Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Peur d'attaquer en match


(beausergent) #21

a défaut d’ attaquer bien contre attaquer dès fois c’ est pas mal…


(Christophe) #22

Je fais quasiment que ça…


(beausergent) #23

moi aussi avec de la défense et du bloc plus ou moins crabesque a la table !mais bon du coup si on me rentre pas assez dedans je suis bien embêté …


(Christophe) #24

J ai un très bon bloc également, mais si en face il y a rien, la j ai plus de mal.
Je me force alors à faire le jeu, mais j aime utiliser la vitesse de la balle adverse


(12 - U2 - H8 2.1 - Vega Tour 1.8) #25

J’applique depuis 4 mois… Ça commence à devenir réflexe et c’est super agréable !


(14) #26

Moi aussi j’ai tendance a defendre et je suis meilleur en tenue de balle et en variation d’effet/placement mais quel que soit ton style de jeux des que tu peux attaquer ou finir le point faut le faire sinon t’en finis jamais surtout que si tu sait demarrer des 2 côté des que c’est long et que t’es bien placé tu dois essayer de toper.Ce problème est surtout récurrent dans les petites divisions ,Sans vouloir paraître indiscret tu es classé combien?


(15 cd t 05 rv killer bois ai fuk) #27

merci c est bien interessant à lire cette 2 eme partie ! :hugs::slightly_smiling_face:


(15 cd t 05 rv killer bois ai fuk) #28

tu tiens ca d ou ?


(Mouette Rieuse) #29

Quand je faisais du sport en compet je n’avais pas conscience de tout ça, dommage car étant d’un caractère anxieux ça m’aurait été je pense.

J’ai malheureusement eu à beaucoup me documenter sur le stress et ses effets depuis un an (enfin ça fera un an demain exactement) suite à un trop plein de stress mal géré (dans ma vie professionnelle principalement)

Par contre j’ai toujours eu conscience du fait que la compétition c’était surtout savoir sauver les meubles quand on est dans un mauvais jour, car les mauvais jours en compet c’est ce qui arrive le plus souvent.

Pour recadrer par rapport à la discussion, il ne faut pas négliger l’intérêt d’une tactique qui prend en compte l’état de stress de l’adversaire.
C’est à dire que l’adversaire stressé va être plus à l’aise sur un jeu rapide, plutôt à la table donc, sur lequel il va pouvoir jouer en première intention sans se poser trop de question.
Donc il vaut mieux éviter les tops rapides, plutôt privilégier les changements de rythme, voir les balles molles faussement faciles qui demandent un placement parfait pour être bien accélérées, le genre de coup qui fait dégoupiller qqu’un stressé quand il le rate.

En tennis on ne voit jamais un bon joueur tenter une amortie pour sauver une balle de match, c’est les joueurs moyens ou les génies au sang froid genre Federer qui font ça.
Inversement le classique quand on a une balle de match pour soi c’est d’envoyer un chop de revers tout mou et tout dégueulasse sur le revers de l’autre et de monter à la volée comme un taré. L’autre se fait dessus 9 fois sur 10 et fait la faute tout seul.

En ping pong je sais pas ce que c’est l’équivalent de ce genre de coup.


(946 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #30

Une proposition parmi d’autres :wink:
Service bombe dans son revers, il assure le bloc dans ton plein CD mais comme il veut pas le mettre dehors, ne l’appuie pas et ne frôle pas la ligne blanche du coup MDST (Mine Dans Sa Tronche)…


(Mouette Rieuse) #31

Ça paraît un bon exemple.
Par contre inversement le service bombe utilise lavant bras et le poignet avec une prise de risque souvent importante, pas forcément le service à utiliser quand on est stressé.
Une service pioche par exemple est plus facile à faire dans ce cas (rotation du buste).

Je sais pas si t’as vu la finale du championnat de France femme hier, sur la balle de match la perdante a carrément raté la balle sur un top revers compliqué (2 appuis décollés pour relancer une balle à mi distance)


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #32

Je me permets d’ajouter un petit commentaire, car comme @sergey je ne pense pas que ça soit forcément un manque d’entraînement mais plus souvent un manque de qualité dans l’entraînement.

Exemple, j’ai des coéquipiers qui ne s’entraînent pas, ils arrivent à la salle un soir par semaine, prennent leur raquette et feu, on fait des matchs. Ces joueurs là ne progressent quasiment pas alors qu’ils entretiennent des situations stressantes (le perdant paie le verre).

Pour moi, il faut commencer par asseoir son jeu sur des bases techniques correctes. Le panier de balles, par exemple, si on augmente la cadence peut devenir “stressant” tout en laissant le focus sur un coup technique ou un schéma en particulier. Perso, j’ai beaucoup progressé grâce à ça (et je devrais continuer en fait). Donc oui, mettre du stress, mais ne pas oublier de mettre l’accent sur la validité technique de ce qu’on fait en étant stressé.


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #33

Service court sans effet, très dur à attaquer ou à remettre bas (quand on a la lucidité de voir que c’est mou), et une grosse frappe derrière.


(946 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #34

Effectivement, mais je pensais que le stressé était en face, pas le serveur :stuck_out_tongue_closed_eyes:
C’est juste que perso je ne stresse jamais (mode mytho… Ou pas :stuck_out_tongue_winking_eye::stuck_out_tongue_winking_eye::stuck_out_tongue_winking_eye:)
Bien sûr que je blague pour le stress, par contre j’aime quand même faire un bombe sur balle de match rien que pour le challenge.


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #35

Mais j’allais exactement dans ce sens, contrairement à Sergey qui ne parle que de matchs d’entrainements pour travailler ce problème. Or, ce n’est pas qu’avec de simples matchs d’entrainement qu’on règle ça, @junky l’a très bien expliqué.


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #36

Oui en fait, je réagissais plutôt au message de Mouette, beaucoup d’entraînement ne veut pas dire forcément beacuoup de BON entraînement.


(Mouette Rieuse) #37

Je suis tout à fait d’accord avec toi et l’exemple des mecs qui viennent jouer des matchs d’entraînement, même à enjeu, est vraiment bon.
J’avais envie de présenter une vision un peu particulière du problème en se focalisant sur le stress.

D’ailleurs vous évoquez beaucoup l’intérêt du panier de balles, je connais pas bien le ping mais je suis un peu perplexe quand même, car le panier a plutôt tendance à ancrer une technique moyenne avec une balle qui arrive vite et en rythme et sans vérifier le pourcentage de réussite des coups non?
C’est surtout bon pour améliorer la réactivité et les déplacements ou je dis une connerie?
Du coup c’est plutôt à l’opposé du problème du joueur qui essaie de se forcer à attaquer en match sur les balles molles vous trouvez pas?

De mon côté je me suis bricolé un return board sur lequel j’ai pas encore mis de plaques, donc ça me renvoie des balles légèrement coupées, si je veux faire 5 ou 6 coups d’affilée il faut que je joue calmement, bien placé sur les appuis en tirant la balle raisonnablement, c’est un meilleur exercice pour le cas cité vous trouvez pas? C’est une vraie question hein


(Maze T-tec All+ / Fastarc G1 / Samba+) #38

Le panier de balle, c’est la rolls de l’entrainement. Si tu peux bénéficier de ce luxe, vraiment profites-en. Un bon “distributeur de balles” va adapter la fréquence et le type de rotation dans ses balles au niveau de son “client” et de à ce qu’il veut travailler. Pour aider un débutant à apprendre un coup de base, ça peut être de balles bien régulières, avec seulement un peu de rotation, toujours au même endroit… comme un robot quoi. Pour un joueur avancé, ça peut être des enchainements simulant des schémas de jeu, genre une balle courte coupée en plein CD que tu dois flipper, suivie d’une balle longue coupée en plein revers que tu dois toper en rotation revers, puis une balle avec peu d’effet simulant un bloc dans ton CD, sur laquelle tu dois faire une top frappé, tout ceci à une cadence un peu supérieure à ce que tu aurais sur un vrai point, et avec plus ou moins de variation de placement et d’effet. Le gros avantage du panier par rapport à la même séquence sur un relanceur, hormis que tu peux aller plus vite, c’est que tu vas toujours au bout de la séquence, même si tu fais une faute sur ton flip de démarrage. Sur un relanceur, pour aller au bout déjà il faut qu’il soit bon, et tu as tendance à assurer tes premiers coups pour aller au bout de la séquence, du coup tu ne les travailles pas vraiment. Voilà en gros pour moi les principaux avantages du panier.


(Mouette Rieuse) #39

ok merci pour ta réponse ça donne envie c’est sur


(10-Gamma all+/Curl P1R 0.5/Vega Tour 1.8) #40

J’ai dis ça moi ? :thinking: