Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Journal de Mouette


(Mouette Rieuse) #121

En CD quand je joue normalement le libère plus le poignet, mais du coup je suis moins régulier en terme d’effet et de direction, du coup sur le return board je l’ai figé c’est clair.
Globalement à chaque fois que j’essaie d’utiliser le poignet dans l’un de mes coups l’irrégularité monte en flèche.

En revers j’ai déjà réussi à virer le side spin que je contrôlais pas rien qu’avec ma séance au robot de dimanche, ça c’est cool.
Par contre quand j’essaie de soulever le coude et/ou d’utiliser plus le poignet j’en fous de partout sans comprendre pourquoi ni comment :thinking:
Des fois je pense à appuyer le pouce sur le revêtement et c’est un poil mieux

Concernant le revers je pense que je vais prendre un cours particulier dédié à ce point avec un prof d’un autre club de Marseille (j’ai pas d’entraîneur dans mon club), car je crains que tout seul je n’arrive pas à le corriger, j’arrive même pas à visualiser comment je peux accompagner le coup en revers
Le chat il est déjà heureux d’habiter en maison depuis un an, elle a perdu 40% de son poids en un an!!

Je suis un faux débutant, j’ai pas mal joué quand j’étais enfant.
Quand je joue avec un joueur en face je pense avoir une assez bonne accélération en CD pour mon niveau, je fais beaucoup de points avec un top rotation tranquille sur lequel mes partenaires autour de 900/950 pts n’arrivent souvent pas à bloquer et voient la balle s’envoler.
Par contre mon top manque de vitesse, j’ai clairement pas assez d’avancée dans la balle c’est flagrant sur la vidéo au return board.
On voit que mon buste déclenche le début du mouvement mais toute la fin du geste se fait uniquement avec le bras avec un geste vertical, c’est tout pourri.

Le revers il avance pas des masses pour le moment faut avouer :-/


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #122

Parce qu’il ne faut pas que tu cherches à donner une action avec le poignet, il faut que tu le laisses libre de bouger et que tu diriges la balle avec ton corps.


(Mouette Rieuse) #123

Je pense que ce genre de phrase me parlera dans quelques temps (enfin j’espère) mais pour le moment c’est assez conceptuel la, pour le moment poignet souple = j’en fous partout


(boll forte xiom omega V cd spinlord gipfelsturm rv) #124

Pour l’apprentissage du revers je conseille régulièrement aux jeunes ( et aux moins jeunes…) de reproduire le geste du lanceur de frisbee qui est très proche du geste revers en tennis de table.
J’ajoute a cela trois conseilles.

  1. La tête de raquette doit être proche du ventre voir même le toucher.
  2. Etre décontracté par ce que si tu es déjà a fond,difficile de produire une accélération.
  3. Accélérer a l’impact balle raquette.

(Mouette Rieuse) #125

J’ai joué avant hier et hier, et mon défaut de poignet rigide en coup droit m’a sauté aux yeux
J’ai très mal joué en top coup droit, ce qu’il se passe notamment c’est que maintenant que j’ai un jeu plus équilibré entre le coup droit et le revers je me pose beaucoup plus de questions sur le coup à utiliser quand la balle arrive, alors qu’il y a quelques jours c’était simple, je pivotais sur toutes les balles pour tout prendre en coup droit et toper fort.

Je joue collé à la table dès que l’échange se lance, pas d’amplitude dans mes tops, qui ont bien moins de topspin qu’en régulation du coup.

En fin d’entraînement j’ai tapé qques balles avec le poignet relaché et là miracle, beaucoup beaucoup mieux!


(Mouette Rieuse) #126

Alors avis après coup sur cette chevillère, oubliez ces trucs et faites vous un bon strapping c’est 10 fois mieux
La chevillère prend trop de place dans la chaussure, et les sangles élastiques coupent la circulation sous le pied ça fait super mal.
Un strapping on apprend à le faire sur Youtube, ça coute pas si cher que ça et pour la cheville c’est vraiment facile et efficace.

J’en dirais pas autant du strapping du genou qui est plus compliqué à bien faire et coute une fortune en élasto et strapal par contre


(Mouette Rieuse) #127

Séance hier soir, après une séance sympa dimanche également

Hier j’ai joué avec un jeune 11, on a fait 3 matchs, il gagne le premier 3/1, je gagne le 2ème 3/2, et il gagne le 3ème 3/1.
Mon revers est vraiment très en dessous de mon coup droit en terme de régularité et de puissance, ça m’oblige à prendre le pivot comme un taré sur toutes les balles, je m’épuise et j’ouvre trop la table. Et puis si je continue de jouer au ping dans 10 ans, je risque de tirer sérieusement la langue!

Ma plus grosse difficulté est sur la remise de service, en particulier sur les services liftés sur mon revers, mais pas que.

En dehors de ça j’ai joué avec mon père, qui poursuit sa reprise de niveau à peu près au même risque que ce que je fais ma progression, et dimanche j’ai joué avec 3 joueurs, un 13 qui m’a atomisé, et deux 9 avec lesquels je gagne un match sur 2 quand on joue ensemble en gros - ou je perds un match sur deux ça dépend comment on voit les choses :blush: -
Sur les joueurs en dessous de 9 ça commence à être rare que je perde un match.

Bien sur tout ça c’est valable à l’entraînement, donc ça veut pas dire grand chose dans l’absolu, je suis certain que ces joueurs me battraient sans soucis en match officiel en restant plus calmes et lucides.
Mais bon ça indique quand même une progression de mois en mois.

A part ça j’ai testé de servir en me décalant vers le milieu de la table, franchement je sais plus trop quoi en penser, trop de paramètres à prendre en compte dans ce sport à la con je suis perdu


(8 | Waldner off 95 & 55A & Vega intro) #128

:rofl: :crazy_face: :stuck_out_tongue_winking_eye:


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #129

Au moins ça prouve que tu réfléchis, et ça c’est positif, ça te fera toujours avancer!:wink:


(10-Gamma all+/Curl P1R 0,5/Vega Pro1.8) #130

c’est ce qui en fait un beau sport justement…


(Mouette Rieuse) #131

Petit récit de mon aprem de championnat de D2
On rencontrait une équipe composée de 17, 16, 6, 5
Apparemment y a une histoire de relégation en D2 d’une équipe de R2 sur le point de passer en R1 dans ce club, d’où la présence du 16 et du 17.

J’ai joué contre le 16, le 17, et le 5
Du coup d’un point de vue de la compétition c’était frustrant car j’ai fait 2 défaites louuuuuuurdes et une victoire facile
A part ça c’était très sympa, passé un bon moment avec des joueurs très bon esprit, j’ai beaucoup appris lors de mes deux défaites.
Le match contre le 17 m’a le plus impressionné, j’ai parfois envoyé des patatas de coup droit absolument intouchables pour les joueurs de mon niveau, et lui me faisait un bloc actif dans le coin opposé à tous les coups, énorme.

Sur les services adverses je pense que je regarde trop la balle, et pas assez la raquette du joueur, du coup je vois pas du tout la différence entre les services coupés, mous et liftés quand le serveur utilise le poignet.

Point bien positif j’ai pas ressenti l’effet du stress, j’étais content d’être là et j’ai joué normalement.
Point négatif, j’ai trop forcé sur ma cheville avec un straping mal fait et j’ai fini la journée sur une patte.

Le 16 m’a donné comme conseil de moins me coller à la table après mon premier coup, il faut que j’arrive à me replacer en reculant et revenant au milieu, pour pouvoir ensuite avancer à nouveau dans la balle suivante.
Le 17 lui me disait que je manquais de “jeu de transition”, j’ai pas exactement compris de quoi il s’agissait.

En tout cas ce qui me plait c’est qu’il est rare que je fasse un service sans avoir une intention de jeu sur mon deuxième coup.
Mais dans la réalisation ça se passait très rarement comme prévu :smile:
Par contre du coup j’ai quasiment fait aucun service gagnant car je mettais volontairement moins d’effet dans ma balle pour ne pas être gêné sur mon démarrage.

Ce qui est vraiment pas terrible par contre c’est que je donne beaucoup de points gratuits, en particulier en essayant de flipper les services courts mous ou liftés, je sais pas trop si je dois continuer d’essayer ou si je dois tester un autre geste, mais du coup je sais pas quoi faire à la place


(Mouette Rieuse) #132

Une nouvelle série d’entraînements cette semaine.
Y a eu une séance avec mon père mardi, avec un joueur de mon niveau mercredi, et hier soir j’étais en mode finish him, j’ai fini la soirée totalement mort physiquement.

J’ai notamment sollicité un défenseur en picot long pour qu’il fasse des exercices avec moi, mon but était d’enchaîner le plus de tops possibles sur ses coupes, épuisant mais formateur.
Puis après on a fait un exo où j’enchaînais 2 tops, sur sa 3eme remise je remettais en poussette, il remettait un coup de picot long, et la je devais repartir en top.
L’enfer!
Je suis incapable de m’adapter au changement de rotation, la balle flotte et tourne à l’envers de ce à quoi je suis habitué. Quand ça arrive juste après un service mou ou coupé de ma part je m’adapte à peu près, mais dans un échange c’est autre chose!

Ensuite j’ai joué avec un jeune 1250, j’étais vraiment fatigué physiquement pour développer mon jeu, mais c’est pas grave c’était très intéressant quand même.
Comme il me disait, passé un certain niveau un top rotation court et lent ne peut plus suffire, il faut construire le point plus patiemment et être prêt à ce que la balle revienne.
Il a trouvé mon jeu très agressif, ça voulait dire surement trop, ça rejoint ce que m’avait dit le 17 samedi dernier, je manque d’un jeu de transition pour attendre la bonne balle pour attaquer.
Le problème étant que face à des joueurs qui savent démarrer avec un top rapide et bien placé, j’ai du mal à voir quel type de “jeu de transition” peut me permettre d’attendre tranquillement une meilleure balle.

Au niveau des remises de services je fais beaucoup moins de fautes directes, c’est déjà très positif, par contre je me suis mis à aller dans le sens de l’effet latéral plutôt que de le contrer, c’est une bonne chose de faire ça sur le long terme ou pas?
Le jeune d’hier soir me disait que le problème en faisant ça c’était que je portais la balle, et que ça donnait une balle facile d’attaque au serveur derrière.
Vous en pensez quoi?

Ca fait plusieurs personnes qui me disent ces jours ci que j’ai un coup droit et un revers de niveau 11-12, sachant que mon service tient la route également, et qu’on m’a dit que j’avais un déplacement très rapide quand il s’agit de prendre le pivot (dans le plein CD par contre c’est de la bouse fraiche).
Le problème est que pour le moment il me manque tout ce qui va autour pour construire un joueur, à savoir la compréhension intuitives des effets, la géométrie de la table, le fait de s’intéresser à ce que fait ou ne fait pas l’adversaire, l’adaptation de mon jeu à mon état physique, etc etc
Ca va prendre du temps de construire tout ça mais c’est sympa :smile:


(boll forte xiom omega V cd spinlord gipfelsturm rv) #133

L’analyse introspective que tu fait de ton jeu est très intéressante et me semble objective.
Concernant le jeu de transition,c’est en développant un panel de coups techniques relativement large que tu pourras trouver une bonne polyvalence et trouver plus de sérénité.
Pour autant n’en oublie pas l’aspect tactique (schéma de jeu) fractionne ton travail, par exemple travail ton service et ton retour de service conjointement.
Exo sans incertitudes tu sers coupé sur le coup droit ton adversaire pousse plein coup droit, tu démarres
Ensuite exo avec incertitude tu sers coupé sur le coup droit et ton adversaire remet sur toute la table.


(Mouette Rieuse) #134

Je bosse la tactique :wink: :

C’est difficile de faire faire des exercices de manière rigoureuse a presque tous les joueurs que j’ai rencontrés
En général l’exercice dure 10 minutes alors qu’il faut bien 30 minutes pour commencer à ancrer des trucs

Les seuls qui acceptent de travailler longtemps c’est les 500, qui n’ont pas envie de considérer leurs lacunes comme des fatalités
de 700 à 1000 j’ai l’impression que le système de jeu est guidé par les points faibles et pas par un projet de jeu à moyen terme


(boll forte xiom omega V cd spinlord gipfelsturm rv) #135

J’aime ta lucidité et ta façon d’aborder ton entrainement tu ne peux que progresser :wink:


(junky) #136

Parce qu’il est difficile de garder la même intensité pendant plus 10 minutes …
Souvent on part un exo d’une durée de 7 et 10 minutes, chacun avec un rôle (un bloqueur et un topeur par exemple) puis on alterne… Ensuite on reprend l’exo en introduisant une variante (on ajoute le service, on met une contrainte sur la remise, …), pour enrichir l’exo et au fur et à mesure se rapprocher de situations de matchs (jeu libre au 3eme passage sur des exos de déplacement par exemple), jouer le coude, jouer ligne ou petit coté, …

Sinon “contrer les effets” comme tu dis, j’ai trop tendance à le faire, c’est très tenant surtout quand on est “pris” en remise de service, … mais pouvoir “réimprimer” son effet sur une balle incertaine finit par être plus sur au final.
Ceci dit, ce n’est pas l’un l’autre : remettre un service revers avec le coup droit contribue à contrer l’effet naturel latéral…
Pour les effets variables et flottants comme les picots, ce que tu faisais est bien mais ne cherche pas à toper plusieurs fois de suite. Tu plus vas toper, mettre de la rotation, plus elle va revenir sabrée. C’est à éviter en match, sauf si tu es vraiment au dessus en top coup droit.
Sachant qu’il est difficile de générer du spin à partir de rien, la première est généralement molle, tu la porte, tu pousse la suivante, tu portes, tu pousses … moi je comptais dans la tête (1/2/1/2/1/2…). Quand il faut porter la balle, c’est vraiment un exercice de toucher (que je trouve plus facile en revers), en regardant bien la balle (Est-ce que je vois la marque ?), … quand tu seras bien à l’aise tu pourras mettre des boites sur les molles :slight_smile:


(Mouette Rieuse) #137

Il y a vraiment 2 manière de voir les choses la dessus.
Soit tu considères qu’il faut être lucide pour s’appliquer correctement à effectuer un geste, et à ce moment là en effet il faut faire des séquences courtes.

Soit tu considères qu’on cherche à ancrer des comportements au niveau du subconscient, sur des gestes qu’on sera capable de sortir en situation de stress et sans analyse, et alors il faut travailler à la limite d’épuisement, de manière à laisser le corps s’imprégner des sensations musculaires sans que l’esprit ne puisse intervenir.
On fonctionne beaucoup comme ça dans les sports de combat, l’épuisement physique permet de travailler en s’appuyant uniquement sur la technique et non sur la force, et c’est dans ces conditions qu’on peut vérifier réellement quels gestes ont été correctement ancrés et pourront être utilisés instinctivement.

Mon but est de m’entraîner à enchaîner les tops sur balle sabrée au picot long de manière à pouvoir démarrer sur n’importe quelle poussette et/ou service coupé sans faute en match
Actuellement je m’efforce de rester très stable sur les appuis tout en étant très relaché du bras et du poignet, c’est loin d’être gagné dans le jeu, ou alors je prends la balle trop tard pour me laisser plus de temps pour me placer


(junky) #138

heu… 10 minutes d’exo (ou de panier), incluant un déplacement, ne sont pas une séquence courte, il y a largement de quoi terminer à genoux …
Franchement un exo de top sur bloc ou tu prends tout en coup droit, ou ton partenaire distribue sur toute la table et t’écarte quand il en a envie, 7 minutes, c’est très long :wink:
Et je ne parle même pas du panier :slight_smile:
Et comme de je l’ai dit, on peut enchainer les séquences en introduisant des variations.

Je ne vois pas en quoi être dans un état de fatigue extreme me fera mémoriser des gestes plus finement que “frais” ou disons dans un état comparable à celui d’un match (c’est à dire quand même rarement a fond…)
Je pratique d’autres sport incluant bien plus de répétition que le ping et on sépare bien le volume (la répétition d’un geste ACQUIS pour le faire rentrer dans la mémoire du corps ou pour se muscler) et l’apprentissage/amélioration d’un nouveau geste qui nécessite un arrêt, une analyse à chaque erreur pour corriger, sous peine de mémoriser des “conneries”.


(Mouette Rieuse) #139

C’est sur que si on parle d’un exercice avec beaucoup de rythme ça peut paraître long
Mais par exemple quand je veux m’entraîner aux remises de service, je ne trouve personne qui est prêt à me faire 4-5 paniers de balles (donc environ 100 balles par panier) sur lesquels je peux tester différentes remises, mettre 15 flips dehors avant de commencer à régler le geste, etc.

Du coup en général j’accepte de faire des matchs d’entraînement sur lesquels je me mets des exercices dans ma tête, mais ce n’est pas aussi efficace


(junky) #140

Je pense que c’est l’intérêt d’un gros club ou au moins d’entraineurs qui sont eux-même passés par la, que tu peux aller voir en disant “j’ai besoin d’apprendre ça” et qui trouvera un partenaire, un exo qui permettra aux 2 de bosser. Je n’ai jamais vu un entraineur (compétent) refuser de faire bosser un truc (mais bon, il sait aussi ce que je dois bosser en priorité et ça ne correspond pas toujours :wink: )

Parfois, on fait des montées descentes à thèmes, genre “on n’utilise que son plus mauvais service” ou “queson meilleur” ou "service long/interdit de pousser pour le relanceur " ou autres sujets : Les “matcheurs” y trouvent leur compte pour le coté “on compte les points” et les autres aussi pour le coté “je bosse un sujet dans des conditions des matchs”