Actualité Matériel Annonces Consentement

Qu'est-ce que le Ping Vétérans?

Afin de mieux connaître le Ping Vétérans, une pratique très importante au tennis de table, découvrez ci-dessous le témoignage d’Anne Boileau, vice-présidente en charge du développement et sextuple championne de France, ainsi que les témoignages de Jean Emmanuel More, Président actuel du Club d’Elancourt et Christophe Buquet, champion de France de triathlon longue distance en 1994 et de champion d’Europe par équipes en 2010 et 2011 de course à pied 100 kilomètres.

Poursuivre la lecture (FFTT) : http://www.fftt.com/site/actualites/2020-05-20/le-ping-veterans

1 J'aime

Merci,
il y des choses bonnes à savoir dans leur témoignage.
Surtout pour des débutants comme moi! :slightly_smiling_face:

Le ping vétéran est pour moi l’occasion d’avoir à nouveau des objectifs. J’ai toujours été un joueur moyen, ca fait 25 ans que je suis 25 ( anciens classements). Alors j’essaye de me maintenir encore et encore pour être compétitif aux France. Avec les arrêts, les blessures, les ptis pépins de la vie, pourquoi pas grappiller quelques places à l’échelon national

Ça veut dire que grosso modo tu fais partie des 2% les meilleurs. Pas vraiment moyen ça ! Tout est relatif mais faut penser aux 98% qui sont derrière.

Du coup on est nombreux à être plus que moyen…

Après chacun la définition de son niveau en fonction de ses ambitions plus jeunes, de son investissement etc…je continu de dire que 25 C’ est moyen. J’aurais dû m’investir et m’entraîner plus pour être moyen bon.

1 J'aime

N’est pas Bernard Menez qui veut

1 J'aime

Tout à fait d’accord. C’est quand même de la fausse modestie que de dire qu’on est moyen alors qu’on fait partie des 2% les meilleurs…

Pascal, pense aux 98 autres % à qui tu apprends qu’ils sont nuls à chier, alors qu’il font tout ce qu’ils peuvent avec leurs modestes moyens… :wink:

3 J'aimes

Euh non ce n’est pas de la fausse modestie. Ne te permets pas de dire ça alors qu’on Ne se connaît pas stp. Pour être 25 tu n’as besoin ni d’un gros physique, ni d’un gros talent. J’ai fait tous les stages de ligue depuis que je suis tout petit, j’étais un peu j’menfoutiste, je ne me suis jamais entrainer sérieusement…alors 25 je suis désolé mais tu as commencé le ping vers 8,9 ans C’ est moyen. Être 14 nouveaux classements quand tu vas commencé à 20 ans c’est top…tout dépend de son histoire

2 J'aimes

C’est vrai et 25 dans le Rhone ça ne fait jamais que petit 12 dans le Maine et Loire.

Et bon 8 en Bretagne :grinning:

Faut pas mal le prendre, c’était un poil ironique et surtout porté sur l’auto-dérision.

Mais je suis persuadé que la majorité des joueurs ne te considèrent pas comme « moyen » avec ce niveau: il suffit de regarder la pyramide des classements…objectivement. Non? :wink:

Arrête ton char ! C’est facile à dire quand on y est. Si c’était si simple, tout le monde serait 25. :wink:

2 J'aimes

Sans appuyer ses propos, je pense que quelqu’un qui a un taux de réussite proche de 80/90% sur service remise et premier démarrage peut déjà être 16 facile, si ensuite il met une balle de plus sur la table on peut être bien plus fort. Donc je le rejoins sur le fait qu’être 25 n’est pas si compliqué, encore faut il y arriver

Ben oui, faut y arriver, et pour ça, faut savoir tout faire ou presque. On est d’accord…

Peut-être que professionnellement tu gagnes chaque mois au moins 7000 € nets comme les 2% des Français les plus riches et que tu trouves que ton salaire est moyen. En même temps cette comparaison à sa limite : plus on gagne, plus on en veut.
Morale : comme l’argent, le classement ne fait pas le bonheur.

3 J'aimes

+1 …

en tout cas, j’ai toujours trouvé que dire « passer 25 (ou 18) c’est pas très difficile … » c’est très réducteur et pas pédagogique pour un sou.

Il faut :

  1. commencer très jeune et avoir une bonne formation, avoir la chance d’être avec un entraineur motivé et motivant.

  2. avoir la machine physiologique qui autorise la vitesse, fluidité gestuelle, peu de blessures, etc …

  3. avoir un peu de cerveau quand même aussi.

Je connais plein de joueurs qui sont moins forts que 11 en classement et s’entrainent beaucoup, et ne sont pas non plus des imbéciles intellectuellement.

être 25 ou 18 n’est pas si simple.

4 J'aimes

Et surtout, on a le droit de le penser mais on n’a pas le droit de le dire par respect pour les autres. Ou alors lors d’une discution entre amis en tenant compte du contexte et des gens.

2 J'aimes

"La modestie est toujours de la fausse modestie " Jules Renard

3 J'aimes

Moi j’ai toujours pensé ça :

  • qu’on est tous plus ou moins « programmés » pour arriver à un certain niveau.

  • je ne sais pas jusqu’à quel degré avoir appris avec un bon entraînement, fait plein de stages peuvent augmenter cette « capacité » à atteindre voire dépasser un certain palier, et je ne saurai jamais, car je n’ai jamais pu atteindre le classement 30 (17 maintenant) . J’ai bloqué à 1662 max. Je n’ai jamais eu de vrai entraîneur, ni d’entraînement structuré (ni fait de panier de balles ni fait d’exercice à thèmes)

  • pas sûr que tout le monde puisse arriver au classement 25 (18) … encore moins « facilement »

  • on est nés plus ou moins « doués » , c’est ce que je pense.

Je ne pense pas que Bernard Menez parlait de joueur « moyen » de façon péjorative. Je comprends ce qu’il veut dire.

Je connais plein de joueurs qui se sont vraiment entraînés sérieusement et qui n’ont jamais atteint les classements 12 ou 13 ou 14 ou 15, ou même 16… bref, ça a fini par coincer quand même.

On connaît tous aussi certains joueurs qui ont un gros coup droit, ou un gros revers, ou même sont bons serveurs, jouent fort mais que à l’entrainement ; mais n’ont pas la réflexion nécessaire à l’instant T, le sens tactique, et/ou n’ont pas assez la niaque (combativité, rage de vaincre, volonté), voire même ne savent pas garder leur calme, ne savent pas gérer leur stress, ont peur, perdent leurs moyens en compétition.

Un classement, c’est tellement un ensemble de paramètres et de qualités je trouve.

Pour revenir au sujet du Ping en étant vétéran, bah on essaie tous plus ou moins les années passant, de « maintenir un certain niveau, conserver un classement minimum.

Certains même se révèlent et ont un déclic, et parfois même atteignent leur meilleur classement après 40 ans, après 50 ans ? Après 60 ans et plus, je ne sais pas, je n’ai pas d’exemple en tête.

Mais tout de même, cela reste rare, et en général, à plus ou moins longue échéance, avec le temps, tu finis par baisser de niveau et donc logiquement en classement.

Puis il y a la santé qui peut s’en mêler : les blessures, le mal de dos, la vue qui baisse, les réflexes aussi.

Je considère que tout cela n’est pas bien grave, que j’ai personnellement beaucoup de chance de pouvoir continuer à jouer avec plaisir et passion. :wink:

7 J'aimes