Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Salle humide et sans chauffage en déplacement le dimanche matin

Bonjour.
Avez vous des pistes pour jouer normalement en competition en r3 dans une salle humide et sans chauffage environ 4 degres dans la salle
Jai du jouer en veste et pantalon de survetement
Impossible de toper en cd et rv la balle partait systematiquement dans le filet

Plus de limite basse de température dans le règlement (15 degrés de mémoire avant) c’est à l’appréciation du JA…

Personnellement je préconise une réserve sur les conditions de jeux à mettre sur la feuille de match (donc avant le début de rencontre)

Je me rend compte que je n’ai en fait pas répondu à la question…

Non… je ne sais absolument pas jouer dans ces conditions

1 J'aime

Lequipe adverse me repond que je chipote pour rien
En meme temps ils ont l’habitude
Un des joueurs me dit tu caches tes services
Je lui reponds en meme temps comment veux tu voir mes services en jouant avec une veste
Donc du coup impossible de toper ca part direct dans le filet
Deja que cest bien compliqué de se taper une heure de route de deplacement le dimanche matin et en plus ta meme pas des conditions de jeu normal
Et malheuresement en r3 ya pas de JA

Ya des coups de boule qui se perdent.

1 J'aime

Ah jouer dans des salles pourries… Je pense que ça nous est tous arrivé. Que ce soit une salle gelée, avec un éclairage pourri, une patinoire en guise de sol ou un plafond à 2.20m
Pour une salle gelée (et après avoir expérimenté quelques fois), mes seuls conseils seraient de vraiment bien s’échauffer (quitte à faire un petit footing avant de jouer,) et également de prendre soin de garder ta raquette au chaud (ne pas la remettre dans ton sac mais plutôt la garder au chaud contre ton corps) car des plaques très froides seront très dures et ne réagiront pas de la même façon que d’habitude.

1 J'aime

Exactement
J’ai testé aussi
la serviette dans la seche linge avant de partir enroulé autour de l’étui de la raquette et le tout mis dans un sac isotherme, ca marche pas mal pour le voyage apres rien de mieux que d’avoir sa raquette au plus pres de soi.

Pour le froid, prendre un gros thermos avec du thé bien chaud, ramener des chauffes-mains/bouillottes, et surtout bien bien s’échauffer pour faire monter la température du corps; également essayer de rester en mouvement après chaque match pour conserver un peu de chaleur. Ne pas hésitez à mettre des sous -vêtements (du style ceux qu’on met pour le ski).

Mais pour la raquette a part la garder sur soi dans la veste par exemple mais bon au bout de quelques minues elle refroidit …
Demarrage top rotation cd ou rv la balle part direct dans le filet pareil pour les services aucun effet a part jouer à plat meme la je me prenais le filet du coup 0 sur 3 :joy::ping_pong:

au dessous de 10 degré, faut prendre 2 soft :wink:

L’an passé, réhabilitation du chauffage de notre salle en pleine hiver… on a du déménager dans le club d’à coté, à moins de 10 degré, c’est injouable, outre les main engourdi, le caoutchouc devient trop dure et l’angle de rejet s’abaisse énormément… bref perte de tout les repères, j’avais même renoncé à m’entrainer durant cette période. Pour une jeu à base de rotation, c’est juste un calvaire…

Ça m’est arrivé il y a 1 semaine et c’était la cata pour moi aussi. Je n’ai rien dit parce qu’on jouait chez nous :sweat_smile:
Je confirme que les tops partaient tous dans le filet avec cette impression de ne plus savoir jouer.

1 J'aime

Un vieux classique en fait .
J ai l impression que nous avions tendance à rencontrer plus souvent ce genre de conditions il y a 30 ans .
Gamin j en ai connu des salles pourries.
Une fois j ai joué en blouson .
Sincèrement c est désagréable, difficilement jouable, et augmente le risque de blessure

Généralement dans ces cas là je me dis :« quelle est la chose qui me dérange le plus dans cette salle ? » (vous voyez où je veux en venir ?) et bien si par exemple le sol est putain de glissant, je ne peux pas faire mes déplacements… Et bien je vais faire déplacer l’adversaire :wink::woman_shrugging:. Maintenant réfléchissez pour les autres cas possibles et comment les contrer en suivant mon raisonnement :slightly_smiling_face:

Comme le dit Owlnavy, il faut s’adapter aux conditions et savoir être efficient dans ses choix. J’ai remarqué également qu’une partie des joueurs restait figée entre les points pendant les matchs.

J’entends par là qu’ils restent statiques, voir passifs. J’ai pris l’habitude, et je l’ai également suggéré aux joueuses/joueurs que j’entraîne, de sautiller entre les points pour garder l’influx nerveux (ne pas se laisser « endormir ») mais également pour garder une température corporel plus élevée (notamment quand les conditions de la salle font qu’il y fait froid).

Nous jouons un sport fait d’actions basées essentiellement sur la filière anaérobie alactique (même si le match/ la rencontre (3 matchs + double) nous font passer par les autres filières énergétiques).
Je prends souvent l’exemple des sprinters pour expliquer leur performance. Avant chaque course, ils sont déjà « chauds » car le corps a été sollicité sur le stade d’entraînement. Si ils veulent « perfer » de manière optimale, cela va dépendre grandement de ce qui se passe en amont (et pas uniquement avant la course, suivez mon regard… imagerie mentale, travail aérobie… voir les différents sujets de discussion du forum).

Dans notre cas, le « pendant » va aussi être important car nous devons garder notre corps et esprit en alerte. Le ping reste quand même un sport beaucoup plus éprouvant nerveusement que physiquement. J’entends par là : dépense nerveuse > dépense physique.

1 J'aime

Par contre la salle etait bien ainsi que le sol
Les tables joola olympique neuf
Si le chauffage tombe en panne je pense que la mairie ne peux pas reparer rapidement…
J’ai joué en indiv dans une autre salle et la le chauffage marchait par contre on a joué un peu dans le noir… :rofl::ping_pong::+1:problème d’éclairage … j’ai vu un joueur il etait deg …il a arreté de jouer

Bon Julien, t’arrêtes un peu là ! T’es en train de faire une super pub au ping de notre région :joy:.

La semaine dernière, un coéquipier avait demandé aux adversaires quelle température il faisait, ben 7 degrés (je croyais qu’il faisait un peu plus) :cold_face:. Pas de revêtement au sol, atmosphère poussiéreuse, éclairage mate et balle Butterfly G40+. Un rêve de Ping ! Heureusement que mes coéquipiers ont assuré, j’ai pris cher. Je mettais peu d’effets dans mes défenses et mes initiatives en attaque et le rebond de la balle était haut. C’était du jeu à plat et j’ai fini saoulé de coups…
Après, le ping essaie de se faire une place dans de petites communes. Nos adversaires ont une salle en cours de rénovation. Il faut savoir être patient et tolérant.

1 J'aime

:rofl::joy::joy:
Par contre j’ai précisé que malgré le problème de chauffage.
La salle etait correct et les tables joola olympique de bonne qualitée et neuf

1 J'aime

dans ce cas là je joue en survêtement avec des gants très fins et j’ai toujours dans mon sac , l’hiver, une raquette avec un bois rapide et des Marder très tendre.

dans les premières années de notre club on jouait dans un hangar par -5°c parfois l’hiver à l’entraînement

Finalement, ca a avait l’air vachement mieux là où tu as joué. Je suis jaloux

Pour les raquettes froides mon partenaire d’équipe Denis Roberjot à invente une housse de raquette chauffante qui fonctionne très bien. Il a monte sa boîte et commercialise cette housse. N’hésitez pas à me contacter en mp et je vous donne ses coordonnées si vous souhaitez des.informations