Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Mental : Des clefs pour s'améliorer ?


(500! Aurus sound Thibar IV L Balsa) #181

Je joue au golf en compétition et c’est un sport où le mental est fondamental.
En effet, la balle ne bouge pas, il n’y a pas d’adversaire qui joue mieux ou pas ‘komilfo’ , le facteur physique est assez insigifiant : bref,à niveau technique correct, tout se joue entre les 2 oreilles.

Il y a qquechose qui revient trés souvent dans vos posts, même si je n’ai pas eu le courage de tout lire…, c’est la projection sur un résultat final et/ou à long/moyen terme : en termes de perfs, contre-perfs, victoire ou défaite, classement, victoire d’équipe etc etc…

Au golf, il est impossible de performer en faisant cela ! Full Point !
Si vous voulez faire un bon score, il faut mettre toute son attention sur le coup que l’on va jouer. Ni les coups d’avants, ni le score, ni le résultat de la compét, ni le classement possible, ni…rien !

Et je suis persuadé qu’au ping, c’est exactement pareil : il faut jouer point par point en mettant toute son énergie mentale uniquement sur le point et jamais sur les conséquences.

C’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire, on est d’accord.
Mais à la différence du golf, quand on perd un point, on a toujours l’excuse de l’adversaire qui a peut-être pour une fois et sans le faire exprès bien joué !


(AttitudePing) #182

Plusieurs possibilités pour améliorer son mental :

  • Se fixer des objectifs à cour et long terme. De performance (classement) et de maitrise (acquisition d’une nouvelle habileté)
  • Renforcer sa confiance en soi (Dialogue interne)
  • Lutter contre le stress (Relaxation)
  • Attribuer de vrai réponse positive et modifiable à ses défaites en se responsabilisant.

Ce n’est pas un sujet facile. Les solutions ne sont pas applicable pour tous.
Je suis en train de créer une planification de préparation mental pour un jeune que j’entraine dans le but de créer des routines. Je vous tiendrai au courant des résultats s’ils sont significatifs.


(1128.5 - Stiga AR Wood NCT - G1 - S1) #183

Je pense que la première clé c’est de prendre confiance en son jeu

Si tu penses pouvoir gagner et que tu te bats pour, tu pars déjà avec de l’avance pour gagner car tu es dans les bonnes dispositions mentales.
C’est ce que j’ai remarqué quand j’ai changé mon jeu, d’abord de défenseur a contreur, et maintenant je m’efforce a me servir le plus de mon coup droit possible (attaquant en service troisième balle, ce qui me sied mieux)

Maintenant que j’ai modifié mon système de jeu, ma confiance en celui ci est très importante car la frustration ne peut qu’entraîner que plus de non réussite. Donc j’essaie le plus possible de positiver pendant les matches, de m’encourager, de sautiller entre les points, et à les prendre un par un. En même temps pour le moment je n’ai qu’un unique schéma LOL !
Mais je pense que ce sont des pistes. Je réfléchis beaucoup a ce que je fais dans ce message, jai pas mal de tocs, qui me permettent de rentrer dans ma bulle.

Positiver ça passe aussi pour moi par féliciter l’adversaire plutôt que de se condamner. Je perds un beau point, Je dis bien joué. Sur une gratte, il faut passer au point suivant etc

Je me suis beaucoup amélioré mentalement car j’ai pris confiance en mes capacités de pongiste. Moins tu as confiance en ton jeu, plus tu seras crispé. Et pas mal de joueurs qui sont friables perdent car ils perdent confiance pendant leur match (souvent a la Belle) ou ils se basent trop sur leurs erreurs et ne prennent pas chaque point l’un après l’autre

A bon entendeur :wink:


#184

nope, la dessus le ping ce rapproche beaucoup plus du jeu d’echec. tu ne peux pas enlever L’adversaire de L’equation. La plupart des problèmes mentaux remontés par des joueurs intermédiaires sont bien souvent des problèmes de strategies ou d’absences de strategie. sans compter les gens qui aiment se cacher derriere ce type d’excuses que se soit pour expliquer pourquoi ils battent pas des mecs avec 10 cl de plus qu’eux ou parce qu’ils font des contres. Il y a aucune analyse objective du match ou meme des autres matchs. veux veux pas a niveau egal, les belles c’est 50% de gagner 50% de perdu. contre plus fort ca drope et ca monte contre plus faible.


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #185

Je suis complètement d’accord avec ça ! Déjà, quelqu’un comme moi qui, par exemple, avant même que le match commence, peut avoir tendance à se dire “Sur lui, je vais passer à la trappe”, ou dans le même genre “Il ne faut surtout pas que je passe à la trappe contre lui parce que [insérer motif ici]”, c’est partir avec un handicap, qu’on s’impose tout seul en plus ! J’ai rarement une vision neutre des choses, souvent plutôt pessimiste, quand je ne pars pas défaitiste d’entrée. Ben rien que ça, je suis sûr que ça m’a coûté plus d’une défaite depuis que je joue au ping !

Maintenant, c’est plus facile à dire qu’à faire, et c’est vraiment un gros travail sur soi. Surtout que par exemple, le fait que je n’ai pas confiance en moi dans mon jeu vient du fait que je n’ai pas confiance en moi dans la vie de tout les jours. Et comme il y a une corrélation entre mon mental dans la vie courante, et dans ma vie pongiste, ça donne quelque chose de pas forcément bon.


(500! Aurus sound Thibar IV L Balsa) #186

Attention, je pense que tu confonds mental et tactique/strategie.

Quand je dis qu’il faut jouer point/point et ne pas se projeter, ça ne veux surtout pas dire qu’il faut abandonner la tactique, la stratégie, l’adversaire etc etc pour gagner le point. Bien au contraire

Ça veut dire qu’il faut jouer le point sans se projeter sur les conséquences, bonne ou mauvaise, du point. Il faut mettre toute sa réflexion sur le point et les éléments à mettre en place pour le gagner.
Et recommencer sur le point suivant, et encore et encore.


(junky) #187

Yep !
Un entraineur de très haut-niveau (étranger et dans un autre sport) expliquait que “moins on est capable de régler les problèmes techniques (ou tactique) de son athlète, plus on a tendance à voir des problèmes psychologiques…”

Et quand on n’est pas confiant dans sa technique, sa tactique, ses schémas de jeux, il est compliqué d’être serein, confiant à la table …


#188

c’est ce que je te dis, au golf tu joue la perfection de ton coup. au ping tu joue un adversaire. et justement je t’explique que bon nombre de joueurs confondent mental et soit lacune technique soit mauvais choix ou absence de strategie. sans compter les ones shots man qui ont une prise de risque enorme qui fait que forcement parfois les dechets peuvent s’accumuler. Les gens qui sont friable mentalement ils sont pas chez les poireaux en general tu les reperes car c’est des gens qui te balances le match parce qu’ils ont perdu le premier set et ceux qui sont vraiment mentalement friable en general tu les vois pas longtemps car ils arrivent pas a supporter la pression et finissent par changer de sport


(500! Aurus sound Thibar IV L Balsa) #189

On est bien d’accord. Je t’avais mal compris.

Un mauvais mental empêche souvent d’appliquer une stratégie/tactique convenable, sans même parler des erreurs techniques engendrées, effet petit bras…ou shot " Joe Bar Team " (ça passait, c’était beau !).


#190

l’effet petit bras ca n’existe pas, c’est juste que en france le coup secure de beaucoup de joueurs est la poussette. hors ce que tu appelle l’effet petit bras c’est juste utiliser son coup secure pour pas faire la faute. Pour un joueur chez qui le flip est plus secure que la poussette il va utiliser le flip et la tu vas dire lui il est fort mentalement simplement parce que son coup secure c’est pas la poussette. a l’opposer tu as la prise de risque et qui n,a rien a voir avec le geste realiser mais ton niveau de maitrise du dis geste executé.
Si t uveux une comparaison avec le golf disons que tu tape entre 120 et 150 metres ton premier depart en moyenne, sur la distance entre 120 et 135 m il y a une riviere choisir entre tenter de passer au dessus de la riviere ou taper un peu moins fort et la faire en deux coup c’est choisir entre securité et prise de risque. ton pote lui tape entre 130 et 160 m en moyenne mais a plus de mal sur les coup plus faible et si il tape moins fort il va faire entre 100 et 130 m. probablement que lui va choisir de passer la riviere parce que pour lui son coup secure c’est son meilleur coup


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #191

J’aime bien les exemples de sygfried94. J’y comprends jamais rien, mais j’aime bien, ça détend.


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #192

Je rigole hein. Mais c’st vrai que j’ai pas tout compris…


#193

disons que pour faire simple dans mon exemple pil a le choix entre reussir un coup difficile avec 1 chance sur 2 de reussite (passer la riviere sans tomber dedans) ou y aller moins fort mais en deux fois. son pote lui ne fera pas forcement le meme choix car il a plus de chance de reussir le coup difficile que le coup facile.
ce qui lui procure un avantage. pourtant si fil choisis “petit bras” et l’autre le coup difficile ca n’a rien a voir avec le mental. par contre si parce que pil prend ca chance et la rate c,est pas mental. Ce qui est mental c’est si pil a rater 2 fois et que du coup il rejoue ses coups en avancant metre par metre (ou qu’il se met a viser en dehors du parcour)


(Philippe (11) -T80Fx 1,9 / Wobbler 1mm / T 703) #194

En fait avec ton explication, tu expliques que le “petit bras” existe bel et bien mais qu’il ne se concrétise pas de la même façon puisque son coup le plus sécurisant n’est pas le même selon les joueurs.


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #195

Non mais par contre je vois ce que tu veux dire sur le “petit bras”.Moi j’ai appris à jouer en commençant par la poussette, du coup si je stresse j’arrête d’attaquer. Alors que c’est complètement débile parce que mon jeu d’aujourd’hui c’est l’attaque… d’ailleurs quand je suis passé en anti ça m’avait fait comme un bon coup d’anxiolytiques parce que je pouvais pousser autant que je voulais. J’avais l’impression d’assurer. Sauf qu’au bout d’un moment je me faisais quand même pilonner.

Là où j’ai vraiment de la sécurité dans mon jeu aujourd’hui c’est quand je démarre rotation des deux côtés. Mais psychologiquement, quand je suis tendu, je vais toujours avoir le réflexe de repartir sur la poussette. ça me coûte deux matches dimanche…


#196

ce que je veux dire c’est que petit bras n’existe pas en tant que probleme mental puisque petit bras signifie simplement jouer en poussette (et normalement sans prendre de risque).
Soit comme popette c’est un reflexe de pavlov qui date de l’epoque de la balle de 38 ou le demarrage était réellement plus compliquer, soit c’est un probleme de manque de technique sur les autres gestuelles. Par contre partir en poussette-poussette revers avec ton adversaire parce que en top revers ou pivot vous tournez a 60-70% de reussite c’est pas un probleme mental


(Ex 18 / Fortius FT / O7P / O5E) #197

Je comprends l’idée, mais en présentant la situation tendue comme une maximisation des chances de réussite du coup, tu masques le fait que l’objectif est de remporter le point, pas de réussir le coup.

Ça fait que le choix de la poussette n’est pas nécessairement un choix rationnel.

Par exemple, si on attribue une probabilité de marquer le point en démarrant suffisante pour que ça compense la probabilité supérieure de rater le top, alors faire une poussette revient à se concentrer sur la peur de rater un coup plutôt que d’optimiser ses chances de remporter le point. Ce serait donc irrationnel et c’est donc bien un souci mental.

Exemple numérique : 50% de chance de réussir le top sous pression, avec la certitude qu’il ne reviendra pas = 50% de chance de gagner en décidant de démarrer. 90% de chance de réussir sa poussette sous pression, mais 50% de chance de gagner le point ensuite = 45% de chance de gagner le point en poussant. C’est plus intéressant de démarrer sous ces conditions.

C’est aussi pour ça qu’à haut niveau plus personne ne pousse sur balle longue : celui qui pousse sait qu’il va perdre le point, le pourcentage de réussite en démarrage est très haut, donc aucun intérêt de pousser et c’est d’emblée éliminé des choix.

Mais c’est une tangente.


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #198

C’est exactement ça. Et si tu ajoutes l’effet pavlov qui fait que je vais tenter la poussette même si la balle ne s’y prête pas, tu arrives rapidement à 90% de chances de perdre le point.


#199

c’est a petit niveau ou moyen niveau que tu rencontre ce phenomene petit bras et c’est parce que le manque de technique amene de grosse marges d’erreur d’un coté comme de l,autre de meme que souvent une lacune technique evidente. c’est pour ca qu’un 13 par exemple ne tentera pas la meme chose sur un 10 ou un 17. bref c’est un choix ou un reflexe pavlovien. et celui qui vient te dire apres qu’il a des problemes mentaux c’est celui pour qui le choix n’a pas été payant. donc si tu pousse ou remets secure et que tu perds: probleme mental. si tu demarre et que tu rate: probleme mental. si tu demarre et que l’autre te contre : probleme mental.
Les joueurs avec un probleme de mental j’en ai pas rencontré des masses et c’est plus frequent chez les jeunes (et souvent passagé).

ps: j’a imis 13 volontairement car c,est a peu pres le niveau ou la transition se fait entre points marqué et point perdu (c’est a dire la ou la moyenne de points gagnés depasse la moyenne de points raté)


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #200

Meeeeerde… et dire que je viens de passer 12… ça y est c’est foutu :expressionless: