’hui la N1 B. L’interrégional c’est la N2 actuelle. C’est juste que bon, les nouvelles régions ont là-aussi amené leur problèmes : l’ancienne zone qui comprenait Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées se retrouve aujourd’hui avec le Languedoc-Roussillon du fait de la nouvelle région d’Occitanie, jointe à la Nouvelle-Aquitaine.

L’ancienne zone était déjà grande, et avec le LR en plus, ça devient n’importe quoi : suffit de consulter les listes pour comprendre. Chez les jeunes, t’as des 5/6 qui se tapent les bornes parfois du plein Nord pour aller plein Sud dans le LR, et inversement. Et le niveau n’est pas plus relevé qu’avant la fusion. Pire, on a retrouvé au premier tour des joueurs de LR entre 15 et 17 ! Et il ne s’agissait pas de repêchages…

Plus tout les autres problèmes décris par @cowboy. L’année dernière, on s’est retrouvé avec deux tours en régionale où il y avait deux premiers (vainqueurs du croisement 1 contre 2 de chacun des poules de 6 joueurs), mais aucune finale de disputée. Alors que les deux autres tours, une finale s’est jouée.


(bois Infinity VPS V / Rakza 7 ) #436

salut, en ligue Bretagne dans laquelle j’ai repris depuis qq années, je ressens aussi les mêmes problèmes niveau effectif compétition.
Les symptômes et explications ont déjà été bien décrits dans les post précédents…

Je rajouterai que cette impression de “crise” vient de la vie des petits clubs, ceux autour de la trentaine de licenciés, qui jouent en général avec 2 à 4 équipes inscrites en championnat, qui me paraît plus compliquée qu’avant. Mais ce n’est peut être qu’une impression ?

La difficulté est de garder les enfants pour ne pas qu’ils abandonnent dès l’âge ado. , d’où l’importance d’un entraineur (mais pb financier pour le salaire…) et de quelques bénévoles pour s’occuper de les emmener en compétition le samedi etc…

Pour les adultes, ce genre de club repose sur un petit noyau dur, qui est le pilier du club, aussi bien sportivement (généralement les meilleurs joueurs) qu’au niveau associatif (on y retrouve souvent les qq membres du bureau qui font tourner le club). Il suffit qu’un ou deux de ces mecs aient pour des raisons x ou y un coup de mou et tout peut vite partir à la dérive…

Niveau vie du club, le risque aussi des petits clubs, c’est de n’avoir aucun réel entrainement (généralement on fait l’effort financier pour un entraineur jeunes mais un petit club n’a pas les moyens d’avoir en + un entraineur adulte), du coup, les “anciens” ont leur petites habitudes et jouent essentiellement entre eux, et le nouvel adhérent qui vient essayer a du mal à trouver sa place et ne progresse pas car on ne s’occupe pas souvent de lui .
Qd ça marche, c’est lorsque des anciens acceptent d’animer les séances d’entrainement (bénévolement bien sûr) et s’occupent des débutants pour les fidéliser et leur donner l’envie de continuer et de commencer les compétitions…
Si un petit club de ping n’a pas tout ça, il risque bien souvent de stagner voir même d’avoir du mal à survivre dès que le noyau de fidèles commence à arrêter.


#437

Tout ce que tu décris est tellement vrai ! :roll_eyes:
Et je suis bien placé pour le savoir.


(Miguel) #438

Encore une fois il y a un parallèle entre la vie pongistique et celle de notre société.
Pas d’échange, pas d’entraide, argent publique qui ne va pas dans les bons projets associatifs tel que ceux sportifs …
On pourrait relever d’indenombrables sujets mais ce qu’il ressort pour moi c’est l’humain la cause dans tout ça.
L’Homme change, s’individualise. Une société d’insatisfait.
Je vais résumer surtout ici en France, les gens se noient dans un verre d’eau, on fait d’un grain de sable une plage.
Désolé j’aime utilisé des images.
Beaucoup de problèmes qui ont été soulever dans ce sujet peuvent être résolu mais seulement si tout le monde a vraiment envie de le résoudre.
Tu as un problème avec la balle plastique, réfléchis adapte toi entraîne toi ça va se résoudre.
Tu as un problème avec la règle des services pareil.
Tu as un problème avec les organisations, réfléchis pose toi les bonnes questions et agis pour faire changer les choses.
Il est vrai que les combats à mener seul sont très difficiles certains se mènent seul d’autres en nombres.
Il y a des solutions, il faut avancer malheureusement trop de personnes deviennent aigris en vieillissant. Et le pire on se plaint des jeunes mais ils sont justes le reflet de ce qu’on leur transmets.


#439

ça c’est pas sûr ! Cette balle nécessite un changement de jeu total et tout le monde n’est pas forcément capable de le faire. D’autant que les qualités requises ne sont pas du tout les mêmes.
Maintenant, c’est prime à la vitesse et donc au physique, à la puissance au détriment des rotations et de l’intelligence de jeu.


(Miguel) #440

Pas du tout d’accord
Tu vois encore beaucoup de joueurs jouaient comme l’ancien style.
Ils ont dû s’adapter changer de matériel.
Faut arrêter les excuses tout le temps, il y a tellement de contre exemple a ce que tu viens de dire.


(Miguel) #441


(Miguel) #442

Tu vois cette pyramide quelque soit le sport et tous les changements qu’ils peuvent subir
Elle ne changera jamais


#443

Ben écoute, on est juste pas d’accord. Pas de soucis. Moi, c’est ce que je constate partout. Et c’est encore plus flagrant au haut niveau. D’ailleurs , il y a tellement de joueurs qui ont carrément arrêté.


(Miguel) #444

Alors bien entendu l’âge, le vieillissement engendre des difficultés d’adaptations bien entendu