Actualité Matériel Annonces Consentement

Pourquoi devenir défenseur?

Tags: #<Tag:0x00007f960f6dedc0> #<Tag:0x00007f960f6de7d0> #<Tag:0x00007f960f6de668>

Le titre peut vous paraitre bizarre mais je vois la question sous deux angles. J’ai longtemps entraîné des jeunes (et parfois des moins jeunes) mais parmi eux, je n’ai jamais vu un joueur pour lequel je me suis dit « toi, tu devrais défendre ». Une vraie défense moderne je parle, des crabes j’en ai connu quelques uns.

Et d’autre part, je me pose souvent la question. Le jeu de crabe a la table devient de plus en plus difficile avec les limitations du matériel pour ce jeu et des plaques offensives de plus en plus rapides et adhérentes. J’avoue que souvent, c’est comme ça que je joue mais j’aime bien reculer et défendre aussi.
Mais bon, quand un joueur n’est pas mauvais à la table et pas trop mauvais en défense, finalement, il n’est pas non plus très bon dans l’un ou l’autre. A partir de quand, vous dites vous qu’un joueur ferait mieux de plus défendre et attendre la balle à attaquer ? Ou à partir de quand dit on justement l’inverse? Que le joueur ferait mieux de ne pas reculer et rester à la table ?

Question de technique ?
De touché de balle ?
Ou plutôt de mentalité et d’état d’esprit?
Est on défenseur par choix technique, ou par obligation technique ou simplement parce qu’on le préfère?

2 J'aimes

Très bon sujet ! Je suis curieux de voir les parcours des autres et les expériences des non-défenseurs également.
Je ne suis pas entraineur, mais j’avais eu cette discussion avec le mien, et j’ai aussi entendu le débat lors d’une interview cette année de Christian Martin.
Il y a très peu de défenseurs parmi les jeunes joueurs et c’est un phénomène qui s’entretient : le mimétisme ne joue pas en faveur de la défense, et certainement pas quand elle est quasi exclusivement pratiquée par des adultes (qui a dit des vieux ? ^^).
Si l’enfant n’est pas spécialement demandeur, et que l’entraineur ne se sent pas spécialement capable de former un défenseur, on comprend bien que le status quo reste de former des attaquants (au sens large).

Le « problème » c’est que lorsqu’on démarre la compétition, l’attaque est extrêmement payante au début. Je peux montrer sur ma courbe de progression de classement le moment où j’ai commencé à savoir toper à peu près correctement sur une balle coupée.
Du coup, pour se décider à faire autre chose, il faut en avoir particulièrement envie, ou qu’on rencontre quelqu’un qui nous inspire dans ce sens.
Pour ma part, c’est en voyant des vidéos de défense (et notamment de JSH) que j’ai eu l’envie de m’y mettre. La balle plastique a failli avoir raison de ce choix, j’avais rejoué un peu en attaque mais rien à faire, je n’y trouvais pas mon compte ni en plaisir ni en effort.

Christian Martin disait que dans les qualités essentielles pour le défenseur à haut niveau, il y avait l’agilité et la capacité à manipuler/masquer la rotation, mais que tout cela s’entrainait.
Quant à la détection, on juge bien des prédispositions pour le top en faisant… des exercices à base de top. Pourquoi ne pas inclure de temps en temps un exercice de chop des fois que ça révèle des vocations ? Et puis ça fait travailler le toucher !

1 J'aime

Parce que, globalement, aujourd’hui pour jouer en défense, il faut être un peu maso. :joy:
Surtout à haut niveau.

1 J'aime

ca pour le coup c’est un vrai sujet, effectivement peu d’entraineurs maitrisent ce concept. Ja’i eu un entraineur comme cela, sur un autre sujet qui est celui du soft, des jeunes techniquement avaient vocation flagrante à jouer avec un soft RV ou CD et tout le monde ne peut pas être topspineur, il refusait et insistait avec le backside, leur faisant prendre un retard considérable dans la progression. tout cela parce qu’il ne savait pas diriger un entrainement autour de ce style de jeu. Pour la défense, même si les candidats naturels sont moins nombreux, ça doit être la même chose.

je suis ok aussi sur le fait que le résultat de la progression est moins flagrant car ce jeu demande beaucoup d’ajustements et doit aussi faire que certains reviennent à un jeu plus classique, même si pour le coup je considère la défense comme un jeu classique :wink: et quand je vois Mickael Harmony jouer ce jeu là avec PL et soft ! je m’incline et j’admire !!! :wink:

désolé si je suis un peu sorti du sujet initial :slight_smile: mais la passion…

Certains joueurs qui ont commencé par le tennis par exemple, qui ont de très bonnes jambes ont certaines habilités à mieux défendre. Parfois, la technique du revers choppé est beaucoup plus facile pour eux à appréhender que le revers lifter, en tous les cas près de la table. Ces joueurs ont donc tendance à développer un jeu naturellement +/- loin de la table.
A partir du moment où on voit qu’ils ont une très bonne anticipation, je pense qu’il y a du potentiel et qu’on peut se dire qu’ils peuvent devenir de bons, voire de très bons défenseurs: anticipation, bonnes jambes, développement des techniques adéquates avec le matériel qui convient le mieux en fonction de la technique

En tant qu’entraineur, je pense surtout à regarder au positionnement naturel par rapport à la table et à l’agressivité du jeu. Un joueur qui est toujours collé à la table ou qui attaque le plus vite possible (comme je vois mon gamin) ne sera pas défenseur. Un qui prend plus son temps pour construire un point ou qui systématiquement recule pour jouer peut faire un défenseur.

Etre maso, oui peut être un peu mais je dirais que le crabe est encore plus maso. En défense, tu peux encore contrôle le jeu et varier mais à la table, tu te retrouves parfois (souvent) à la merci de ton adversaire.

Le souci de l’entraineur est bien réel. Je pense que depuis que je joue, à part 3 entraineurs, les autres ne voulaient qu’une chose, me faire changer de raquette. Enfin 4 puisqu’il y a eu le premier qui m’a mis le picot :wink:
Et encore, le premier et un autre jouaient avec un PL et savaient donc te faire des exercices spécifiques, bénéfiques au défenseur et à l’attaquant en face. L’entraineur actuel ne m’a pas encore poussé à changer, m’a même dis de le garder mais en effet côté exercice, c’est rarement orienté pour m’améliorer.
Et l’entraineur chinois qu’on avait n’était pas fan au début puis a finalement abandonner mais faisait travailler plus la maitrise que la défense (ce qui était pas mal au final)

Je crois que pour moi, je suis assez naturellement en défense mais je ne la travaille pas assez, par exemple, je suis plus comme Gionis à ne quasi jamais couper en coup droit et je ne travaille pas assez la défense revers.
Et je reste toujours avec le film « pong » où Smile est un très bon défenseur mais laisse finalement passer son pote ;))

J’aime bien… jouer en défense de temps en temps, que ce soit avec un mi-long ou un anti en revers. Mais je pense que tout le monde ne peut pas … en tout cas, que je n’ai pas, moi, les qualités nécessaires. Mais j’aime bien.

Oui voilà. :+1::wink:

1 J'aime

Intéressant, et selon toi, quelles seraient justement ces qualités ?

Ce qui est marrant, c’est qu’on dit beaucoup que de nos jours, c’est mort pour la défense à cause de l’accélération du jeu, de la suprématie de l’attaque etc… mais qu’en Chine, ils choisissent régulièrement d’orienter tel ou tel gamin vers la défense. Tu vois des gamins de 5 ans défendre à 3m de la table et contretyper tout ce qui vient en coup droit… Peut-être davantage les filles… et je pense que les Chinois sont au courant de ce qui peut marcher ou pas dans le jeu moderne…

Je pense que les qualités requises sont un mental d’acier (faut accepter de se faire taper dessus à longueur de temps) et des jambes de feu. Faut un mental à la Rocky Balboa (« on dirait un bout de métal », Ivan Drago, Rocky IV :triumph: :muscle: :fist_left:).

Je suis défenseur et c’est vrai que j’adore voir mon adversaire taper comme un ours et que çà revienne encore et encore et encore. Au bout d’un ou deux points comme çà, ils sont déjà mort. C’est çà mon plaisir

Je pense qu’on ne devient pas défenseur, on naît défenseur :wink:
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai jamais compris comment les gars pouvaient toper aussi vite et fort et mettre la balle sur la table…Tout allait bcp trop vite pour moi :scream: D’instinct, je me suis dit qu’il fallait ralentir cette maudite balle pour les empêcher de me mitrailler à tout va et reculer un peu pour voir arriver cette balle :crazy_face:. Ne sachant pas faire de mouvements de bas en haut, j’ai naturellement opté pour celui de haut en bas, notamment en coup droit, obtenant ainsi une balle rétro qui ne demande donc qu’à revenir vers moi. Ce geste en revers, je le maîtrisais moins, moins de jus. J’ai donc décidé d’attaquer (à plat) avec mon revers. Puis, il y a 6 ans, je suis passé au PL me permettant de reculer vraiment de la table pour défendre (même si parfois je reste à la table pour « perturber » un tant soit peu mon adversaire). Je défends donc à 90% en CD par une grosse coupe que j’essaie parfois d’alléger pour surprendre mon adversaire, et 60% pour mon revers avec PL. Les 40% restants sont donc des attaques avec mon BS en tournant la raquette.
Dans mon club, un jeune se débrouillait pas mal avec un PL, mais il a arrêté à cause de ses études.
Faut avouer que les défenseurs de mon club sont plutôt V1,V2,V3 voire plus…
Les plus jeunes valorisent le « beau » point qui fait un bruit cinglant à l’impact…

Oui, enfin, quand on tombe sur un adversaire qui a une frappe à plat qui tue, ça devient un peu compliqué. C’est pour cette raison qu’un défenseur est celui qui potentiellement est capable de faire davantage de grosses perfs mais aussi les plus gros contres.
Il m’est déjà arrivé plusieurs fois de battre en championnat les joueurs offensifs que mes coéquipiers perdaient mais le dernier joueur d’en face, qui s’était fait démolir par mes coéquipiers était justement celui qui m’a latter car…il avait plus de temps contre moi, posait son jeu et me massacrait avec des frappes à plat.

2 J'aimes

On sait aussi que les chinois étudient un peu tous les types de jeux, et souhaitent que leurs top joueurs soient à l’aise sur n’importe lequel. On sait que des joueurs sont formés de telle manière qu’ils serviront avant tout de sparring partner.
Bien sûr il y a eu des exceptions…

C’est possible oui. Je n’en sais rien. Les Japonais aussi semblent former des bons défenseurs (Muramatsu).

Je ne sais pas remonter plus loin dans l’histoire du ping japonais, mais le fait d’avoir grosso modo une idole de la défense par génération, ça aide pour donner envie de jouer en défense : Norio Takashima, Koji Matsushita, Masato Shiono, Yuto Muramatsu par exemple.
Au Japon, il y a de la matière pour former des entraîneurs et des joueurs à ce style de jeu.

Salut,

Pour moi c’est simple : la balle va trop vite et j’ai besoin de plus de temps pour réagir. Du coup, j’ai une tendance naturelle à reculer. Je ne suis pas un vrai défenseur mais je prends un énorme plaisir à renvoyer les tops en chop. Du coup, j’essaye de varier mes coups (et de modifier le rythme des échanges) même si la poussette reste mon jeu de base.

Nikkobourges

1 J'aime

Je vous conseille la tres bonne interview de Christian Martin sur ce sujet

oui oui merci, je l’ai vue :wink:
Mais c’est vrai qu’avoir d’autres avis, c’est bien aussi.

Et puis, ça me travaille cette histoire. Quand je regarde deux attaquants, y a un truc qui me dit que jamais je ne jouerai comme ça, même si j’ai techniquement la plupart des coups sans souci :wink:

1 J'aime

Une question que je me suis souvent posée : ai-je un mental d’attaquant ?
Du coup un jour j’ai testé : dégouté de mon niveau de ce moment là, j’ai essayé la défense.
Au début d’était cool, je trouvais ça chouette de défendre, laisser la balle venir, provoquer la faute adverse, c’est plus physique aussi ; j’avais la sensation d’avoir moins de pression durant le jeu.
Et puis au bout d’un moment je me suis rendu compte que j’avais quand même envie d’attaquer et que le problème que j’avais en tant qu’attaquant, c’était en fait que je n’assumais pas ce choix de tactique de jeu. Et que souvent, j’avais peur de démarrer par peur de perdre le point ; alors qu’en fait, c’est en attaquant que j’ai moins de risque de le perdre.
Maintenant je suis revenu dans mon jeu d’attaquant, mais ce petit passage par la défense m’a beaucoup appris : maintenant j’assume d’être attaquant et de faire mes choix tactiques en fonction de ce constat. Et j’ai nettement moins de stress en jeu qu’avant.
Ma conclusion perso : c’est vraiment utile d’essayer ce système de jeu même si on n’y reste pas.

1 J'aime