Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Comment définir sa ligne de sol ?


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #1

Bonjour à tous et merci de rediriger ce sujet dans la bonne rubrique si je me suis trompé.

Mes entraînements individuels me poussent à améliorer ma technique et mes déplacements à la table. Mais les progrès réels depuis un an se font attendre. Je précise que j’ai un excellent coach et qu’il ne s’agit en aucun cas de juger son enseignement. Je suis juste en désaccord sur ma distance à la table.
En effet, ma gestuelle est lente et, en match, je ne peux pas m’empêcher de reculer. J’ai une meilleure vision, une meilleure estimation de l’espace à 2/3 mètres de la table et curieusement, je ne souffre pas du tout de devoir effectuer des déplacements plus longs d’arrière en avant et latéralement. Au contraire, j’y prends un plaisir que certains qualifient de maso :smiley: et j’adore jouer avec les nerfs de mes adversaires et néanmoins confrères en prolongeant les échanges. Le problème est que je n’ai pas encore convaincu mon entraîneur. Or pour poursuivre mon apprentissage avec lui dans un climat de confiance et de cohérence, je trouve que c’est essentiel.
Avant de vous solliciter pour un matériel adapté, pensez-vous que nous avons tous une ligne de sol naturelle ? Quels sont les indices qui nous permettent de la déterminer ?
Merci d’avance de votre contribution. Et si vous pensez que le sujet est mal posé, n’hésitez pas à le réorienter si nécessaire.


Classement sur les profils des forumeurs
#2

Avant de répondre, pourrait-on définir ce qu’est, précisément une ligne de sol naturelle ? Et/ou une ligne de sol pas naturelle ?

Deuxième question subsidiaire : pourquoi appelle-t-on ça une « ligne de sol » ? Est-ce une ligne fictive, abstraite, ou est-ce vraiment une ligne qu’on trouve dans les entrainements de champions ou autres ?

Merci à vous pour vos réponses.


(946 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #3

pour moi; ma ligne de sol naturelle c’est collé à la table, max un mètre, dès que je m’en éloigne je n’arrive plus à tenir l’échange. Lors des entraînements dirigés on a parfois des exos où il faut être plus loin de la table mon taux de réussite chute drastiquement, je dois vraiment me faire violence pour arriver à remettre correctement les balles sur la table.Donc oui il doit y avoir une ligne de sol naturelle pour la plupart des joueurs : c’est la distance par rapport à la table où le joueur se sent le plus à l’aise (c’est à dire joue le plus “naturellement” possible => jouer sans avoir besoin de se forcer à faire les gestes quoi).
Ce n’est pas vraiment une ligne stricte, ce serait trop simpliste .


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #4

C’est très intéressant @finopat. Cela signifie bien qu’on a une sensibilité, une aisance plus certaine selon la distance à laquelle on évolue. Pour cette raison, il faudrait privilégier un développement technique individuel à la distance qui nous convient le plus non ? Ceci dit, je suis conscient qu’un match ne va pas toujours dans notre sens et que plusieurs lignes de sols sont sollicitées, qu’il faut savoir s’adapter. Et c’est la que la dimension stratégique du jeu prend tout son sens je suppose


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #5

C’est plus ou moins possible, mais ça peut être discuté. Une ligne de sol naturelle, c’est celle où tu évolues en premier lieu, sans te poser de question. Là où la ligne de sol n’est plus naturelle, c’est lorsque tu en changes pour de mauvaises raisons. C’est par exemple le cas typique du type collé à la table qui recule dès qu’il commence à être débordé, et qui perd systématiquement le point parce qu’il n’a rien à faire à cette distance. Cela est en soi très différent de celui qui recule d’un pas pour aller chercher une balle de transition et retrouver son jeu et sa ligne de sol habituelle.

Fictif, plus ou moins, abstrait, totalement. Par exemple, on ne va pas fixer de seuil, en disant “Ah non, mi-distance c’est à 2m, à 1m99 tu ne l’es pas encore”. C’est quelque chose d’approximatif, mais la ligne de sol permet juste de dire que en gros, cette personne est à la table, qu’elle y soit collée ou à 50cm. En fait, il faut juste considérer la ligne de sol comme un point de repère.

Oui. Par exemple, certains joueurs vont de suite trouver leurs marques à la table, d’autres vont la trouver de suite à mi-distance. Cela ne signifie pas cependant qu’elle va toujours rester en l’état, et elle peut évoluer. Par exemple, avant, j’étais collé à la table en blocs, puis je suis devenu défenseur. Ma particularité étant cependant que pendant très longtemps, on me disait qu’il fallait rester à la table, donc je me suis exécuté. Mais je pense que au fond, ma ligne de sol naturelle a été, et est toujours, à mi-distance, voire à distance.

C’est assez personnel je trouve. C’est très attaché à la personne. Si elle se sent plus à l’aise à mi-distance, ben c’est sans doute qu’elle a meilleur temps à évoluer à cette distance naturellement. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas travailler sur les autres lignes de sol, ça peut toujours être utile à terme.

Par exemple, dans mon cas, ma ligne de sol de prédiction c’est très clairement à mi-distance, puis à distance. Évidemment, je dois aussi évoluer à la table, et c’est un secteur dans lequel je suis moins à l’aise. Pour autant, je travaille aussi le jeu à la table, puisque si l’adversaire n’attaque pas, c’est à moi de faire le jeu. Mais ça n’empêche que je reste moins à l’aise à la table, mais c’est comme ça.


#6

Si je compare à l’apprentissage d’un instrument, on travaille au contraire toutes les zones du jeu où l’on n’est pas à l’aise, toutes les zones non naturelles (un bon musicien ne doit avoir de faiblesses sur aucun type de jeu).

Est-ce qu’un « bon » plan d’apprentissage du TT doit privilégier le développement du jeu sur sa ligne de sol, au détriment du jeu sur d’autres lignes, ou au contraire vaut-il mieux essayer d’être à l’aise (naturel) sur toutes les lignes ?

Personnellement, j’aime bien les entrainements où je dois jouer hors de ma ligne de sol naturelle.

Merci pour vos réponses très éclairantes.


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #7

Bien sûr qu’il ne faut pas négliger l’apprentissage sur toutes les lignes de sol envisageables. @Filou16 l’évoque d’ailleurs dans son post hyper argumenté. C’est le meilleur moyen de répondre au mieux à tous les problèmes que peuvent te poser tes adversaires. Mais un tel apprentissage demande certainement de l’investissement et de la patience et, à 46 ans, je ne suis pas certain de pouvoir y donner suffisamment de temps et de physique. C’est pourquoi, en tant que débutant, je préfère dans un premier temps me focaliser sur un développement technique sur ma ligne de sol naturelle et me débrouiller sur les autres. Mais j’ai peut être tort


(12- OSP Ultimate2 /H3neo/T05fx) #8

Sinon regarde les pros, ils ont chacun une ligne de sol qu’ils utilisent à 90% même si ils sont capables de jouer un point sur une autre ligne. Entre Ma Long qui joue à 1m ou un peu plus de la table, Xu Xin qui est à 1m50, Fan Zendong ou Zhang Jike qui sont à 50cm, tu les vois peu en sortir même s’ils sont capables de reculer si nécessaire. Je pense que faire un exo de temps en temps en-dehors de sa ligne ok mais ce n’est pas très rentable d’y passer trop de temps.
Au Ping tu peux être 100% efficace sans changer de ligne de sol en imposant ton jeu. En musique tu ne peux pas jouer que sur certaines notes (si, David Guetta, mais un musicien, non) :grin:


(Philippe (11) -T80Fx 1,9 / Wobbler 1mm / T 703) #9

Bien vu ! :joy:


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #10

Je vous trouve sévères… moi j’ai relevé deux notes constantes chez David Guetta. Et on peut dire ce qu’on veut, mais deux ça fait plus que un.


#11

Merci @popette59, ça c’est de l’information utile !

Franchement, vous êtes durs avec Guetta… C’est un musicien, et un bon, en plus. Faut pas toujours se fier aux apparences ni au succès. Succès n’est pas forcément synonyme de médiocrité, comme on le croit en France ;-).


#12

Ça n’est pas ça, hein, les « zones de jeu » dont je parlais en musique. Ça serait plutôt : être bon en arpèges mais ne pas savoir faire une gamme correctement. Ça serait plutôt : savoir parfaitement jouer en octaves, mais ne pas savoir monter ou descendre en tierces et sixtes. Etc. Et je parlais bien entendu de concertistes, pas de tous les autres musiciens (à qui toutes ces techniques ne servent à rien dans le travail de tous les jours)


(beausergent) #13

perso j’ ai deux ligne au sol !soit je reste collé a la table pour bloquer !soit je recul et défend en alternance !j’ ai beau me dire de faire soit l’ un soit l’ autre c’ est comme ça…avec une plus forte tendance a reculer pour défendre quand ça va trop vite.


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #14

Çe que tu viens d’écrire me correspond beaucoup , d’autant plus que je prends du plaisir dans la contre initiative. Mais quand un joueur m’oblige à rester à la table et à prendre l’initiative, je me sens désarmé, voire complètement incompétent. Soit je dois trouver une réponse technique à la table, pour laquelle je ne suis pas fait (en dehors du bloc), soit je dois trouver une réponse stratégique et essayer d’orienter le jeu sur une ligne de sol plus éloignée. C’est vraiment ce vers quoi je voudrai tendre.


(1160 - VKM Special / Curl PH 0.5 / VS>401 1.5) #15

Sujet intéressant. Merci

Qu’est-ce qui fait que l’on se sent plus à l’aise à une certaine distance de la table ?

(Ayant commencé le ping tard et avec trop peu d’entrainements dédiés, je “produits” un jeu "naturel, et donc une ligne de sol en conséquence : Grand et raide, gestes amples et secs, esprit défensif, je suis à l’aise à mi-distance voire loin de la table et avec mon picot long… lol !)

Mais, idéalement, il faudrait travailler la plus grande diversité possible de situations de lignes de sol.


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #16

Salut @Magnus. Le bois VIctas Koji Matsushita Defensive répond-il à toutes tes attentes, que ce soit en attaque et en défense ?


(7 / Wang Xi -RV Asia DF 1.8 - CD T05 FX 1.9) #17

Bonne idée de sujet,je n’avais pas vraiment pensé sur quelle ligne de sol je devais jouer et j’avoue que les réponses m’ont un peu éclairé.
Je me dis toujours de ne pas jouer trop près de la table car j’ai un temps de réaction trop lent et pourtant je pense que ma ligne de sol naturelle est d’être collé à la table, du coup c’est un peu compliqué pour moi, mais autant préférer sa ligne de sol naturelle,


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #18

je te souhaite la bienvenue dans la réflexion @cipca. En plus de l’intérêt purement pongistique du sujet, j’introduis une autre donnée qui me concerne directement. A force de “fréquenter” une ligne de sol qui ne m’est pas naturelle (à la table), ni favorable d’un point de vue technique, je m’oblige à effectuer des efforts et des gestes vifs qui ne me correspondent pas. Cela entraîne des mouvements non coordonnés, brutaux et j’enchaîne les blessures. Exemple : 3 blessures au ping en 3 ans et demi, dont 2 longues à soigner. Toutes sont survenues lors d’un replacement en reculant qui devait me permettre de jouer la balle dans les meilleures conditions possibles.
C’est également pour cette raison que je souhaite me remettre en question sur la ligne de sol à occuper majoritairement dans ma pratique du ping.


(1160 - VKM Special / Curl PH 0.5 / VS>401 1.5) #19

Bigre ! Effectivement, faut creuser la question.

Sans faire de hors-sujet… (car il y a un sujet spécifique au sujet de ce bois), j’ai, pour l’instant, trop peu de pratique pour une conclusion assez ferme. En tout cas, il ne semble pas (me) convenir pour le jeu à table “en passif” car trop peu amortissant mais davantage sur des lignes de sol plus lointaines ou en étant très actif/offensif à la table. Bref, pas sûr “d’avoir le niveau” pour ce bois, mais je tente l’aventure.

Donc, oui le matériel à utiliser va sans doute aussi dépendre de la ligne de sol la plus fréquentée.


(7🏓Aigis⚫VS 401🔴SFChop) #20

Merci et tu as raison pour le H.S. J’irai voir le sujet dédié ultérieurement😉