Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Timing du jeu de jambes


(Mouette Rieuse) #1

Je manque de repères pour savoir quand placer les reprises d’appuis, pouvez-vous me dire ce qui s’enseigne en école de ping svp ?

Pour qu’on soit d’accord sur le vocabulaire, la reprise d’appuis c’est le petit saut effectué avant un déplacement.
Au tennis on fait la reprise d’appui au rebond de la balle quand on est à la volée pour donner un exemple.

Quelle astuce je pourrais utiliser pour me forcer à me déplacer pendant un échange rapide à la table?


(15/Maze Magic/Pro GT 42/Ten 80fx) #2

Ce n’est pas plutôt quand l’adversaire s’apprête à frapper?


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #3

Du double panier de balle. La balle suivante arrive dès que tu en touches une, rien qu’à faire du CD en deux points comme ça, ça va te forcer à trouver un rythme de déplacement bien plus rapide. Tout le reste vient naturellement.

Réfléchir à quand faire une reprise d’appui, c’est prendre le problème à l’envers. C’est comme de se demander quand est-ce que je dois me déplacer. C’est le jeu (et son rythme) qui impose le déplacement, pas le contraire.


(beausergent) #4

moi j’ en ai une !tu recule et tu défend en te plaçant bien au milieux de l’ angle ouvert!:smile:


(Mouette Rieuse) #5

Comme je disais au tennis le repère qu’on donne aux enfants c’est de faire la reprise d’appui au moment où la balle rebondit, donc au ping pong la distance étant très courte ça doit être encore plus tôt que ça, mais du coup je vois pas bien comment enchaîner la fin du geste CD ou RV avec la reprise d’appui, sans parler du replacement à caser au milieu de tout ça!

Oui le panier de balles ça a l’air d’être la solution à plein de problèmes, mais difficile à mettre en place dans un club où personne n’en fait et où je débarque.
J’espère que ça évoluera prochainement.

Ce que je constate c’est que j’allège mes appuis à contre temps, du coup au moment où je devrais bouger je suis en appui sur le pied qui est sensé se déplacer, ou bien je suis encore en train de me replacer alors qu’il faudrait que je prépare le coup à venir


(Spectol 21 /TSP Balsa 5,5/ 563.1 ) #6

C’est une excellente question …


(Clst B6; Defplay senso / 999 1.5 / FL3 1.1) #7

Je pense que tu oublies un détail important. Au tennis, quel que soit le coup que l’adversaire va jouer, il est obligé d’attendre que la balle arrive jusque chez lui et ce temps de trajet laisse le temps de voir. Au ping, un adversaire qui prend la balle au bond vs un adversaire qui prend la balle un mètre derrière la table vpnt créer une sacrée différence de rythme et c’est très dur (voire impossible) à anticiper sur un temps aussi court. Donc ok, tu peux te mettre le même genre de règle “dès que j’ai joué, je me replace/reprends mes appuis” mais au final il n’y a pas dans l’absolu de bon moment.

Le bon moment va être juste avant que l’adversaire ne joue, mais selon comment il joue ça va changer la donne. Perso, je n’ai pas appris la reprise d’appui, on m’a appris à me replacer dès que j’ai joué mon coup et à rester le plus possible “sur les pointes” plutôt que sur les talons, donc je donne peut-être juste pas le bon conseil…


#8

Dans l’idéal il faut toujours être en mouvement avec des petits pas. A notre niveau, on a trop souvent tendance à faire de gros déplacement, s’arrêter puis se redéplacer en fonction de la balle de l’adversaire.

Pour moi, c’est l’énorme différence entre un joueur pro et un joueur amateur.
Les joueurs pro sont toujours en mouvement, en étant très dynamique sur les pieds, donc toujours prêt à repartir rapidement et changer leurs appuis.

Suffit de regarder une vidéo de joueur pro. On a l’impression que le joueur pro fait des petits pas légers et “glisse” sur le sol. Nous, on a tendance a être trop statique quand on a joué un coup, et à cause de cela on perd en rapidité et dynamisme.
Et si on compare à une vidéo de soi, il n’y a pas photo sur l’enchaînement des déplacements.

Juste pour donner un exemple, il y a toujours de l’impulsion au niveau des pieds


(946 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #9

Et puis cela dépends aussi du coup que tu joues, suivant celui ci la balle a plus de chance de revenir d’un côté que de l’autre non ?
Sinon, souvent les gens parlent de recovery position ou bien de ready position. Tu peux déjà commencer par celle après le service :


Regarde toutes les vidéos que tu peux sur les exercices de pieds :stuck_out_tongue_winking_eye: footwork en anglais.

(946 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #10

Aussi un truc : ne pas regarder son coup, comme l’ont dit @Xyphis @kirua18 des que la balle quitte ta raquette tu dois revenir à ta position d’attente. C’est peut-être ça l’indicateur qu’il te faut.


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #11

La reprise d’appui au ping n’a rien à voir avec celle du tennis, au ping la reprise d’appui c’est ce que tu fais juste après un coup et qui te permet de te replacer rapidement pour jouer la balle suivante.


(beausergent) #12

en effet c’ est plus des sautillements! que font les joueurs de haut niveau ou pro !des espèces de petits pas avec la rotations des pieds pour le placement idéale selon l’ adversaire et ses intentions de jeux aussi je pense.un bon modèle a suivre …


(olivier LESSEUR 1159 pts) #13

je pense que entre le tennis et le ping, la différence est que au ping les pieds sont très peu en appui 100% “à plat”.

Au tennis on a beaucoup plus de temps qu’au ping où la balle revient souvent alors qu’on a pas fini le geste précédent !

Les pieds sont pour moi - enfin quand j’étais plus jeune … - en appui sur la plante des pieds (sur l’avant) quand le coup est joué.


(Mouette Rieuse) #14

Vos réponses sont super intéressantes, merci beaucoup.

Oui tout à fait, d’ailleurs je constate que même en régul CD ou RV je ne reviens pas à la position neutre après chaque coup, ce qui fait que d’une part je prends de mauvaises habitudes, et d’autre part sur le coup suivant je suis obligé de jouer avec le bras car la rotation des hanches ne se fait pas correctement.

Je vais regarder tout ça et cojiter :slight_smile:


(8 | Zoom pro & 55A & S1) #15

Tu fais la même erreur que moi, au ping le “pas chassé” n’existe pas !
Il faut faire des “pas sautés” sur la pointe des pieds.

Il n’y a pas de pied d’appui qui pousse et l’autre qui se déplace. Les 2 pieds pousse en même temps et l’écartement des jambes ne change pas, sauf pour passer d’une position RV à CD.

La révélation a été pour moi cette vidéo :

Sur ce sujet il y a plein d’infos :

Tu verras au début mon incompréhension au sujet des réponses des autres…


(500! Aurus sound Thibar IV L Balsa) #16

Pour comparer au tennis, le déplacement au tennis de table correspond plus aux petits pas d’ajustement avant un coup.

Très bonnes vidéos de Gaff et de Finopat. Merci.


(Mouette Rieuse) #17

Merci beaucoup pour les réponses, c’est super intéressant. J’ai bien pris le temps d’y réfléchir et je pense avoir compris des trucs.

J’aime particulièrement cette image:

Hier soir j’ai limite eu envie de m’attacher une corde aux jambes pour m’empêcher d’écarter les jambes pour aller chercher une balle sur le côté, plutôt que de faire le petit saut de plus nécessaire.

Par contre je trouve que plusieurs des vidéos que je vois influencent de manière négative les joueurs de petit niveau, car on y voit des très bons joueurs qui font des pas sautés pour se déplacer, ça ok, mais également pendant le coup, et ça pas ok du tout.
Dans tous les sports que j’ai pratiqués, on oublie que si les pros perdent leurs appuis pendant un coup, c’est qu’ils sont tellement bien équilibrés, gainés et bien placés qu’ils cherchent la puissance maximale, qui passe par le fait de jeter le corps pour frapper plus fort.

Mais cela n’est pas obligatoire même à très haut niveau, et surtout c’est un gros défaut pour 90% des amateurs.

C’est particulièrement important en ping pong je pense, qui est un sport de toucher fin, à mon humble avis il vaut bien mieux chercher à poser des appuis stables et puissants avant chaque coup plutôt que de faire le kangourou :smile:

En tout cas j’ai totalement revu ma manière de penser les déplacements grace à vous, merci


(Ex 18 / Fortius FT / O7P / O5E) #18

Attention, il ne faut pas chercher à trop décomposer le mouvement non plus, car on peut faire plusieurs choses à la fois : armer en même temps qu’on bouge, afin qu’on puisse exécuter le coup dès qu’on a les appuis.

À l’extrême, on arrive à la mauvaise conception de @gaff au départ, qui voulait bouger une jambe à la fois, mais on peut aussi penser qu’il faut bouger les jambes, puis ensuite armer le geste, ce qui est en fait une énorme perte de temps (et d’élan).

Ce n’est peut-être pas ton intention, mais ta phrase sur les kangourous m’y a fait penser. Tu as raison de dire qu’il faut avoir des appuis stables et qu’avant de vouloir jouer le coup, il faut s’assurer qu’on est sur la balle.


(Mouette Rieuse) #19

Je vois ce que tu veux dire.
La dessus au tennis on m’a appris que la première décision à prendre quand tu vois partir la balle c’est de décider si tu vas jouer un CD ou un RV, et de commencer à armer en conséquence, et de démarrer le déplacement en même temps.
Je sais pas si c’est la même chose au ping.

Le jour où j’arriverai à faire l’exercice de la bouteille d’eau 10 fois d’affilée en mettant 5 bouteilles côté CD, 5 bouteilles côté RV et en enchaînant les déplacements et les coups à la vitesse d’un échange normal là je réfléchirai au fait de sauter pendant le coup. A mon avis c’est pas demain la veille :smile:


(Ex 18 / Fortius FT / O7P / O5E) #20

C’est similaire, mais tu as très peu de temps pour y réfléchir donc la décision doit se faire quasi instantanément, et s’applique surtout sur les balles qui t’arrivent sur le corps.

Connais pas l’exo de la bouteille d’eau.