Jouer contre un picot

Bonjour à tous

Je reprends le ping après 25 ans, depuis 6 mois j’ai bien progressé mais je pense que je ne vais pas tarder à jouer des picoteurs. Pouvez vous dire quel est impact du picot sur les effets et la stratégie à appliquer pour moi qui suis attaquant.

Mon jeu naturel c’est service, un échange, voir deux, puis démarrage plutôt énergique.Est ce que je peux garder ce mode de jeu et si non que dois je adapter ? N’ayant pas la chance d’avoir un jouer de picot dans mon club, je ne peux pas aujourd’hui me faire un schéma de jeu.

Bon week end.

La question est difficile parce qu’il y a beaucoup de façons de jouer avec un picot. Tout dépendra d’abord de ton adversaire.
Il y a le joueur qui défend avec, il te faudra être patient, le faire bouger d’avant en arrière si tu peux. Savoir qu’après un 1er top, sa balle sera plus ou moins coupée suivant son geste, du coup il faudra que tu doses ton second top et/ou alterner avec une poussette.
Le plus compliqué sera le joueur avec picot qui t’agresse avec ce revêtement. Savoir que s’il fait un geste ample, un peu comme un top, sa balle tournera nettement moins qu’avec un backside, il faudra éviter de bloquer ce genre de balle sinon ce sera filet à tous les coups. Le mieux dans ce cas-là étant (à mon avis) de repartir en top si tu as le temps ou reculer un peu pour porter la balle.
C’est vrai que le mieux c’est encore d’en avoir dans le club pour que tu puisses voir tout ça avant les compétitions.

3 « J'aime »

déja jouer moue a plat gêne d’ entrée les plaques spéciale picot et anti! quelque soit le style de jeux!moi même picoteux je procède ainsi face a un autre picots ou anti!

2 « J'aime »

J’utilise un peu se genre de tactique avec les gros pousseurs, plutôt que de rentrer dans le jeu et de couper très fort, je mets juste la raquette, l’effet coupé ramène naturellement la balle mais avec beaucoup moins d’énergie et si le gars n’est attentif il remet de grosses poussettes et fait des fautes. C’est que j’ai mis en place sur ce genre de jeu.

Ma question est qu’un picot pousse fort, grasse à l’effet de catapultage du picot ?

1 « J'aime »

Mon adversaire picoteux le plus fréquent fait beaucoup de blocs actifs à la table avec ses picots courts sur le revers, avec des placements de balles vraiment gênants.
J’avais lu sur un forum anglophone plusieurs personnes qui suggéraient d’insister sur le picot, mais lors du dernier match que j’ai joué contre lui j’ai décidé d’insister sur son backside en CD, et je l’ai fumé comme un saumon.
A retenter pour confirmer.

2 « J'aime »

Bien entendu je n’attends pas la solution miracle, mais plutôt ce que chacun met en place. En fonction du jeu du picoteur du backsider, les réponses seront différentes.

1 « J'aime »

Tout dépend du type de picot déjà …

On ne va pas te le dire. Les picoteux gardent très bien leurs secrets ! :grin:

2 « J'aime »

Il y a qu’une salle façon de faire : c’est faire une prière !

Sinon quand tu dis picots : tu penses seulement à picots longs ? Car il y a aussi soft et mi-long…

Bah effectivement je pensais plutôt picots longs, j’ai un picoteur court dans le club, je fais comme avec un backsider, je ne pose pas de question.

Pour le prières très peu pour moi :innocent:

1 « J'aime »

C’est un mal indispensable ! Comme tu vas pouvoir le constater, il y a beaucoup plus de picoteux depuis quelques années. Je trouve qu’il y en a de plus en plus. Et c’est vrai que c’est intéressant d’en jouer de temps en temps. Il faut apprendre à les jouer et d’un point de vue tactique il faut arriver à les jouer intelligemment. Par contre, quand il y en a de trop, ça finit par être saoulant ( et fatigant pour mon bras ! ).
D’un autre côté, il faut dire que bon nombre de picoteux serait vraiment nuls sans leurs picots. Donc, pour le nombre de licenciés, c’est important de les respecter et de faire avec.

1 « J'aime »

une fois j’ai jouer en équipes 4 picoteux ils sont légions chez nous est j’en suis un un. j’ai un anti top. il y même un joueur qui a deux softs.

Ben désolé mais si t’as un anti, tu peux pas être un picoteux. Un picoteux c’est un type qui utilise un revêtement dont les picots sont tournés vers l’extérieur, mais de manière pratique, ça désigne exclusivement les utilisateurs de PL.

@anon99884826 approuves-tu la définition que je donne ?

Par contre, c’est vrai que ton orthographe, elle doit utiliser un PL, vu comment il est difficile de la décrypter.

2 « J'aime »

ça dépend si on considère le terme " picoteux" de façon péjorative ( = revêtements spéciaux faits pour pourrir la balle). Un sorte de terme générique. Mais si on considère la véritable définition, effectivement, le picoteux est typiquement équipé d’un picot long ou court tourné vers l’extérieur.
Tu me connais, par soucis de clarté, j’utilise ce terme dans sa globalité.

1 « J'aime »

D un côté tu as pas tout à fait tors, je remarque que bcp de picoteux jouent en 0x, car des qu il y a un peu de mousse cela ce complique .
J ose même pas imaginer avec un backside.
Le pl en 0x est parfois donc un véritable cache misère

2 « J'aime »

Non c’est une mauvaise analyse.

Un picot long n’est pas un cache misère mais un style de jeu qui est plus approprié pour certains joueurs. Vous pouvez mettre une raquette avec picots à un joueur qui sait jouer avec un backside il se peut qu’il n’arrive à rien avec sur le moment. Jouer avec un picot long demande un certain apprentissage. Il y a d’ailleurs plusieurs styles associés : le jeu à la table passif, le jeu à la table actif (qui agresse sur balles coupées par piston ou par faux top ; et qui bloque en coupe sur balles frappées et liftées), le défenseur en chop, et le mix de tout cela.

Quand j’affronte un joueur à picots, je ne cherche pas à analyser que son style de jeu. J’essaie de raisonner en terme d’effet et donc faire en sorte qui me renvoie l’effet que je souhaite avoir. Le problème du picot en effet c’est d’être hyper dépendant de l’effet envoyé par l’adversaire. Si ce joueur tourne la raquette là, ça commence à se compliquer. Il faut bien être concentré et analysé les effets retournés.

La vrai difficulté c’est que notre esprit analyse souvent l’effet en regardant le geste du joueur. Par exemple, s’il fait le geste d’un top spin avec son revers picot, le réflexe est de bloquer et finalement la balle plonge dans le filet. C’est toute la difficulté de jouer contre un picot. Il faut se concentrer sur la balle ou alors avoir un esprit qui carbure ! C’est pourquoi il faut s’habituer à jouer contre :slight_smile:

3 « J'aime »

[quote=“seb.c, post:16, topic:9850, full:true”]
Un picot long (…) est plus approprié pour certains joueurs.[/quote]

C’est à dire ? Comment dois-je faire pour savoir si cela conviendrait à quelqu’un ou pas ?

Le plus simple c’est d’essayer.

Après je pense qu’il faut commencer par le bloc coupé ou le chop car ce sont souvent le retour sur balle liftée qui pose problème. Et là tu verras si le joueur se sent mieux et est plus à l’aise du fait d’une gestuelle différente que le picot impose.

1 « J'aime »

Pour évoluer sur le sujet, je ne comprends pas le plaisir de jouet au ping avec un anti…c’est comme boire du vin avec une épingle à linge sur le nez.

Ce n’est pas la tienne mais elle n’est pas plus mauvaise que la tienne justement.
Moi, je suis de l’avis de @anon99884826