Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Le bloc : actif ou passif ?


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #1

décrivez vos techniques de bloc préférées ou de vos joueurs préférés…
comment transformer le bloc en arme redoutable…


Palier de 14 à 18 : comment le passer ?
(Tricheur invétéré) #2

Les blocs de mes joueurs préférés, ça va être simple : dans le style Waldner ou Samsonov, et en un peu moins classique Matsudaira, pour son bloc plus écrasé, mais très bien touché ! Après Waldner et Samsonov, c’est plus pour le coté très agressif (ce dont manque Matsudaira) même si niveau toucher, je trouve Waldner au-dessus !

Sinon, me concernant, pour le bloc j’ai maintes façons de faire. Bloc en tournant la raquette, passif ou actif. Si je reste dans le RV mais avec le PL, soit je bloque passif, soit j’avance un peu. Etant donné que je parle par rapport au C8, mieux vaut avancer un peu pour gêner par la trajectoire. Sinon je développe actuellement le bloque actif du C8 à partir du bloc actif avec un soft. En gros, je me sers de mon PL comme un soft pour bloquer certaines balles. La balle s’écrase littéralement, et semble parfois glisser sur la table lorsqu’on parvient à bien passer derrière et la la recouvrir à la fin, ce qui fait qu’elle est vraiment dure à remonter si le bloc est bien exécuté. Néanmoins ça demande un bon placement. La balle n’est pas forcément très coupée, surtout avec le millimètre de mousse du C8, mais la balle est morte et flottante, ce qui la rend vraiment gênante. En clair, celui qui ne tire pas vers le haut et qui n’avance pas va arroser le filet.

Du CD, j’ai trois manières de bloquer, soit un bloc propre actif la plupart du temps, soit un bloc dégueulasse où je tend sèchement le bras devant moi je claque d’un coup de poignet. Et uniquement lorsque mon adversaire top du RV ou prend le pivot, je bloque en claquette dans son CD en visant au maximum l’angle sortant. Je ne bourrine aucune balle, mais je suis très actif, surtout que mon geste très atypique m’oblige à être tout le temps actif pour pas manger la sauce. La faiblesse étant que si on me joue à plat, je vais arroser le filet.

Et enfin, j’ai un dernier bloc, et celui là je le sors pas souvent, seulement par réflexe ou lorsque je refuse de prendre le PL : je casse totalement mon poignet de façon à mettre la plaque CD en RV, et je claque. Mais si le top a trop de sauce, ça sort, et si il n’en a pas assez, c’est baduf’. Donc celui là, pour qu’il passe, il faut que le top soit modérément dosé.

Globalement la totalité de mes blocs sont actifs, ce qui fait que j’ai un jeu vraiment très chiant quand je commence à m’y mettre.

Après, pour avoir un bloc abominable, tout ce joue au niveau de la prise de raquette : dure pour être actif, relâchée pour le passif. Après c’est bien de savoir varier la dureté de la prise afin de varier les blocs. Un truc également, c’est de jouer le bloc à partir d’un coup de poignet lorsqu’on veut être actif, et ne miser que sur celui-ci, ça rend le bloc sûr et imprévisible. Bon dans mon cas, le bras et le poignet sont complémentaire quand je donne un coup sec en avant, mais pour tout le reste, je n’utilise que le poignet. Quoique pour un bloc actif du PL à la manière d’un soft, l’avant bras est important, le PL n’ayant pas le punch d’un soft, donc il faut avancer.


(1002 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #3

c’est le bloc qui tue celui là :smile: :



(Tricheur invétéré) #4

Nan mais le mec c’est juste un monstre quoi !!! :smile:

Après le problème de ce bloc, c’est qu’il faut un toucher vraiment monstrueux pour pouvoir le faire ! Quand on voit que déjà le bloc coupé est un coup vraiment difficile à réaliser, même bien placé…


(13 - OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #5

Matsudaira c’est quand même un artiste… à part Waldner qui est définitivement le maître du bloc interplanétaire, personne ne bloque aussi bien et de façon aussi variée que Matsudaira. J’ai un coéquipier qui bloque un peu comme ça, en variant à chaque fois, bloc coupé, bloc latéral… c’est vraiment dégueulasse à jouer.
C’est un truc sur lequel je travaille, le bloc. Je suis assez à l’aise dans cet exercice ; du revers j’arrive à bloquer de façon variée, “droit”, coupé, latéral coupé comme dans la vidéo de pingskills, ou lifté. En coup droit c’est plus difficile pour moi, c’est à plat, je peux risquer le contretop à la table et parfois coupé surtout si je suis débordé et en bout de bras.
La vraie difficulté c’est de réussir à être relâché sur sa prise surtout si tu veux commencer à bidouiller. Je peux faire plein de blocs différents à l’entraînement (d’ailleurs hier c’était ça le thème, top et bloc). Par contre en match c’est une autre paire de manches, avec le stress de la compétition je suis souvent raide au poignet et surtout sur l’arrière, et je mange pas mal. C’est un axe sur lequel j’ai encore beaucoup de travail, un de plus.


(1002 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #6

Je viens de me regarder qq matchs d’Ovtcharov, il en sort des pas mal aussi
Par exemple contre Fegerl en champions league, notamment à 10-10 à la belle (11’45):


(Tricheur invétéré) #7

Actuellement, je travaille également le bloc latéral CD. Je ne le tente pas en RV, j’ai clairement pas la technique suffisante. Même avec mon PL je n’ose pas le tenter.

Pour le bloc latéral, techniquement c’est compliqué, déjà du fait qu’il faut être vraiment bien placé, mais surtout du fait que l’erreur de geste n’est pas pardonnée. Pour le faire, je relâche me prise de raquette, je je donne un coup sec avec mon bras, et poignet me servant à guider la balle. Bloc latéral actif quoi.

Je tente actuellement un bloc encore plus actif que celui que je fais actuellement à la table. Pour décrire, je fais le même geste que lorsque je bloc en tendant sèchement le bras en claquant avec un coup de poignet, sauf que je me place cette fois-ci à 1m - 1m50 de la table, je fléchis encore plus les jambes, et je claque encore plus sèchement, mais le fond du geste est le même. Ma tentative ici est de bloquer très actif tout en masquant mon geste pour ne pas que l’adversaire devine où je vais l’envoyer. L’orientation du bloc se joue entièrement à partir du poignet, entre autres, et le bras sert à donner de la puissance.


(13 - OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #8

Le bloc latéral c’est facile pour certains et impossible pour d’autres. C’est pas question d’être bien placé sur la balle c’est juste une question de toucher. Il faut sentir la balle, c’est tout. Il faut essayer, c’est pas si difficile que ça en a l’air ; tout est dans le dosage du contact de balle. Y’a pas vraiment de conseil technique à donner ou de placement à respecter ; ce n’est que du toucher.


(Tricheur invétéré) #9

Pour moi en tout cas, ça n’a pas été évident au début, et plus je le travaille plus il passe. Y a encore du boulot mais je fais de moins en moins de faute. L’avantage étant que je progresse vite sur ce coup. D’ailleurs, j’ai une tendance à bloquer légèrement latéral de façon naturelle, mais pas au point que ce soit un vrai coup vraiment travaillé. J’ai encore un petit moment avant de savoir faire de vrais blocs latéraux, mais je suis patient.

Il faudra également que je le tente avec le PL, même si C8 avec 1mm c’est pas destiné à ça. Sur l’Attack Long je parviens à en faire, mais le PL est plus adapté à ce type de jeu.
Cela dit je suis positif, avec mon C8 j’arrive à bloquer à la table si nécessaire, passif comme actif, donc le latéral, ce serait un bonus à ma palette de coups.


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #10

le bloc latéral CD, c’est en rentrant la raquette, ou en la sortant ?
(enfin ça doit être possible les 2, mais le plus simple ?)


(Tricheur invétéré) #11

Le plus simple c’est encore de rentrer la raquette. Pour bosser le bloc latéral CD, autant commencer par là. Après on peut bloquer raquette parallèle à la table, ce n’est pas très compliqué non plus. Par contre, bloquer latéral en sortant la raquette, ça doit bien être possible, mais seulement sur certaines balles précises, à condition d’avoir une inclinaison sortante relativement faible et un toucher précis.


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #12

j’aimerais bien une vidéo. je ne vois pas du tout à quoi ressemble ce geste


(Tricheur invétéré) #13

Vidéo du bloc latéral en revers

Si ça peut te donner une idée. Après pour le bloc latéral CD j’en ai pas trouvé. Après, je pourrais éventuellement faire une vidéo où je bloque latéral en CD, mais mes gestes étant pourris, mieux vaut ne pas avoir de vidéo. :joy:


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #14

c’est JP Gatien sur la vidéo ??? wow !

oui en revers, je vois MATSUDAIRA et NIWA le faire. Waldner souvent le faisait. d’autres aussi.
mais en CD, je ne vois pas ce geste. tout le monde préfère le contre-top


(Tricheur invétéré) #15

Voui, c’est Gatien ! En fait il faut comprendre la contre-attaque CD, pour des joueurs de ce niveau, c’est un coup bien plus productif et rentable qu’un bloc latéral CD. Et en RV, le bloc est plus naturel, ça explique peut-être aussi pourquoi le bloc latéral RV peut être plus utilisé qu’en CD.

Je pense qu’en fait à ce niveau le bloc latéral CD n’est pas un coup particulièrement rationnel.


(Cornilleau crown all+ , CD : Xiom vega intro , RV : G666) #16

Sinon t’a le bloc pourri :smile:

  • avec chiu ssu hua
  • ou avec amelia solja

(Tricheur invétéré) #17

Le bloc latéral pourri du PL, mais ouiiiiiiiiiiiiii !!! Ben voila, c’est celui là que je tente pas avec mon C8 justement ! :joy:

Ça n’empêche que ça fait parti des blocs que je préfère, et de loin, vu la pourritude extrême de la balle !


(13 - OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #18

Le bloc latéral tu peux le faire dans les deux sens. Le bloc latéral intérieur, comme celui de la vidéo de Gatien, donne une balle sortante et coupée. Le bloc latéral en basculant la raquette vers l’extérieur donne une balle latéral “rentrante” et plutôt liftée. C’est dur de faire le contraire, sortant/lifté et rentrant/coupé.
Le bloc rentrant lifté est vraiment mortel aussi, par contre comme tous les blocs liftés là il faut vraiment être à l’heure sur la balle sinon elle vole, parce qu’on a tendance à ouvrir la raquette un peu pour donner l’effet latéral, donc si on gère mal l’angle d’ouverture ou si on est en retard ça file dehors. Le bloc coupé est bizarrement plus permissif au sens où tu peux te permettre de prendre la balle un peu plus tard je trouve.


(in Tokyo. 1456/Acoustic Carbon Inner/ T80 1.9/ SpinArt 2.1) #19

ok… il faut se forcer à être un peu créatif à l’entraînement et voir ce que ça donne


(Tricheur invétéré) #20

Voila, globalement popette a tout dit sur le bloc latéral.

Sur le bloc coupé, on peut la prendre un peu plus tard en effet, mais le problème c’est que si le top tourne vraiment, on maximise le risque d’une faute. Le meilleur timing pour le bloc coupé, c’est encore de prendre la balle lorsqu’elle arrive légèrement plus haute que le filet.