Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Lire l'effet de la balle adverse, c'est le talent ou ça se travaille ?


#21

La remise de service, se fait de 2 facons principale,

facon 1

Contrer l’effet mis, il s’agit d,appliquer le geste d’opposition a l’effet mis dans le service. (poussette pour une balle coupée, bloc sur une balle lifté etc.), cela demande une bonne lecture de balle et d’effet.

facon 2 imposer son propre effet, ici tu applique ton propre effet a la balle. cela demande moins en lecture de balle que le point 1 mais par contre cela demande une acceleration suffisante pour annuler l’effet adverse, ainsi qu’un excelent timing.

Les pro utilisent principalement la facon 2 et la transition entre le 1 et le 2 se situe souvent vers 1600 - 1800 et cela peut se cotoyer jusqu’a n100


(12 - OSP Ultimate 2 / H3neo / T05fx) #22

Je me suis fait un exo de démarrage en top revers sur des balles molles et des balles coupées en aléatoire, au robot donc sans pouvoir prédire d’après le geste d’en face comment allait être la balle. Eh bien je pense qu’avec de l’entrainement et de l’habitude, on arrive assez bien à sentir l’effet qu’il y a dans la balle grâce à sa trajectoire. Evidemment plus la balle est rapide et moins on a de temps pour la lire, mais en remise de service par exemple, à force de bien regarder la balle on arrive à savoir ce qu’il y a ou pas dedans. je vais m’entrainer là-dessus, parce que je souffre pas mal en remise de service en général.
Je suis toujours hésitant entre les deux options évoquées par siegfried : contrer l’effet adverse ou imposer mon propre effet. L’intérêt d’imposer son effet est d’hésiter beaucoup moins sur la façon de prendre la balle, on gagne donc du temps. Le risque est de se planter si la balle est vraiment dure. Je suppose qu’il faut un peu faire les deux, et en fonction de l’adversaire et de ses compétences, jouer un peu sur les deux tableaux.


(859/ t05 & aurus soft) #23

Imprimer son propre effet sur service cours bien saucer c’est quand même vachement chaud et pr moi cette transition se fait au dela des 200 fr…à partir de n1…avant ça gère l’effet. .ça place pour pas se prendre un cachou derrière. .
Mettre un flip rotass sur un service cours bien coupé. Meme les qqles 100 que j’ai pu jouer n’en sont pas capable…
Après sur service long qqle soit l’effet je te rejoint @sygfried94


#24

lol oui sur certains services c’est cho je suis d,accord, mais c,est bien pour cela que je parle de transition. c,est pas un on off :slight_smile: vers 1800 par exemple tu commence a voir les gens tenter d’appliquer mais c,est pas sur tous les services. mais c’est progressif et cela dépends aussi des joueurs, certains vont commencer plus tot d’autre plus tard, d,autre y arrivent paradoxalement plus facilement sur des balles dures que des balles faciles


(Vega Tour FL | Ω V Tour 2.0 | G1 2.0) #25

Imposer son propre effet a quand même ses avantages : si je viens piquer vraiment fort une balle courte qui s’avère moins coupée que prévue et que ça monte, j’ai relativement peu de risques de me prendre un énorme pétard tellement ma remise est coupée.

Dans la même situation, si je gère simplement l’effet et que la balle monte, y’aura rien dedans, c’est fini pour moi.

Pour ne parler que des balles non attaquables, si je suis sûr d’avoir bien lu l’effet -> coup d’opposition pour utiliser l’effet adverse et générer une balle pourrie. Si j’ai un doute sur l’effet -> je suis actif au maximum pour donner une balle très dure à attaquer si ma remise est approximative. Ce que disait @sygfried94.


#26

a ton niveau popette cela va vraiment dépendre des services de l’adversaire mais rien ne t’empeche de mettre ton propre effet meme si tu as bien lu le service a partir du moment ou tu t’en sent capable.

De maniere generale, c’est plus facile de contrer l’effet sur des services francs, par contre sur des services types pendulaire tu prendra moins de risque souvent a mettre ton propre effet


(500 - Stiga Allround Classic / Drive Intens / Katana) #27

Je remonte ce sujet car j’ai un problème de réception des services mous. Pas ceux des «bons» serveurs qui savent varier et maquiller leurs services mais plutôt ceux des gens qui ne servent pas très bien et qui font des services involontairement mous avec de grand gestes.

J’ai beau savoir qu’il n’y a rien dans la balle, mon cerveau ne veut rien savoir : je vais essayer de compenser un effet latéral ou coupé qui n’existe tout simplement pas et perdre beaucoup de points. La seule parade que j’ai trouvé pour le moment c’est de faire ce que je fais à l’entraînement quand on fait des exos de services coupé / poussette et que le serveur ne coupe pas assez : je fais une espèce de bloc-coupé tout dégueu mais au moins la balle atterrit sur la table avec de l’effet et l’échange peut commencer.

Je suis preneur de tout conseils sachant que le flip n’est pas mon fort.


(15 - Samsonov Alpha / C1 / Vega Intro) #28

J’ai le même souci avec ceux qui ont un geste de top énorme mais qui ne va pas très vite (voir pas du tout) et arrivent à mettre parfois très peu d’effet dedans.
T’as beau le savoir au bout du 15è bloc planté lamentablement dans le filet, le cerveau n’arrive pas à l’intégrer :disappointed_relieved:
Bref si t’as la solution :wink:


(romain) #29

car c’est devenu automatique pour votre cerveau : topspin = effet = fermer la raquette. Sauf que ce n’est pas toujours le cas. L’ideal est de s’entrainer contre ce type de jeu pour s’habituer.


(8 | Zoom pro & 55A & Vega intro) #30

Sur ce genre de service, on peut facilement voir la marque de la balle, et se rendre compte du peu d’effet qu’il y a dedans.

Sans aller jusqu’au flip, juste en faisant un petit top du revers au dessus de la table juste vers l’avant, ça fait une alternative à la poussette molle.

Dans tout les cas, il faut imposer ton effet. A mon niveau, sur un service 2 rebond mou, le retour coupé est difficile, le top est lent pour éviter que ça sorte, la claquette doit être bien au sommet du rebond. Le plus “simple”, ou au moins le plus utile est de faire comme un service revers latéral coupé. Un retour qu’on verrai plus souvent au camping qu’en compétition, mais à défaut ça sauve un peu.

Pareil pour moi, le gros geste fait penser à un top puissant, donc un bloc contrôle. Hors il faut faire un bloc très actif, limite claquer cette balle, mon cerveau a aussi du mal. C’est plus facile contre plus fort, mais eux place mieux la balle au coude.


#31

question simple t’a quel classement ?


(500 - Stiga Allround Classic / Drive Intens / Katana) #32

Je n’ai pas de classement, je n’ai jamais fait de compétition. Si ça peut t’aider : en réception je suis capable de démarrer en top CD et RV sur des services coupés qui sortent de la table mais je ne sais pas attaquer les services très courts en flip/flick, je remets généralement en poussettes ou en amorti.

En service j’arrive à servir court d’à peu près toutes les manières (revers, pendulaire, pendulaire-inverse, marteau) mais par contre je ne suis pas super précis dans le placement et je manque de liaison (je reste généralement planté à l’endroit où j’ai servi au lieu de bouger).


#33

Si je te demande ton classement c’est parce que ce type de probleme n’est pas necessairement le meme dans le fond selon ton niveau. chez les debutants en general c’est un manque de qualité dans la remise souvent lié a un des trois facteurs ou une combinaison des trois suivants: tendance a etre inactif dans la balle et a vouloir simplement contrer l’effet. inconsistance dans la gestuelle de remise. probleme dans la gestion des angles de raquettes trop prononcés. Cela donne en remise une tres faible marge d’erreur a la lecture d’effet adverse


(Vega Tour FL | Ω V Tour 2.0 | G1 2.0) #34

Je soulignerai ça :

C’est le même conseil que j’ai donné à un copain du club qui a mangé une vingtaine de petits service sautés : fais un flip, fais un gros chop descendant, fais un CD à plat, fais ce que tu veux mais fais quelque chose. Laisser la balle rebondir sur la raquette est le meilleur moyen de tout manger.

Voir mon post précédent dans le sujet : sur service que tu soupçonnes mou et que tu ne te sens pas d’attaquer -> jouer un coup actif. Une balle qui monte un peu mais très coupée reste relativement safe jusqu’à un certain classement. À toi d’inventer selon tes coups préférentiels après :smiley:


#35

Pour moi, il faut remettre en mettant de la vitesse, ce qui marche bien je trouve c’est le piston, comme le font les picoteux, ça.marche bien pour moi et je ressens moins les effets.
Sur le lité court, faut se jeter sur la balle et la placer ou on peut.
Bref de la vivacité si on ne veut pas se prendre un parpaing derrière.


(Sébastien, classé 12, EJ picoteux) #36

Moi je pense que ça se travaille. Mais donc quoi ?

  • Qu’est ce que vous regardez ou observez chez le serveur ? Exemple le contact balle raquette
  • La balle renvoyée (par exemple comment tourne le logo ?)
  • L’apprentissage rapide du style de service du joueur qu’on affronte

Et dans le doute, que faîtes vous ? Moi par exemple je remets toujours milieu de table s’il y a un effet latéral que je n’arrive pas à lire.


(Vega Tour FL | Ω V Tour 2.0 | G1 2.0) #37

J’observe le contact balle-raquette d’abord ! C’est essentiel pour déceler le sens de l’effet.

Regarder le sens de rotation du logo, j’ai essayé mais pas très exploitable, bien souvent ça m’a fait prendre la balle ou déclencher ma remise trop tard. Et même les fois où je pensais avoir bien lu l’effet grâce à ça, j’ai souvent eu de grosses (mauvaises) surprises…

Par contre, observer la trajectoire et la hauteur des rebonds donne une assez bonne idée de la quantité d’effet : une balle chargée en latéral ralentit plus vite et rebondit plus bas.

Après évidemment, c’est toute la qualité d’un bon relanceur de savoir développer rapidement une réponse forte sur un service que tu découvres / qui te met en difficulté.
C’est par exemple un de mes points faibles : je vais vite arriver arriver à jouer une remise correcte (gérer un gros latéral, démarrer ce qui sort de la table…), donc ne pas manger 4 fois le même service, mais ça me prend du temps pour arriver à réellement mettre le serveur aux fraises ou contrecarrer son plan. Typiquement, sur le gros marteau avec balle pas lancée (dédicace à mon génial dernier adversaire de Nangis). Par contre sur un service que je connais bien (ex : court coupé), j’arrive à jouer des coups très forts pour essayer de faire le point sur la 4ème balle.

Là je fais un peu le point sur ce que j’ai à bosser, je pense qu’on ne sera jamais assez bon en remise de service. Je songe à faire des paniers de service / remise pour bosser ça et ne pas devoir trop souvent jouer la sécurité. Même sans être 100% sûr de ce qu’il y a dans la balle, avoir une remise bien huilée et gravée dans la mémoire musculaire peut, je pense, pallier à pas mal d’approximations.


(in Tokyo. 1350/Korbel/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #38

Je me suis personnellement beaucoup amélioré en retour même si le flip CD c’est pas encore ça du tout

L’erreur principale qu’on fait en remettant les services courts c’est de jouer la balle trop fort. Il faut être relâché tout au long du geste, même à l’impact, et vouloir jouer tout doucement. C’est juste le timing qui donnera le surplus de vitesse à la balle

Le service mou sur CD est un des plus durs à remettre surtout quand on ne flippe pas bien

Que ce soit en CD ou RV il faut aussi éviter de remettre en ligne droite car on contrôle moins le sidespin et la hauteur . Jouer très croisé ou au milieu pour plus de sécurité

A notre niveau il y a peu de bons serveurs qui coupent énormément la balle alors il suffit de penser à la remettre doucement en imposant ton effet mais en variant le placement croisé ou milieu sans faire la faute et être prêt au bloc ou contre pour la balle d’après, donc réagir pour prendre la balle au rebond


(500 - Stiga Allround Classic / Drive Intens / Katana) #39

Bon, je confirme. Je me suis retombé sur un serveur «mou» et après 4 ou 5 tentatives infructueuses de flip/top, je suis passé en bloc coupé et ça a été beaucoup mieux. En face il ne démarrait pas sur les balles coupées donc je ne prenais pas un gros risque.


#40

Ben, tu as trouvé ta parade perso, c’est pas mal… c’est pas la réponse du pongiste moyen donc ça obligera ton adversaire à s’adapter…
Après, sur ce type de coup, le pourcentage peut parfois être aléatoire, c’est le danger!