Le meilleur du tennis de table et du PING-PONG Bons plans / Codes Promos | Application Archives : Forum | Matériel

Palier de 14 à 18 : comment le passer?

Avec le coup fort, on conditionne le jeu, surtout dans les trois premières balles.
On s’habitue à la remise sur le coup fort, et on devient capable de jouer en automatisme.
Apres c’est évident que ça dépends des systèmes de jeu.
Ce n’est qu’une règle générale, mais qui est utilisée dans les trois premières balles,
quelque soit le système de jeu.
Mais c’est sur que le mi-distance va travailler son déplacement et sa vivacité, le défenseur va travailler sur son physique.
D’un autre coté, ce genre de joueurs ont aussi un coup fort.
Même un joueur complet sera bien plus embêtant à jouer si il a un coup fort de qualité, car son adversaire va faire bien plus attention aux balles qu’il donne, et à la remise de service.

Vous avez tous les deux raison je pense. Mon avis est que tu peux difficilement te passer d’un coup fort en coup droit, tu dois avoir un coup fort en coup droit qui te permette de finir le point, parce que dans un rallye tu ne peux pas reprendre le revers pour finir en coup fort.
Donc , à mon avis toujours, à de rares exceptions près comme Karakasevic qui est d’une planète mais pas de la nôtre, il y a deux sortes d’attaquants :

  • les attaquants à coup droit majoritaire qui vont tout faire avec le coup droit, démarrage et finition ;
  • les attaquants complets qui font démarrer coup droit ou revers voire préférentiellement revers, mais qui finiront quand même en coup droit car ça reste le coup le plus fort même si tu es excellent en revers.
    Moi je suis dans la deuxième catégorie, je vais pouvoir finir le point en revers sur le premier démarrage mais sur un rallye, quand le mec s’est reculé en top sur top ou en défense à mi-distance il me faut le coup droit pour finir.

Il faut donc que je travaille les deux ; être super régulier sur mon démarrage revers pour ne pas fauter sur la première initiative, et travailler mon coup fort en top coup droit pour finir le point. Je ne peux pas faire une croix sur le coup droit, si je suis trop faible de ce côté-là l’adversaire me pilonne et je ne peux plus le surprendre, et même mon revers devient alors inefficace car je dois le forcer et je vais à la faute. Dans un match difficile, c’est souvent mon revers qui me fait gagner 80% des points mais c’est mon coup droit qui me fait marquer les points de la gagne, ne serait-ce que parce que ça entretient l’incertitude chez l’adversaire ce qui rend mon revers d’autant plus efficace.

D’acoord aussi avec cowboy210 sur l’impact psychologique d’un vrai coup fort. C’est indispensable pour passer de 14 à 18 je pense, alors que ça ne l’est peut-être pas pour passer de 10 à 14 par exemple.

ma ba se de jeux c est le revers pour le demmarage apres vu que j ai un soft en coup droit il m aide a terminer mais j essais d etre complet afin d utiliser les deux la cette annee je suis dans la partie tourne ta raquette pour je l espere m aider encore a grimper et me rapprocher de 18 d autant que je sais toper avec le backside en cd et je pense que cette variation c est pas mal

oui et non

on a dit que le plus important c’était d’être bon sur les 3 premiers coups de raquette.
donc le coup fort, ça doit être le service, le retour, le démarrage (décisif ou qui prépare le coup décisif)…

si tu domines l’adversaire dans ce domaine, même si dans les rallyes, c’est 50%/50%, ou même légèrement moins pour toi, tu gagnes… il faut donc démarrer fort, ou avoir un démarrage très gênant, qui ramène une balle facile à négocier, et conclure.

sur ce que tu dis à propos du CD, c’est clair. Perso, quand je joue en “perf”, je me dis toujours, que je dois être hyper agressif, et jouer en CD un max, c’est à dire, prendre l’habitude ou automatisme de vouloir enchainer un revers avec le CD en pivotant si il le faut. alors que contre un adversaire moins fort, je vais prendre moins de risque et utiliser plus mon revers. C’est rare les joueurs qui basent tout leur jeu d’attaque sur le revers.

Allez petit retour sur le match de ce week-end ! Config de match complètement opposée à la dernière fois ; l’équipe que nous jouons est très forte, elle vise la montée, tandis que nous jouons le maintien et en plus nous sommes en effectif limité pour cause de blessures de plusieurs joueurs, donc on n’escomptait pas jouer la gagne samedi, mais tâcher de gratter le maximum de pions pour ne pas trop plomber notre match average.
Chez nous donc, deux titulaires à 17, moi modeste 13 et un remplaçant 8 qui nous a fait l’amitié de faire les 2h de déplacement. En face, 4 joueurs forts, un 19 d’expérience, un 18 en pleine bourre, un 17 vieux briscard qui ne lâche jamais un point et un jeune 17 en mode “je suis au pôle je reviens de Chine et j’ai bien l’intention de te tataner la tronche grave”.

J’attaque sur le 18 ; je négocie mal le premier set, je suis raide, je bouffe les services… je ramasse… au second set, je m’applique, je remets mieux, je sers mieux, je démarre sur la table, 7-0 pour moi ! Mais l’adversaire se ressaisit, durcit ses balles, marque deux ou trois jolis points et je n’arrive pas à le contrarier, je fais un pas en arrière… je me fais coiffer au poteau au second set… et le troisième il est en roue libre et je ramasse à nouveau.
Deuxième match, sur le jeune 17. Bon ben là… pas moyen, il fait tout 10 fois mieux que moi, même quand je démarre il contrôle à mi-distance et me remets un pain si je mets une attaque plus faible… j’ai ramassé grave. Y’en aura d’autres des matches comme ça, je le sais ; faut s’y préparer psychologiquement.
Le double, je le fais avec notre remplaçant, on joue contre le jeune et le 18, ils sont bien meilleurs que nous, pas d’espoir. Pendant ce temps-là le compteur défile, nos adversaires sont en roue libre, 10-0 au compteur, ça fait mal… notre leader réussit à ouvrir la marque à 11-1.

Me reste l’ultime match à jouer, à 11-01 score équipe mon adversaire 19 n’est plus trop motivé et ça se sent. J’enlève le premier set par surprise, mon adversaire fait un certain nombre de fautes sur mes services et sur son premier démarrage, moi je suis pas comme ça, on me donne, je prends ! Deuxième set, mon cap’tain me prévient “fais gaffe au réveil, tu es mal placé, tu n’arrives pas à jouer quand il y a plusieurs échanges”. Comme de juste, mon adversaire se réveille et je prends 11/1… Troisième set, décidé à ne pas me laisser faire, je joue bien, je suis précis en service/remise, je me bats dans l’échange, je parviens à tenir le choc et à enlever le troisième set 11/9. Enfin 4è set, je démarre un peu mal en jouant petit bras sur un premier coup droit, et là ça fait tilt, je repense à mon match perdu sur le 18 à la première journée en ayant mené 2 sets à 1 8-6. Je me dis “si je joue petit bras en assurant, je vais me faire bouffer”. J’ai alors joué tous les coups droits à 200% tout en tâchant de garder mes revers sur la table, je réussis à prendre l’avantage à 6-2 puis 7-3 et 8-4, deux services à suivre. Je prends ma chance, service court /démarrage rotation, revers de l’autre côté et finition en coup droit… service mou, il démarre un peu gentil milieu de table, je tente le top frappé ça rentre, 10-4 ! Et au final il réussit un enchaînement service/démarrage mais je tente et réussis un ultime revers décroisé, ça y est c’est fait, première perf à 19 !!

Inutile de vous dire que je suis fier comme un bar tabac :stuck_out_tongue_winking_eye: Evidemment je suis lucide, je joue le même joueur en premier avec un score équipe différent, il n’aborde pas le match de la même manière. Là c’était plié depuis belle lurette, il n’avait rien à gagner ni à perdre à part ses points perso, bien sûr. C’est la config idéale pour une grosse perf ou contre selon le point de vue. Mais bon, ça fait du bien, je n’ai pas volé ma victoire, je suis allé la chercher, et ça veut surtout dire que c’est possible ! De même que si j’avais réussi à enlever le second set sur le 18, à 1 set partout c’était plus le même match…

On sort de là avec 12-2, ma foi on aurait peut-être pu faire mieux mais guère, les conditions étaient trop réunies pour qu’on se prenne une tôle. Mais on ne comptait pas sur une victoire et on est au moins pas fanny.

Je suis motivé comme jamais pour la suite ! Je me rends compte que comme on l’a déjà dit, c’est bien les trois premiers coups les plus importants : service, remise, premier démarrage sur la table, on est en bonne position pour gagner le point même avec un adversaire plus fort (enfin pas trop, parce que le jeune, là, trop trop dur…), et si ensuite on fait ce qu’il faut pour rentrer un coup assez fort sans aller à la faute, le palier de 14 à 18 est surmontable… au moins pour aller chercher un match, j’entends ; parce que monter 18 c’est une autre paire de manches encore.

En tout cas c’est pas impossible, donc cette semaine entraînement, entraînement, entraînement !! :wink:

2 « J'aime »

:smile:
bravo !!!..:gem:

Pour ma part, j’espère pouvoir aussi faire prochainement au moins 1 tel beau match, et poster une jolie vidéo…

Bien joué Popette, bravo ! :grinning:

ton adversaire doit encore en faire des cauchemars !

oui bravo parce que même si le match était plié & co, quand y’a 500 points d’écart, faut quand même que le challenger sorte un gros match pour profiter d’un coup de mou du favori;

c’est quoi le barème en points pour le classements pour 500 points d’écart (pour le vainqueur et le vaincu ?)

+35 pour l’un
et
-25 pour l’autre.

+35 et -25 sont des maximuns. Pas la peine donc de l’emporter … sur Gauzy, ça … (hihihi) paiera pas.

Bj popette :slight_smile:

et dans le cas contraire, si celui qui a 500 points de plus avait gagné, ça aurait fait quoi pour chacun des 2 joueurs ?

0

@leurasien : ce ne serait pas plutôt +40 et -29

Au coeff. 1, j’ai +35 et -25.

Mais peut-être que mon document date, Pat88.

Sur le site de la FFTT, le document que j’ai imprimé le 26 août mentionne +40 et -29 au coef 1

C’est bien +40 et -29 :wink:

Tennis de table et PING-PONG Bons plans / Codes Promos | Application Archives : Forum | Matériel