Actualité Matériel Annonces Consentement

Poncifs sur les pongistes asiatiques, notamment chinois

[Désolé pour le sujet trollesque, mais ça m’intéresse de savoir si vous avez expérimenté la même chose]

Les récents championnats du monde m’ont donné de nombreuses occasions de discuter de tennis de table avec des proches, des inconnus, des collègues, pongistes ou pas, etc.

J’ai cru noter une permanence dans ces discussions : beaucoup d’entre elles finissent par dériver vers le sujet de la domination chinoise au tennis de table, avec bien souvent des tropismes, essentialisations, idées reçues, et - pour le dire franchement - parfois de sales poncifs géopolitico-racistes.

La plupart du temps, ces clichés sont formulés sous forme de blague(s) sur une supposée rémanence du passé maoiste et dictatorial en Chine qui s’appliquerait aux pongistes de l’équipe nationale actuelle, mais aussi à la formation des pongistes, notamment jeunes. Le tout associé aux caractéristiques racistes habituellement affublées aux asiatiques en général : rigueur, obéissance, discrétion, absence de personnalité, sacrifice pour le groupe, etc.

j’ai retrouvé quelques phrases sur ce forum qui illustrent ce constat. Je ne dis pas que leurs auteurs sont racistes (personne n’EST raciste, selon moi), mais qu’elles relèvent de mécaniques différenciatrices, péjoratives, stigmatisantes et essentialisantes.

Je pense qu’ils (les pongistes chinois) sont conditionnés pour

L’intérêt supérieur de la nation est peut-être plus exacerbé chez eux

en Chine, on va en camp de travail si on met un coup de pied dans la table.

l’éthique chinoise qui veut que l’on doive rester humble

En République Populaire de Chine, la raison d’état l’emporte toujours sur l’intérêt personnel. C’est le collectivisme poussé à son paroxysme.

C’est en effet un travers auxquels beaucoup de nous nous prêtons (je m’inclus dedans, et c’est un tort).
On trouve néanmoins dans l’entrainement (et je ne parle que de l’entrainement) une forme de rigueur très différente de l’entrainement européen. Tu as raison de dire qu’il ne faut pas essentialiser en expliquant que c’est parce qu’ils sont chinois qu’ils peuvent se permettre ça, mais je trouve intéressant pour autant d’expliquer sociologiquement cette différence d’acceptation dans la forme de l’entrainement.
J’ai pas la réponse, et je me garderai bien de la donner, mais la différence est là, l’expliquer (ou du moins tentons d’expliquer) ce n’est pas émettre un jugement de valeur dessus pour autant.

1 J'aime

Pour moi il y a deux énormes différences, on ne me l’enlèvera pas de la tête:

  • La population: ça aide tout de même pour sortir des champions.
  • L’entrainement dès le plus jeune âge: je pense que ces années là sont irratrapables. Il y a un gouffre entre un minime européen et un minime chinois. Les entrainements sont très rigoureux, avec de la régu, de la régu, de la régu… J’ai vu un reportage sur une jeune chinoise (elle avait 8 ans il me semble), on voyait qu’elle était heureuse d’aller s’entrainer, qu’elle était heureuse de faire de la régu. En France tu fais des stages de ping, tu fais 1h30 de ping après c’est foot et tournante.
    https://www.youtube.com/watch?v=iOGkfkXPUiQ
3 J'aimes

Ce n’est évidemment pas parce qu’ils sont jaunes et bridés qu’ils acceptent ce type d’entrainement, mais ça s’explique quand même très facilement sociologiquement. Ce n’est pas faire du racisme que de dire que les chinois ont une vision différente de la société, de l’effort ,de beaucoup de choses par rapport à nous. C’es purement sociétal, ce n’est pas ancré dans leur gêne. Le jour où ils vont un peu s’affranchir de ce monde là pour plus se diriger vers une société de loisirs, peuut être alors qu’ils seront moins performants au ping.

3 J'aimes

Il ne s’agit pas de nier que la domination chinoise au tennis de table existe, et qu’elle a des facteurs explicatifs : ils sont régulièrement évoqués ici.

Je voulais juste souligner qu’on se permet à propos des Chinois certaines explications que - bizarrement - on n’évoque pas pour expliquer la domination française au handball, la domination américaine au basket, etc.

Oh bien sûr que non. Mao était beaucoup moins despotique que Liu Guoliang.

D’ailleurs leur domination s’effrite très légèrement depuis son départ.

Je ne m’en lasserai jamais.

1 J'aime

Ben tout est vrai. Je ne vois pas où est le problème.
C’est bien pour ça qu’on leur achète leurs bons produits pas chers.

Lesquelles? Faut pas voir le mal partout non plus.

Si on veut on peut,

Suffit de retirer toutes les consoles, téléphone portable, skate board et autres sources de dépravation à nos enfants. Puis de les enfermer dans des camps entourer de barbelés, avec comme seul issue de finir dans le top 10 pour sortir…et nous aussi on aurait des champions…
Non mais…

Sinon sans blagues…c’est pas le coté champion de ping pong ou de n’importe quoi d’autre qui me genes, mais la culture de la performance, la fabrique industrialisée de ressources sportives…
Qu’un gamin se passionne pour un truc et deviennent le meilleur sur la planète pourquoi pas…que des adultes programme la chose…c’est pas pareil…

Mais j’avoue que c’est ambigu. Comme beaucoup je regarde des matchs élites et je trouve ça impressionnant…mais si on pense à tout l’environnement de ces champions, il y a de quoi avoir un doute sur le bien-fondé de la chose.

Il ne faut pas croire que ce sont les adultes qui programment. Les gamins qui finissent dans les meilleurs sont comme partout, ils aiment le ping, sinon de toutes les manières tu n’y arrive pas.

1 J'aime

Oui bien sur, mais le role des adultes est aussi de réguler les excès et de faire découvrir la diversité du monde…hors, la tentation de faire un champion peut être forte…

Enfin il n’y a pas de miracles, ici on cherche les raisons qui font que les chinois sont intouchables, ben c’est parce qu’ils s’entrainent 3 fois plus que les autres, voilà tout. Après on peut se consoler en se disant qu’ici les gamins sont vachement épanouis parce qu’ils ne font pas du panier mais qu’ils s’amusent pendant les entrainements, mais il y aura toujours les chinois et les autres. Et les ML, XX et autres FZD ne mle paraissent pas être les plus malheureux du monde.

1 J'aime

Eux oui… les milliers d’autres qui ont tenté et qui on du se tuer la santé pour tenter c’est moins cool. C’est ça la différence entre la Chine et la France par exemple.

1 J'aime

Et oui mais ça c’est le sport de haut niveau, c’est partout la même histoire, ça se saurait si c’était facile.

2 J'aimes

Ce n’est pas réellement partout pareil. Tu n’as pas le droit de faire en France ce qu’ils font faire aux jeunes en Chine. Et ça marche pour plein de sport.

1 J'aime

Je ne sais pas, tu sais ce qu’ils font toi ceux qui n’ont pas réussi en Chine? Il n’y a rien qui te dit qu’ils vivent moins bien que ceux qui ne réussissent pas chez nous.
Et si on cherche l’écart de niveau il est là faut pas aller chercher plus loin.
C’est quoi qu’on n’a pas le droit de faire qu’ils font?

Le problème c’est que là bas ils s’entrainent comme des malades pour tenter de se sortir de la pauvreté ou de mauvaise situations. C’est une porte de sortie pour eux.

En france tu t’en fou tu réussi pas à faire sportif pro tu fais autres chose. Ca ne va pas changer grand chose.

L’écart de niveau c’est qu’ils s’entraînent bien plus on est d’accord là dessus.

Pour ce qui est de ce qu’on a pas le droit de faire en France, j’avais vu des vidéos de gamines en gymnastique en train d’hurler de douleur quand leur coach les pli en 2 pour faire leurs étirements. Donc bon…

Après effectivement je ne sait pas comment cela fonctionne exactement ni en Chine ni en France ni ailleurs puisque je ne suis pas à côté d’eux pour voir comment cela fonctionne. Et je pense que pas grand monde doit connaitre la vérité.

Après c’est juste mon avis et je suis persuadé qu’ils ont une méthode assez simple qui consiste à les entrainer jusqu’à épuisement. Les meilleurs tiennent, les autres on les vire puisque de toute façon il y en a pleins d’autres qui veulent essayer…

Parce que tu crois franchement que ce n’est pas le cas en France avec certains parents ?

Pour illustrer ton propos, et en Chine ça ne doit pas être très différent :

2 J'aimes