Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Bluefire big slam


#1

Bonsoir, quelqu’un connait-il la dureté de cette nouvelle plaque ?


#2

Eh ben, pas beaucoup de retours sur ce Donic Bluefire Big Slam… Pour répondre à la question un an après, la dureté est de 40° avec un ressenti plutôt vers 42° à cause du topsheet assez ferme.

J’ai joué avec cette plaque en 2ième partie de saison en remplacement de l’Andro Plaxon 400 que j’aimais bien mais qui était très orienté frappes/blocs. Je voulais une plaque qui pourrait me permettre de jouer plus en rotations dans des salles avec des rebonds bas ou fusants. J’ai rapidement adopté le Bluefire Big Slam qui est la plaque la plus polyvalente parmi celles que j’ai testées ces dernières années sur mon CD.

En quelques lignes (NB:1,8 mm en CD sur mon Donic Waldner Senso Ultra Carbon):

Vitesse: Off- pas plus
Dynamisme: faible, il faut rentrer fort pour que ça avance, ce que j’apprécie
Rejet: moyen, ce qui permet aussi bien les frappes à plat que les tops rotations et frappés. La trajectoire est plus bombée qu’avec le Plaxon, ce qui donne de la sécurité
Contrôle: très élevé grâce au faible dynamisme et à la faible prise d’effet. Aucun problème en retours de services
Effet: on peut en mettre beaucoup sur les services et les tops spins si j’en juge par les fautes directes de mes adversaires. En deçà quand même des Tenergy ou du Rozena par exemple
Blocs: très efficace, surtout en blocs actifs

En bref, une plaque ultra-complète qui permet de tout faire avec la balle et qui donne un grand sentiment de sécurité dans les phases offensives. Pour un attaquant pur, il faut privilégier un bois suffisamment rapide et/ou une épaisseur plus élevée que 1,8 mm.

Petit bémol quand même: comme beaucoup de plaques modernes, c’est plutôt lourd. Mon 1,8 fait presque 43 g…

A noter pour les défenseurs ou les allrounders que la plaque est dispo en 1,6 mm


( Andro SC carbone light all+,varispin 1.8, Bluefire bigslam 1.6) #3

J e vais quand même faire un petit retour sur cette plaque que j’ai remis actuellement sur mon revers en1.6.
En première phase du championnat je l’avais tester quelques temps en CD où je ne l’avais pas particulièrement apprécier.
Pour une plaque nouvelle génération je ne la trouve pas très adhérente, un varispin fait beaucoup mieux,mais ça a quand même ses avantages,car elle est particulièrement insensible aux effets (on dirait presque un antitop) cela facilite grandement les retours de services et les blocs, par contre pour démarrer sur balles coupées faut s’employer car la faible adhérence plus le rejet bas ne facilite pas la tâche.
Là ou ce revêtement excelle, c’est une fois le jeu lancer,les blocs actifs sont d’une facilités déconcertante.
Ca pourrait être le revêtement idéale si il avait un petit supplément d’accroche pour démarrer…


#4

Marrant de relire mon post enthousiaste de mai 2017 … puisque j’ai abandonné le bluefire bigslam quelques mois plus tard. C’est une plaque qui demande quand même de s’engager en permanence pour être efficace. En phases passives, le contrôle s’est révélé problématique, notamment en blocs.
J’ai changé pour l’Andro Hexer Duro que je trouve meilleur en tout et qui est surtout plus permissif. Plus léger aussi avec à peine 40 gr en 1,9 mm


( Andro SC carbone light all+,varispin 1.8, Bluefire bigslam 1.6) #5

j’en ai fait les frais hier au critérium, résultat -20pts :disappointed_relieved:


#6

Je ne savais pas que Big faisait du slam. :thinking:


#7

avec @bluefire ?