Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Faut-il privilégier la qualité de l'entrainement à la quantité d'heures passées à la salle dans un sport aussi technique que le tennis de table ?


(859/ t05 & aurus soft) #21

On m’a toujours dit. .une fois par semaine tu regresse…deux tu stagnes…3 tu progresses…
Pour moi si on fait des matchs ça maintient le niveau. .on peux certes peaufiner 2 3 truc mais pas de gros progrès. …
Donc pour réellement progresser c’est au moins 2-3 entraînement par semaine. .


(Clst 886-OSP IPB/RV Death 0X/CD T 05 2,1) #22

oui donc voila c’est bien ce que je veux mettre en avant…
Que certains ont plus de facilité que d’autres…horaires aménagés, intégration d’un pôle espoir dans un lycée (parce que tu es très bon dans ce sport grâce à ton club qui est ouvert 7/7 et pas loin etc, etc) …et c’est tant mieux pour nos jeunes…
@junky : comme tu le dis : il faut aller le chercher, on vient pas vous l’apporter
image: https://forum.tennis-de-table.com/images/emoji/twitter/slight_smile.png?v=5

:slight_smile:
En savoir plus sur Faut-il privilégier la qualité de l’entrainement à la quantité d’heures passées à la salle dans un sport aussi technique que le tennis de table ?
Et c’est là que le bas blesse, on ne peut pas tjrs aller chercher par ci par là ce qui fait notre passion…
Les meilleurs skieurs au monde n’habitent pas Dunkerque…faut bien habiter prés des montagnes pour cela…lol
Suis aussi vétérans (52ans) et je suis 9, si je veux passer la barre de 10 et 11 avec 2-3h d’entrainements semaine ça va être long là ou j’habite…le seul club où j’ai une opportunité d’y aller tout les soirs se trouve à 25kms…j’y songe mais 50kms AR 3 fois par semaine au moins…pffff
Faut pas être égoiste, on a une vie de famille aussi…lol
Bref c’est pas facile…mais on y arrive quand même


(clst 15 ; spinlord def/fastarc G1 1.8/dhs C8 1.0) #23

D’accord, mais 2-3 entraînement avec un minimum d’exercices, de paniers et cerise sur le gâteau, un entraîneur. ( je parle pour des adultes )


(junky) #24

C’est en devenant bon la ou on est que de nouvelles opportunités se présentent. Pour avoir des opportunité au collège, il faut déjà être un très bon joueur en primaire :wink:
Quand je vois le sérieux de l’entrainement des poussins, je vois déjà des gros écarts entre les différentes clubs, entre les ambitions des enfants, et des parents puisqu’ils jouent une grande part dans la réussite.
Et pour en revenir à ton cas, devenir 11 en vétéran, avec un entrainement sérieux (et plus encore un vrai entraineur), c’est jouable si chaque entrainement est un entrainement et ne se transforme pas en compétition avec les potes :slight_smile:
Un entrainement, c’est pas forcément chiant, ça peut être ludique avec les bons exos !


#25

Oui, il est arrivé très tard en Pôle. Mais bon, quand tu commences à jouer au ping à Thorigné, c’est un peu plus facile de ne pas intégrer un Pôle de suite.


(junky) #26

ou d’avoir le niveau pour intégrer un pôle ensuite :wink:
Dans le coin, les clubs jouent le jeu, on peut aller s’entrainer et profiter des structures des grands clubs en restant faire les compétitions dans son club local… Exemple, Cesson qui accueillent des joueurs extérieurs pour ses entrainements dirigés !
L’exemple de Rolland, c’était juste pour indiquer que la qualité passe avant le volume : Mieux vaut 1h régulièrement à pleine intensité que 4h une fois par semaine à brasser …


(Ex 18 / Fortius FT / O7P / O5E) #27

À deux entraînements, avec un peu de rigueur, on peut continuer à progresser doucement, au moins techniquement. Vu qu’on a encore pas mal de lacunes vers 10-11, je pense que c’est faisable à ce rythme et à ce niveau. Mais il faut y mettre l’effort, et je suis d’accord avec la généralisation sur le nombre de séances par semaine.


#28

Il faudrait d’abord établir à qui s’adresse la question et quels sont les objectifs.

Un jeune débutant aura besoin de bonnes bases, donc un entraineur capable me parait évident (oui parce qu’il y en a des incapables).
Après, si c’est pour progresser sans vouloir en faire un champion, la quantité varie énormément.

Si par contre tu t’adresses à un adulte qui a déjà un petit niveau, il faudra peut être moins de technique et plus de rythme et de phases de jeu. Une fois encore, ça dépendra de l’entraineur.
Si c’est pour faire du panier de balle qui n’est pas adapté au joueur et au niveau, autant jouer des matchs avec des équipiers.


(junky) #29

heu … un des principaux interêt du panier de balle est justement un travail individualisé, que l’on peut adapter en temps réel au niveau technique, au physique, au taux de réussite du joueur. ça me parait beaucoup plus facile à adapter que des exos, des matchs, surtout quand 2 joueurs ont des niveaux très différents.
Le distributeur au panier, c’est un robot que l’on pilote à la parole (plus vite, moins coupé, plus court, plus milieu, …) avec plus ou moins d’incertitude mdr…


#30

Oui ça c’est la théorie… dans la pratique, ce n’est pas toujours le cas.


(junky) #31

j’ai besoin d’exemple :slight_smile:
A part l’incapacité du distributeur à distribuer correctement (mais alors la, on imagine le problème en exo…), je vois pas de problème insurmontable …


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #32

Par contre distribuer au panier ça ne s’improvise pas, si tu n’as pas l’habitude c’est pas facile, et ça fait chier les deux personnes, le lanceur et celui qui bosse. Et c’est assez souvent une cause d’ennui mortel au panier. Très vrai avec les adultes qui ont l’habitude de jouer “normal” et qui ne savent pas distribuer au panier.


(Ex 18 / Fortius FT / O7P / O5E) #33

C’est clair que ça se travaille, la distribution au panier. Je suis pas très bon perso, et c’est frustrant quand la personne envoie des balles à un rythme qui est trop lent, trop rapide, pas réaliste, etc.


(junky) #34

ah mais c’est un exo pour les 2…Et ça fait bien bosser le toucher !


#35

Donc tu veux nous expliquer que si tu n’es pas top 10 mondial, c’est parce que les facteurs ne sont pas allés dans ton sens :joy:

On fait avant tout du ping parce que c’est un loisir, une passion, un défouloir, un plaisir de taper dans la balle, etc

Si tu t’arrêtes au fait que lui est plus fort parce qu’il a commencé plus jeune, qu’il s’entraîne plus ou autres, tu trouves des excuses. Si un joueur gagne un match, c’est juste qu’il a été le plus fort et puis c’est tout.

Sinon moi, si je je n’ai pas gagné 10 fois Rolland Garros comme Nadal, c’est parce qu’il a eu plus de chance que moi (s’entraîner jeune, commencer tôt, etc) :joy: :joy: :joy: :joy:

Et même à notre niveau, il n’est pas indispensable d’avoir un entraînement intensif, il y a tellement de facteurs où l’on peut progresser, même si c’est mieux de faire de vrais entraînements (ce que je ne fais évidemment pas :smiley:).


(Clst 886-OSP IPB/RV Death 0X/CD T 05 2,1) #36

lol je ne cherche pas à être au top 10 mondial etc…
Je veux juste dire qu’à classement égal si je m’entraîne que 2h et si l’autre s’entraîne 4h ou 6h devine qui va progresser?
et donc si je n’ai pas un club à côté ouvert tout le temps ben ce sera difficile de s’entraîner plus que ça…
On n’est pas tous logé à la même enseigne…hélas.


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05, GDT0x) #37

Celui qui a une véritable passion et une volonté de fer se donne généralement les moyens de l’assouvir… L’histoire des clubs ouverts ou pas est typique de la mauvaise excuse…


(Clst 886-OSP IPB/RV Death 0X/CD T 05 2,1) #38

Ah bon?
je fais comment pour m’entraîner sérieux si y a pas de salle??
Je suis le premier à foncer quand la salle ouvre…


#39

Déjà tout le monde n’a pas un club juste à côté de chez soi.
Tout le monde ne s’entraîne pas tous les jours.
etc

Et la progression n’est pas corrélé au nombre d’heures d’entraînement. C’est sûr qu’avec plus d’heures on peut potentiellement mieux progresser, mais il n’y a pas de systématisme. Des joueurs peuvent beaucoup s’entraîner et ne pas progresser.

Tu dis que tu as un robot chez toi. Mais tout le monde n’a pas la place d’avoir une table de ping.
Tu dis que tu préfère taper la balle et pas t’entraîner.

Rien qu’avec une table et un robot, y’a moyen de bien s’entraîner pour peu que tu t’en donnes les moyens.

Et rien de t’empêche de changer de club ou t’entraîner dans un deuxième club, quitte à faire de la route.


#40

Des exemples, j’en ai à la pelle :slight_smile:
Encore ce week-end, occupé de jouer une rencontre de championnat et je me rends compte que je me fais contrer quasi à chaque attaque… Puis je me dis que zut, on fait souvent du panier de balle mais avec le coach qui fait toujours ralentir, ralentir, sans forcer… et à la fin, on fait pareil en match.

Autrement dit, un panier de balles peut être bon pour certains mais inadapté pour d’autres. Ce n’est pas si simple, il faut adapter la balle qu’on donne et que la réponse à fournir corresponde à ce qu’il faudra faire en match.