Le meilleur du tennis de table et du PING-PONG Bons plans / Codes Promos | Application Archives : Forum | Matériel

Saison 2020-2021, interclubs et compétitions

Hahaaaa démarrage sur les chapeaux de roues pour cette saison, dite du « Gros Vide 19 » (pourquoi 19? Parce que tout a démarré en 2019, évidemment! Suivez un peu).

Allez-y, lâchez-vous!

Ce sera vite fait, deuxième saison de vacances pour moi. Je viendrai à l’entrainement pour taper un peu la balle pour le plaisir mais c’est tout. La compétition ne me motive pas du tout depuis un moment. L’objectif est plutôt de progresser en trail (ce ne sera pas dur :wink: )

Je dois bien admettre que la compétition me manque et que je me réjouis que ça recommence. Problème: notre local (salle de gym d’une école) n’est toujours pas disponible. On n’a pas encore pu s’y entraîner et les matchs du week-end prochain sont reportés… Espérons que ça s’arrange.

Objectifs personnels pour cette saison: prendre du plaisir, prendre du recul, moins s’énerver à table… et si possible remonter C4. Je suis descendu C6 à l’issue de cette dernière saison tronquée. A cause d’un début de saison catastrophique principalement causé par une épaule douloureuse et la perte de moral qui en a résulté. Je revenais bien dans le coup en deuxième partie de saison et je pense que j’aurai pu sauver mon classement quand tout s’est arrêté brusquement à la mi-mars pour les raisons que l’on sait…

Samedi on vient chez vous !

Pas de ping pour moi cette saison. Sniff.
Ou alors je viens m’entrainer en cachette chez Xyphis…

Pourquoi en cachette? On ne refuse personne, en tout cas à l’entraînement libre…

Chuuttt. Secret…
Suite a la naissance du petit deuxieme, j’ai promis a ma femme une saison off. Mais c’est pas l’envie de taper la balle qui me manque.
PS: Sorry pour les problemes d’accent, mais je tappe sur un qwerty.

T’inquiètes l’accent belge ne s’entend pas à l’écrit :sweat_smile: :innocent:

2 « J'aime »

Et bien j’inaugure ce sujet par le 1er compte-rendu de la saison.

Nous nous déplaçons à Nivelles , club de notre @Xyphis.

Nivelles D - Clabecq C
C4 C4 C6 D0 - C4 (moi) C4 C6 C6

Autant dire que nous avions déjà droit à une affiche peut être décisive pour le classement de fin de saison (on voit loin, mais ça pourrait !).
Comme le papier le suggérait, ça a été un match très serré et plein de rebondissements de bout en bout.

Je débute par une victoire étriquée en 5 sets face à la C6 qui joue avec un PL coup droit de façon assez déroutante (elle top avec) et un anti en revers. Pas de surprise, c’est la troisième fois que je l’affronte et je l’avais déjà battue.
Pendant ce temps, l’autre C4 se fait battre, à la surprise générale 3-0 par le D0 !
Ensutie, notre premier C6 bat le C4 avec un soft en revers, tandis que l’autre se fait battre par un gros topsineur !

Nous en sommes à 2-2.

On fait le trou ensuite lorsque je bars facilement le D0 (qui n’a pas existé) et que notre second joueur remonte de 0-2 pour s’imposer à la belle.
Nos C6 perdent tous deux leur second match.

Nous en sommes à 4-4 à la mi-temps.

Nos C6 reprennent le chemin de la table. Si le premier s’impose facilement face au jeune D0 toujours à côté de ses pompes, notre 4e joueur remonte de 0-2 à 2-2 face à la C6 pour finalement se manger un 2-11 à la belle :sweat_smile:.
De mon côté, je bats le C4 topsineur 3-1 après avoir dégusté 11-3 dans le premier set. Je l’ai ensuite agressé plein coup droit sur retour de service et j’ai aussi fait un nombre inimaginable de services gagnants en variant beaucoup !
Notre autre C4 remet le couvert en remontant 0-2 pour battre 3-2 le C4 avec soft.

Nous sommes à 5-7 pour nous.

Notre 3e joueur s’impose facilement 3-1 face à la C6 tandis que notre 4e menait 2-0 mais à perdu 2-3 face au jeune D0 qui apparemment, apprécie jouer les picoteux.

6-8 pour nous.

Notre second joueur s’incline 1-3 face au topsineur.
Quant à moi, je dois affronter un C4 que je n’ai jamais battu (hormis durant notre adolescence il y a 15 ans au moins) depuis qu’il a son soft.
Je perds le premier set 5-11 pour finalement m’adapter assez bien à son jeu, fermant au maximum les possibilités d’attaque et attendant les belles balles pour démarrer. Bref…je gagne 3-1 et nous gagnons 7-9 !

Fin de match à 1h du matin.
Je fais 4
Le second 2
Le troisième 3
Le quatrième 0 mais en perdant 2 belles.

Je suis surpris de plusieurs choses : voir à quel point mon entraînement cardio de ces 2 dernières semaines m’a aidé à gérer mes efforts alors qu’il y a encore 3 semaines, j’étais un zombie à table.
Et surtout faire 4 face à une telle équipe alors que je n’apprécie pas forcément cette salle assez lente et que je n’y avais jamais fait plus de 1 :sweat_smile:.

Le tout dans la bonne humeur. What else ?

1 « J'aime »

@great_ptitho @Diabolosyl la saison a repris, on veut vos compte-rendus :+1:

1 « J'aime »

Oulà, oulà, oui ça a repris mais bon, ça commence plutôt mal pour nous. On recevait Limal D en division 2, on pensait avoir assez facile cette saison et pour un premier match, on rencontre la même composition que nous, 3 C2 et un C4.
On commence plutôt mal, en perdant les deux premiers matchs même si je perds à la belle contre un C2. Un joueur gaucher qui m’a toujours explosé avant. Enfin, une victoire, ça aurait été mieux.

Et ça ne s’arrange pas, on partage les matchs suivants, un autre gaucher C4 qui frappe comme un bucheron et l’autre C2 attaque sur tout ce qui bouge, même en retour de service, on est mal là.

Notre C4 perd son deuxième match mais je commence à prendre la raquette en main et je gagne 3-0. On est derrière mais pas distancé.

Heureusement que notre premier C2 assure alors que le deuxième s’incline une deuxième fois.

3-5 à la pause, on a quand même comme un doute quand on voit ce qu’on doit encore jouer.

J’attaque le C4 qui n’a pas l’air trop gêné par mon jeu, on partage les premiers sets mais à la fin du troisième je fais un mauvais mouvement et je me réveille l’épaule gauche qui est déjà en vrac depuis des semaines. Tellement mal que même de la même droite j’avais difficile de tenir ma raquette. Bref, à oublier, on perd nos deux matchs. Là, 3-7, on est encore plus mal embarqué.

Heureusement, nos deux premiers font le forcing et malgré les jeux en face, remportent leur deux matchs.

Je joue ensuite le C2 qui flingue tout et quand j’ai vu comment il a explosé l’autre C2 avec son picot, je n’en mène pas large. Pourtant, je démarre bien, je gagne les deux premiers sets mais par après, bien coaché par le joueur qui m’avait battu au premier match, il remonte les sets de retard. Il prend même l’avance dans la belle mais je ne lâche pas l’affaire et je gagne 13-11.
Par contre mon équipier fait une bulle ce soir, ils ont déjà le nul acquis.

Et malheureusement, nos deux premiers s’inclinent aussi pour une défaite 6-10, ça craint.

Donc, 3, 1 et 2 pour moi, pas suffisant et ce n’était pas l’équipe la mieux classée de la division.

C’est vrai que vous avez une belle série, mais le maintien est plus que largement jouable

Eeeeeeeeeeet nous voici donc embarqués dans une nouvelle saison qu’on espère tous longue et prospère. Oui, oui, moi aussi, la main en V, Spock … ces Vulcains, toujours le chic pour péter un effet dramatique.

Où en étais-je? Ha oui… Donc, première journée en P1B BBW, REP Nivelles B se déplaçait à l’Alpa Ixelles-Schaerbeek-Woluwé (et bientôt Uccle?) F (club de @beuargh notamment) pour un départ sur les ch… Quoi encore? Que veut dire REP Nivelles? Et tu pouvais pas attendre que j’ai fini l’intro, hein? Crétin aux oreilles pointues… REP Nivelles, c’est quand même pas compliqué!? Ramassis d’Extrémistes Picoteux, basés au QG des ténèbres, à Nivelles. Voila, satisfait?

Do-onc, nous étions déjà surpris d’être 4, parce qu’en fait jusqu’à une heure avant le départ nous étions 3 « après avoir tout tenté pour trouver un 4, mais sans succès » (fin de citation). 2 C0 (notre fringuant asiatique Djoufff et moi-même), C2 (notre responsable sportif avec sa coiffure à la Louis De Funès, je précise parce que ça fleure déjà bon les calembours pourris à base de cheveux) et notre Captain America vietnamien, alias le papa de Djoufff officiellement C6. En face, 2 C0 2 C2, comme on s’y attendait.

Et on commence gentiment face aux deux C2, Steven Seagal en version 15 ans et Quentin (que j’ai passé la soirée à appeler Antoine, parce que ben … pourquoi pas, hein?) avec sa coiffure en boule de pétanque. Picoti, picota, lève la queue et dégoute-moi tout ça! Deux allergies aux picots longs pour la 3, deux! Ensuite, deuxième vague, le véhicule nivellois tente de démarrer … un gros boum se fait entendre … et … en fait … non!

Le-Corniaud-Accident-2CV

Le siège éjectable n’a pas fonctionné, nous sommes rattrapés comme des corniauds et c’est 2-2. Damned, Caramba! Troisième vague, go go go! Djoufff et moi regagnons l’arène, bien décidés à répandre à nouveau le sang de deux innocentes victimes. Avec un certain succès, il faut bien le dire, car 6 litres plus tard, nous sommes à 2-4 et nos adversaires sont exsangues. Il faut bien dire que deux picots longs de suite, entre les mains d’un acuponcteur vicieux, ça ne vous laisse pas étanche.

4ème vague, sonnez le gong! Notre grand maître oriental et le commissaire Juve joignent leur forces pour tenter de maintenir l’avance, mais Fantomas est trop fort. Il n’est pas seul, en plus, il est aidé par Jon Snow, défenseur avec un picot long qui tourne sa palette. Tiens, ça me rappelle quelqu’un… Ben évidemment que c’est moi, T’es encore là, Spock? Bref, entre un génie criminel et le commandant de la garde de nuit, toute résistance serait futile! Nos camarades sont rapidement assimilés et c’est 4-4. Comme on dit dans ces cas-là: Fientes de chevreau, tout ça me facilite bien le transit intestinal! Bon, ben, les gars, vous rejouez… ayez pas peur, on est derrière. Notre gendarme de Saint Tropez est tout rouge, alors que notre grand Bouddha de bronze, lui, est tout blanc. D’habitude, c’est l’inverse. Défecations de bovidés, ça commence à pas s’annoncer bien. En plus, urgence sanitaire… je ressors… Ha c’est fleché, petite fleche grise, petite flèche grise et je tour… ah non, tout droit, petite flèche grise, flèche grise à gauche, virage à la corde, cédez-le-passage, petite flèche grise, petite flèche grise, sortie 22, les toilettes… OUF. Je remballe mes possessions personnelles dans mon short Li-ning contrefait, je me lave les mains, je m’ess… Ha ben… Marrant ça, on a oublié du séchage dans le protocole Gros Vide 19… Bon, pas grave, papier chiotte, on frotte quitte à passer au travers, on dunk dans la poubelle, et on ressort! Flèche noire, maintenant… Ha ben encore un parcours digne de Silverstone… Bon, j’accélère dans la chicane, je vire à la corde au ras du vibreur et j’écrase le champignon pour arriver … merde l’escalier. Voyons le bon côté des choses, j’ai raté la première marche, mais il y en avait une dizaine d’autres derrière. Atterrissage en catastrophe comme un étron tout chaud, relevé digne d’une méduse hémiplégique et on repart ha ben le premier match est déjà fini… Et notre Shaolin retraité a gagné!!! Hahaha excellent! Et notre boule-à-zéro s’accroche. Et il se jette. Et il … euh … contre-top du revers? « Hoooollllllààààààà c’est fini ces folies? T’es un bloqueur, laisse le attaquer, toi tu tiens la boule sur la table, arrête de jouer les Kapel Meister ». Il s’accroche, allez, on n’est plus qu’à un cheveux (hohohoho que c’est nul) et YESSS ça y est, nickel, chrome, fer, zinc, étain et tous les autres métaux du tableau de Mendeljev! 4-6.

Ha tiens, j’affronte Jon Snow… Il est pas là, le gros clebs? Non, bon, il est pas là pour rigoler. Ok, comme j’ai pensé, je vais essayer d’attaquer un max avec le picot, tout en variant en poussette à la table. Ca marche plutôt bien, je gagne le premier. Et puis là DEFONCE TOTALE, pire qu’à la schnouffe! 11-3 puis 11-6 dans ma tronche. Il s’est bien adapté le gaillard. Ok j’arrête d’attaquer, mais j’arrive pas à remettre ses attaques à lui, sûrement du verre-dragon dans son coup droit, ça met pas trop d’effet, je défends dans le filet 5-6 fois de suite. Fichtre. Il défouraille sec. Bon, ok, je vais l’enfermer dans son revers. Ah il démarre du revers quand l’échange traîne? Zut … euh … alors … Ok! Je défends du revers en variant. Ah-ha! Il n’attaque jamais deux fois de suite, après les défenses, je reviens et je l’allume! Maison close! Il s’adapte encore. Je ré-attaque picot alors. Ha et je vais pousser court, pour le faire bouger. Tchuuuuu qu’est-ce qu’il faut faire pour mettre un point ici!!! Et voilà… ça y est… mené 10-8, deux balles de match. Bon tant pis, je vais faire le coup du Mur à Jon Snow, il s’emmêle l’épée et rate deux attaques de suite! Il craque, j’en profite, service sauté au coude, c’est le moment. Il s’y attendait pas, point gagnant. T’y connais rien, Jon Snow. C’est ça, c’est ça, fais le malin alors que tu viens de sauver deux balles de match et que t’es toujours mené 2-1. Concentration, et pas comme à Auschwitz, je parle de la vrai concentration, avec un grand C, comme dans « Coincé comme un faisan ». Mais ça va, après quelques autres balles, une attaque en force sort d’un quart de poil de fion. Libéréééé, Délivrééééé. Dans la belle, je sens qu’il se traîne, je reprends l’offensive, gonflé à bloc par cette remontée miraculeuse dont je ne reviens toujours pas et je gagne la manche décisive assez facilement. Fiouuuuuu … Bon, et Djoufff, comment a-t-il bien réussi à … ha non, 3-0 perdu. Bon, ça fait 5-7, on mène toujours!

7ème vague, tous à vos postes. Nos deux vétérans repartent comme en 40 et transforment le champ de bataille de Woluwé en une reproduction grandeur nature de la bataille des Ardennes. Boum. Et Bam. Obus, mortiers, mitrailleuses et tout le tremblement! « Arrêtez de flinguer sur tout, vous allez vous tuer. C’est pas votre jeu!!! » Ha oui tiens, bon, allez… on s’y remet sérieusement. Nos deux vétérans s’imposent sans couper les cheveux en 4 et c’est 5-9. Waouh, on est déjà bons.

Dernier round, pour l’horreur… l’honneur, oui, pardon. Enfin, ça dépend pour qui, note. J’affronte Fantomas, alors que Djoufff se frotte à Jon Snow. Après 4 manches super serrées et une chance de cocu, je gagne 3-1, alors que Djoufff tombe sous les coups de l’héritier Targaryen. 6-10, on s’impose un peu comme un cheveu dans la soupe.

Mais comme dirait @Taka, « Plus que 17 matchs avant la montée! »

1 « J'aime »

Bon ben, me revoilà après… 8 mois d’arrêt quasiment complets (si ce n’est une pige en Régionale pour éviter un Fft à l’équipe… Où j’ai ramassé la balle contre Yao and Co… ^^ )… Et pour ce 1er match de la saison en mode Covid style, déplacement au club de Hyon-Cuesmes en div. 4F en hainaut. Déplacement pour ma part avec beaucoup d’appréhension car je ne suis pas encore totalement rétabli et en +, lors du dernier entraînement une vieille blessure à l’épaule a refait son apparition… Bref c’est à coup de pommade aux plantes et de glace que j’allais entamer cette dure soirée…

AEDEC Hyon-Cusmes K - RTTC Manage F : 4 - 12

Eux : 3 D6, E0
Nous : D0, 2 D2, D4 (moi)

Victoire qui peut paraître plutôt facile dans les chiffres mais qui ne reflète pas vraiment la physionomie des matchs car à la mi-temps, le score était de 4-4… Bref, ils n’avaient rien à perdre et ont joué crânement leur chance. Nous nous en sortons bien d’ailleurs car nous remportons 2 belles sur 3 jouées avant la mi-temps ! Mes équipiers font respectivement 4 pour le D0, et 3 chacun pour nos 2 D2 (perdent respectivement le E0 et un D6… Mais l’un des 2 nôtres jouait avec une hernie discale…).

Pour ma part, mauvaise reprise. 2/4…

En 1er, je joue un des D6, frappeur cd à la table principalement. Pour ma part, pas bien, pas en confiance, pas de toucher… Et surtt impossible de servir correctement… Je joue en ayant peur de me blesser à nouveau et ne fais rien de bon… Je suis mené 2-0, revient à 2-1 miraculeusement mais m’incline finalement 3-1…

Au 2ème match, je joue un joueur plus vieux, D6 également, plutôt filou avec tackiness C en rv à la table, jeu en placement… Habituellement, le genre de jeu qui ne me pose aucun soucis… Mais là encore, je m’écroule complètement… 3-0 merci, au revoir… A ce moment là, je n’ai qu’une envie, c’est de prendre ma voiture et me tirer… LITTERALEMENT (heureusement pour mes équipiers, on a pas pris la mienne) !! Je ne comprends pas ce qu’il se passe, je suis à la rue complètement… Rien ne va… J’ai presque peur de servir et surtt de voir la balle revenir… Je n’ose rien et mon toucher de balle s’est pris un quarantaine à longue durée… Presque envie de chialer comme un gamin…

Enfin bref, après la pause, je me calme et joue le E0. Joueur gaucher qui fait tout bien en top et frappe mais ne réfléchis pas… Je gagne 3-0, il lâche le match après le 1er set…

Enfin, je joue le 3ème D6, joueur à la table qui pousse et petit top cd comme rv… Mais lui aussi n’aime pas le picot et lâche presque l’affaire. Victoire 3-0.

Enfin voilà, pour une reprise, il y a encore du boulot et surtt mentalement où il me faudra retrouver la confiance et la sérénité si je ne veux pas connaître une saison galère

Pour ce week-end, ça va être vite fait. Revenant tard de l’étranger je ne jouais pas et j’ai appris que mon équipe était forfait, un qui ne voulait pas, un qui est blessé et un qui a du jouer en A… bref, on commence bien la saison.

Pour l’équipe C de Clabecq, victoire 10-6 contre Hamme Mille C.
Jusqu’à la mi-temps, soirée agréable. Mais par après, un incident entre moi-même et un certain autre C4 de l’équipe (tu vois bien qui…) Éclate et m’enlève toute envie de jouer.
Le gus n’arrête pas toutes les semaines aux autres de faire silence, et là se permet de gueuler comme un putois sur les spectatrices.
Je lui avait déjà demandé gentiment 2 fois de sa calmer auparavant, que nous étions 2 à jouer en même temps. Mais là, ça a été la goute de trop et je lui ai dit nettement moins gentiment.
Résultats, je perds les 2 C6 par manque total d’influ nerveux. L’envie d’être à table étant aux abonnés absents. Heureux, le score était déjà quasiment acquis pour nous.

Je fais 2, IL fait 1, Jimmy 4 et Sandro 3

Premier match de l’année pour nous. La semaine dernière, notre club n’a pas joué à domicile vu qu’on ne dispose pas encore de notre salle. Ce sera encore le cas la semaine prochaine, donc déjà deux journées à rejouer plus tard dans la saison…

Bref, hier on joue à Recht (petit déplacement de 65 km) en P3. C’est clairement une équipe qui jouera la montée, ils ont la possibilité d’aligner un B6 et 3 C4…Hier le B6 ne jouait pas, on a eu droit à 3 C4 et un C6. De notre côté, 3 C6 et un D2, notre équipe type. On est logiquement battus 12-4. Perso, je prends 3 matchs avec un bon petit niveau de jeu pour une première.

On va devoir cravacher pour ne pas descendre, on a visiblement une grosse série …

Sinon, très bonne organisation chez nos amis germanophones en ce qui concerne les mesures covid… Me réjouis de voir si ce sera aussi rigoureux partout.

Deuxième journée en P1B BBW, et le REP (République Emergente Populaire de) Nivelles B recevait les camarades chemises rouges du Logis Auderghem F. Le ping c’est très facile, convivial et en parfait respect des valeurs communistes, c’est pourquoi je vous propose cet apprentissage par la pratique avec Joseph Staline! On a beau avoir une politique locale très variée, entre une gauche maladroite, un centre excentrique et une droite un peu gauche… ce n’est pas une raison pour bouder les grands classiques!

Chapitre 1 : la motivation

Le pongiste est un être fondamentalement déprimé, qui se souvient bien plus facilement des tranches/bords/filets et autres sols glissants qu’il subit plutôt que le reste de ses matchs. Il en oublie même que le mauvais éclairage et/ou le sol glissant affecte aussi son adversaire. Donc pour motiver nos jeunes visiteurs, la tactique habituelle: on prend les deux plus forts et on les fait fusiller. Simple, non? 2-0

Chapitre 2 : la mise au travail

Maintenant que nos troupes sont bien motivées, tous au camp de travail! Dans la joie, la bonne humeur et la sueur. Et on commence par la base, la poussette sur poussette. Eh mais? Il a un picot long lui, c’est dégueulasse! Haha, n’oubliez pas les bases : celui qui se plaint gagne une séance de roulette soviétique. C’est comme la roulette russe, mais le pistolet est complètement chargé. Et nous avons donc notre premier concurrent. PAN c’est perdu… dommage. Haaa je vois que le suivant s’en sort bien, on l’avait peut-être trop bien motivé. 3-1

Chapitre 3 : tenter sa chance

Camarades, lorsque votre relanceur nivellois va pousser long dans votre coup droit, vous démarrez en top spin. Voilà, ça arrive, allez-y ! C’est raté. Recommencez. … Encore une fois. Et le match est perdu, eeeeeh oui, les balles étaient vraiment trèèès coupées, hein? Moralité « la chance appartient peut-être aux audacieux, mais pas à vous ». 5-1

Chapitre 4 : l’engagement physique

On prend bien appui sur ses jambes, on reste sur ses appuis et on avance dans sa balle. Voila, on se replace et on ré-avance dans sa balle. Attention une balle fond revers et CRAC ha ben plus de cheville… On ne peut pas jouer avec une cheville en carton, camarade! BOn, allez, emmenez-le … voila, doucement sur la civière, voilaaaa attention avec les jambes. Très bien, j’aime pas que les gens souffrent avant d’être fusillés, ça leur brouille le teint. Et l’autre match? Oh ben dis-donc c’est serré là quand même… 9 partout dans la belle. N’oubliez pas le chapitre précédent, la chance appartient en priorité aux Nivellois, voilàààà un bon filet scandaleux pour obtenir une balle de match et hop, c’est dans la parka! 7-1

Chapitre 5 : enchaînement des matchs

Bon, ben un blessé chez les adversaires, c’est vraiment une purge. Enfin… je me comprends. Bon, on va enchaîner les matchs sinon on n’est pas sortit du kolkhoze. Allez, heuuu les coeurs de l’armée rouge, chantez nous quelque chose de bien déprimant, en souvenir de Stalingrad. Et la symphonie des mitrailleuses reprend, haaaa quelle musique mélodieuse. Regardez, y en a un qui s’en sort malgré tout, il va doubler le capital points des chemises rouges là! 10-2, virtuellement, en comptant les matchs du « marché dessus »

Chapitre 6 : le debriefing

Comme j’explique dans mon dernier podcast « Mais où est donc passé la Pologne? », l’important est d’apprendre de ses erreurs. Alors, n’hésitez pas à demander conseil, j’aime bien expliquer, moi, je suis comme ça. Par exemple, lors des avant-derniers matchs ici, c’est un peu plus accroché, les adversaires encore vivants commencent à s’adapter. Changeons de tactique, de placement de balle, d’insulte dégradante balancée entre chaque point et miracle : l’adversaire va se réfugier à Berlin où il se croit en sécurité jusqu’à l’arrivée de nos artilleurs et bombardiers… 12-2

Chapitre 7 : la photo souvenir

Pour ces derniers matchs, quoi de mieux qu’une petite photo pour immortaliser cette rencontre inoubliable ? On pose tous ensemble… voila… on applique le filtre « Goulag », les adversaires disparaissent de la photo et nous restons seuls vainqueurs : 14-2. Merci bonsoir, et à bientôt camarades!

PS: inspiré du blog d’un odieux connard « Comprendre les réseaux sociaux avec Staline »

1 « J'aime »

C’est dommage pour Ste Bruyères

oui oui je vois de qui tu parles… bon on est mal du coup. Enfin, vous avez gagné au moins :slight_smile:

Tennis de table et PING-PONG Bons plans / Codes Promos | Application Archives : Forum | Matériel