Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Mental : Des clefs pour s'améliorer ?


(CoreCellOff / Rasenter 42 x2) #241

c’est de sa dont je parle et le vieux à repris toute sa confiance en un quart de seconde.

je pense que le plus gros problème c’est que la pression ce transforme en peur et derrière on ce retrouve ignorer la condition adverse alors que lui aussi est souvent dans le même état, voir pire. ne pas ignorer l’adversaire et le déstabilisé si cela est possible c’est les règles même du duel.


#242

J’ajouterais même que pour ne pas avoir un mental hésitant, il suffit juste de gagner ses matchs :joy:

Sérieusement, je dirais qu’il ne faut pas prendre trop de risques (risque calculé), faire quelque chose que l’on sait faire, bien respirer avant le point, prendre le temps avant de servir ou de revenir à la table, être bien fléchi au niveau des jambes, jouer “simple” , ne pas forcer ses coups, avoir confiance en ses coups, ne pas être négatif, être très motivé intérieurement, etc.

Bien sûr c’est plus facile à dire qu’à faire, mais le mental est tellement complexe, et que même un sportif pro y est confronté.


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #243

Y a eu un temps où je râlais beaucoup également. Finalement, ça me faisait perdre beaucoup de matchs, parce que pendant que je m’énervais et que je me plaignais, ben je me sortais du match, et donc je ne pouvais pas gagner.

Depuis, je suis beaucoup plus calme. Il m’arrive encore de m’énerver, mais c’est plus court, moins cinglant, et très ponctué. Ça dépend généralement de ce que je vis à côté. Par contre ça me sort toujours autant du match.

Par exemple, sur la dernière journée, mentalement j’étais proche du néant. La cause ? La veille, j’ai consulté mes copies de grosses matières, que j’avais finalement raté, entraînant une grosse déprime et une chute du moral, persuadé que mon semestre était foutu. Résultat, la tête un peu ailleurs, le moral au plus bas, j’ai eu du mal à jouer correctement, et c’était d’ailleurs ce expliquait mes tremblements ce jour-là. Donc j’ai joué de façon dégressive : très bien au début, et au fur et à mesure des points perdus, je lâchais. Au dernier match, je n’arrivais plus à me battre, et je suis passé complètement à côté, complètement déprimé. J’ai même balancé ma raquette et je suis allé jusqu’à me mettre plus bas que terre. Là, autant dire que c’était compliqué. Et surtout, quelles solutions pour remonter mentalement ? Ben il n’y en n’a pas vraiment…

La suite montrera que j’ai été très con et que j’ai vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, puisque j’ai appris la semaine suivante que j’avais tout de même validé mon semestre, dont les matières dont j’avais pourtant raté le dernier examen. Et c’est dommage de se dire que je suis passé à côté parce que j’ai été trop péremptoire dans mes affirmations…

Mais si il y a bien un cas où là je ne peux que vaciller mentalement, c’est bien celui-là. Et là, je peux gueuler très fort autant que je veux pour m’encourager, ça ne me remontera pas.

Donc ce que je dis, quelque part ça s’applique de façon assez personnelle, puisque par exemple, comme j’ai du mal à faire complètement abstraction de mes soucis hors-ping, ben je vais craquer dans tout les cas, sans possibilité de me reprendre. Donc ma méthode est assez limitée sur moi. De même, si ce n’est pas dans la nature de la personne d’avoir besoin d’extérioriser à ce point, ça ne sert à rien.

Par contre, la contrepartie de ma technique, c’est que vu que c’est une extériorisation sans filtre, toutes les personnes autour se la ramasse en pleine poire. Mais comme je le fais de façon très ponctuée, ça ne fait pas polémique, mais ça surprend, ça c’est certain !


(CoreCellOff / Rasenter 42 x2) #244

Bienvenue au club. :slight_smile:
Ping et vie tourmentée quand on est de nature explosive, sa fais plaisir aux fabricants de bois.


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #245

Ça m’est déjà arrivé. Un autre match il y a quelques temps (quelques jours avant que je n’arrive au club de Poitiers en tant que muté), où là j’ai mentalement craqué pendant toute la rencontre. A la fin, j’étais tellement dépité que j’ai jeté ma raquette au sol, et voyant qu’elle n’était pas cassé, je l’ai brisée en deux sur mon genou.

Une fois arrivé à Poitiers, j’ai été pris de craquages mentaux pendant les rencontres en raison de problèmes personnels. Ça m’a coûté très cher : un paquet de défaites et de points perdus.

Et étant quelqu’un de nature explosive, une baisse de moral peut vite créer des problèmes.

Et là par contre, c’est très difficile de remédier à ce genre de cas.


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #246

Vieux truc de défenseur transmis par mon premier entraîneur : “Dans un moment serré, si tu ne te sens pas en confiance, fais juste un truc qui marche, c-à-d qui te vient naturellement.”

Alors, c’est assez faux-cul de ma part, parce que dans ces moments-là c’est quasi toujours l’avantage du défenseur. Je peux me permettre de ne pas prendre de risque, et d’attendre en poussettes, parce que c’est mon jeu. Pour un attaquant (spécialement s’il est faible en bloc), laisser l’initiative n’est pas forcément un bon plan. Par contre, l’idée de faire un schéma simple qu’on connaît, basé sur un service simple qu’on maîtrise me paraît être une bonne idée. On ajoute pas le stress d’une situation inhabituelle à celui d’un score serré.


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #247

On m’a donné le conseil strictement inverse : “à 9-9, fais un truc que tu n’as pas fait pendant le match, pour surprendre”.


#248

en ce qui te concerne le problème est différent …
ton cerveau est tellement conditionné par la défaite depuis 2 ans qu ’ a 9/9 au 5mm méme si tu n ’ as pas cette impression inconsciemment tu craques …


(Maze T-tec All+ / Fastarc G1 / Samba+) #249

L’idée est bonne, mais si c’est un truc que tu n’as vraiment pas fait une seule fois du match, c’est un peu la loterie. Si le seul effet de surprise ne fonctionne pas, tu ne sais pas si ça va te mettre dans une situation favorable pour faire le point, ou au contraire si ça va te mettre en difficulté. A moins d’être tellement fin analyste que tu sais simuler le truc dans ta tête par rapport à ce que tu a appris du comportement de ton adversaire pendant le match… Du coup je dirais plutôt qu’à 9-9 à la belle tu pourrais faire un truc que tu as fait rarement dans le match et qui t’a réussi. Le plus facile c’est si tu es au service et que tu en as gardé un qui a déjà marché mais qui n’est pas encore “usé” (c.à.d. auquel ton adversaire ne s’est pas encore habitué). Après, choisir de faire un truc que tu n’as pas encore fait, à 9-9 à la belle, c’est aussi risquer de le faire mal et de donner le point. Bref, à part le coup du service rarement fait mais déjà testé, je dirais aussi plutôt de continuer à faire ce qui marche. Encore faut-il savoir ce que c’est ! :o) (si tu es à 9-9 à la belle, c’est sans doute quand même que tu n’as pas trouvé une recette qui marche tout le temps…)


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #250

HA non, mais ça n’est pas du tout l’inverse de ce que j’ai dit !!! J’ai dit qu’il fallait faire quelque chose qu’on se sent capable de réussir (donc pas un service jamais travaillé, pas un coup technique qu’on ne maîtrise pas,etc…). Pour le service, ça peut très bien être un service qu’on maîtrise mais qu’on a gardé sous le coude justement pour ce cas-là (le bon exemple, c’est le service revers, c’est pas difficile à faire mais la plupart des joueurs ne le font jamais).


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #251

Oui et non, ça dépend de la situation. Genre, si on parle de 9-9 à la belle dans un match entre deux numérotés… euh ouais, là il faut être sûr de ce qu’on fait, parce que la probabilité de mettre le point “juste” sur le service est quand même faible. Mais même à 9-9 dans la première manche, on doit déjà savoir si le mec est bon receveur ou pas, s’il agresse en général sur le service ou pas…

Un truc que je fais assez souvent (mais effectivement je le fais toujours au moins une fois en début de match), c’est le service court sans effet pour mettre une mine derrière. MAis ça marche surtout bien parce que je suis défenseur et que l’adversaire se sent rarement l’obligation de prendre tous les risques dès la remise de service, surtout quand le score est serré…


(1015/ cd : Fastarc G1 2 mm / rv : agressor 1.5mm / Bs: OSP expert crwi conique) #252

Mardi match avec un coéquipier qui me joue bien. On est a 9/9 a la belle, je sers une fois 10/9 puis un service que je fait pas souvent en revers et je gagne 11/9. Souvent ces des match très serrer contre lui souvent à la belle.


(15/16 / Tibhar H-5 / CD Rakz7 1.8/ RV Rakz7 soft 1.8) #253

Tu as un petit cote killer, la. Si tu fais une compilation de tes encouragements tu vas peut-etre avoir ton oeuvre dans la pleiade … ou l academie francaise au moins. Yôôooôoo!


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #254

Je vois pas pourquoi, il gueule pas lui ? Si ?

Mais un jour je pense que je ferai un montage avec tout ce que je peux sortir, y aura besoin de pop-corn par contre, et de boules quiès !

Ceci dit, en vrai ça me permet franchement de rester dans le match et de ne pas vaciller. Certains pourront dire que gueuler c’est mal, mais bon, je suis fragile mentalement, alors si ça peut me permettre de ne pas craquer…


(15/16 / Tibhar H-5 / CD Rakz7 1.8/ RV Rakz7 soft 1.8) #255

Non c est que tu as aussi un petit cote poete punk, qui peut parfois rappeler le maitre … sans nullement approcher son niveau evidemment.


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #256

Je vois toujours pas en quoi… :joy:

Si j’étais un pouette, punk qui plus est, ça se saurait. :joy:


#257

ca, ca depends vraiment de la personne, de ton adversaire. perso c’est pas a chaque fois que je sort un service different a 9-9 par contre sur certains services, je sais que selon comme c’est comporté l’adversaire sur d’autres ils peuvent fonctionner ou pas. sans compter que a la belle t’es quand meme plus serein de faire la difference avant car t’a moyen de faire craquer l’adversaire plutot que de tenter ton nouveau service a 9-9 a la belle


#258

Petite question :

Lorsque vous rencontrez un jeu dit “bizarre”, pas anodin. Vous réagissez de quelle manière ? Lorsque vous l’affrontez, vous vous pliez à certaines restrictions même si cela doit entacher votre égo ou bien vous continuez de jouer votre jeu par orgueil même si cela n’est pas bien efficace ?


(Hurricane 2) #259

9-9 changer de service ou ne pas changer ? That is the question.

Dimanche dernier 10-9 pour moi. Je sors un service que non seulement je n’avais jamais fait du match mais aussi que je n’avais jamais fait en compétition depuis le début de ma vie pongiste. Un service que j’ai découvert la semaine passée à l’entraînement. D’habitude quand je fais une expérience de ce type, je rate mon service. Et bien cette fois, il a fonctionné, le jeune a voulu le toper et il a fait une tranche alors qu’il avait fait un sans faute en démarrage sur mes services long depuis le début du match, je gagne le match.

Il s’agit d’un service rapide long en ligne qui est un peu sauté et qui dévie légèrement au rebond.

Comme disait Gatien, prendre les bonnes décisions au bon moment est la marque des champions. Pour cela il faut avoir un bon mental. Celui qui n’est pas lucide dans sa tête ne peut pas prendre les bonnes décisions.


( 1629 darker 7p2a cd fastarc G1 2mm,rv gipfel 1,5) #260

Changer de main lol…