Actualité Matériel Annonces Consentement

Un bon samsonov-Saive de 2005

Je suis tombé là-dessus et je trouve le niveau de jeu exceptionnel.

8 J'aimes

merci pour la vidéo

gros gros match

j’adore le jeu de samso, tout en variation et toucher

1 J'aime

Ils étaient coéquipiers à Charleroi durant cette période je crois.
Le bruit de la colle :star_struck:

1 J'aime

Quel match…

Ce qui m’impressionne le plus, c’est le jeu de jambe des deux joueurs…

Ils se déplacent à une vitesse dingue pour ne jouer quasiment que des parpaings…

2 J'aimes

Et puis bon niveau attitude c’était la classe :wink:
Jean mi il l’a sentait bien la balle en top ^^

Oui, ils l’ont été longtemps. Charleroi a eu des équipes de dingues pendant une quinzaine d’années.
Primorac, saive, Samsonov en ont été les fers de lance et sont restés pas mal d’années mais il y a eu aussi bien d’autres joueurs qui sont passés par là. Les Levallois-Grenzau, Niederöstereich, Dûsseldorf comme adversaires, ça laisse tellement de beaux souvenirs.

3 J'aimes

Oui j’ai eu l’occasion de voir des matchs de ligue des champions au Spiroudome, avec Samsonov, Saive, Smirnov et Chila…Quelle ambiance dans cette salle.

Pour les fans de Jean Michel Saive,

un très bon documentaire, un peu en flamand, un peu en anglais et beaucoup en français sur l’ascension du fantastique joueur belge.

1 J'aime

Les dernières années d’or et de domination pour le ping européen ! Rossi, Primorac, Saive, Gatien, Persson, Waldner, Appelgren, Grubba, suivis par Samsonov. Que de souvenirs…

1 J'aime

Tu oublies Kreanga le brutal lol
Et Schlager le tacticien

Oui et non, ils sont arrivés juste après . On peut les inclure, comme Boll qui est toujours là et toujours très bon.

Très attachant ce JMS …

C’est « marrant » de voir que les étrangers le surnommait « the fighter », mais que dans l’équipe de france il l’appelait « la pleureuse » !

On a vraiment un problème de mentalité en france…

1 J'aime

En même temps, est ce qu’on peux être objectif quand a cette époque il y avait Eloi le gros boulard qui pensait qu’il était N°1 Mondial dans sa tête … Et Chila qui vu son attitude au coaching maintenant ou on dirait que c’est la fin du monde quand un Français perd un match …

Les joueurs français le trouvaient extrêmement combatif, ainsi que tous les autres joueurs. Et ils le qualifiaient de « pleureuse » car il se plaignait très fréquemment, d’une façon ou d’une autre, entre les échanges, ce qui était probablement une manière de se libérer de la tension nerveuse… comme d’autres tchottent … Bref c’était un fighter, pleureuse. Et surtout tout le monde, les joueurs de l’EDF entre autres, avait parfaitement conscience qu’il était l’un des meilleurs joueurs du monde, ce qui coupait court à tout qualificatif plus ou moins gracieux.
Par ailleurs, Eloi était un remarquable joueur mais pas du niveau de JMS… j’ose espérer que lui, Eloi, en avait conscience du moins in petto …

(que c’est difficile d’utiliser des locutions latines avec le correcteur d’orthographe :slightly_smiling_face: )

1 J'aime

La mère de SAIVE dans le reportage dit à 3:20 : « on n’apprend pas quand on gagne, il faut perdre pour apprendre. »

Quelques-uns de nos joueurs français doivent devenir très savants …

Perso, je trouve Jean Michel Saive très attachant…

Le docu sur lui est superbe.

C’est aussi pour cette raison en plus de sa carrière, son expérience et sa motivation que ça aurait été bien qu’il soit devenu président de la fédération. le lobby des « corrompus » a voté pour l’autre candidat alors que les joueurs et les passionnés du ping étaient probablement tous pour lui.

Une grande partie de la réussite de Jean Michel fut aussi du à son grand coach d’origine asiatique… J’ai eu la chance de faire un coloc d’entraineur avec lui en je ne sais plus quelle année au top 12 européen à Rennes il était vraiment intéressé et calé le monsieur