Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

On devient plus intelligent en jouant les picots !


(Omega 7E / TSP Balsa 4,5 / Wobbler Ox.) #21

Tout monde s’accorde à dire que les picots ont perdu une bonne partie de leur efficacité avec la P-ball; je me rejouis donc pour nos amis double backsidiens qui vont pouvoir piquer tous les points des picoteux-qui-ne-savent-pas-jouer; facilement de surcroît puisqu’il n’y aura même plus besoin d’être intelligent…

Attention toutefois à eux en cas d’échec: plus d’excuse à évoquer auprès de leurs copains de club! :yum:


(1163 | CD Fastarc G1 & RV Fastarc C1 ) #22

Ah bon je savais pas que la balle plastique les défavorisait, je suis tjrs en celluloïd mais vivement la Pball alors :yum:


(junky) #23

C’est exactement ça … enfin une fois qu’on a passé la peur de les jouer :slight_smile: Quand on joue avec la trouille d’aller dessus et qu’on ne sait pas ce que l’on va voir revenir, c’est terrible. Mais dès qu’on comprend la mécanique, c’est un vrai bonheur d’aller les enfermer dans le picot.
Les plaques spéciales, ça doit pas remplacer un système de jeu, ça doit venir au service du système.


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #24

Oui l’idée je l’ai eu pour comprendre le comportement rien de mieux que de jouer avec. Pourquoi pas ?


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #25

Olivier

Je gagne un match contre un picot, et je peux t’assure que je suis content de gagner, mais je ne joue pas le ping que j’aime. J’ai le plaisir de la victoire, mais je n’ai pas le plaisir du ping et je suis content quand le match se termine.


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #26

Nous avons depuis peu un copain qui vient de se mettre un picot long. Le premier du club. Je le gagnais plutôt facilement et la semaine dernière il me bat à la belle. Je lui dis “allez on fait le revanche” et là j’arrête de jouer mon automatique et je me mets à réfléchir et je gagne 3-0.

Mais quel combat dans ma tête de jeune/vieux pongiste (reprise il y a un an) de laisser tomber les automatismes pour laisser travailler la tête…presque un autre sport, je n’était plus dans le réflexe, la vitesse…mais dans la préparation de schéma de jeu.

Attention je parle d’un novice du picot, je ne parle pas d’un pro du picot, mais c’est pour moi le début de quelque chose…

Je ne peux pas parler de plaisir de jouer, mais plutôt le plaisir de la résolution du problème.


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #27

C’est parce que tu ne sais pas encore réellement les jouer. Lorsque tu sauras définitivement jouer contre un picot, tu y prendras un certain plaisir. :wink:


(977 OSP Virtuoso Fastarc G1 2mm / Vega Tour 1,8) #28

Marrant ce que tu dis là, dans le fil du palier 19-21 il y a un forumeur qui résumait : à bas niveau tu joues en réaction de la balle qui revient, quand tu montés de niveau tu joues pour amener la balle que tu veux.
Du coup tu as l’air d’être en mesure de passer un palier lol


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #29

Je n’osais pas le dire :slight_smile:


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #30

Sans aucun doute. J’évolue…mais si des fois j’ai envie de leur lancer ma raquette dans la f…:slight_smile: ça va venir


(13 - Chen Weixing / 868 / Curl P1-R) #31

Ah mais je te le dis ! :wink:

Cette époque où je n’aimais pas jouer les picots, je m’en souviens encore. Non seulement ce n’était pas un plaisir, mais en plus j’avais des fois envie d’abandonner le match tellement j’étais au bout de ma vie.

A l’expérience, j’ai développé une technique face à n’importe quel picoteux : je joue en ball-trap ! Et quand je sens que je n’ai pas la marge pour jouer en ball-trap ou que je n’ai pas le physique qui me le permet (le ball-trap c’est très physique), j’envoie moins fort, mais je vais alors tirer toutes les défenses vers le haut, jusqu’à ce que j’obtienne une balle que je vais pouvoir frapper ou que je puisse remettre en place mon jeu en ball-trap.

L’idée, c’est que maintenant, chaque fois que je rencontre un picot, si il n’est pas d’un niveau technique vraiment supérieur au mien, je sais que je vais pouvoir lui envoyer des mines dès que je vais l’enfermer dans le picot. Bon après, si on prend l’exemple d’un mec que je connais qui est défenseur avec picot, mais qui est 19, là je vais devoir m’y prendre autrement. J’arrive à jouer certains points contre lui en ball-trap, sauf que lui, ben il renvoie, et autant te dire que lui, il la taille vraiment très fort. Donc des fois, je dois pousser… Mais si je sens que je peux lui mettre une mine ou tirer sa défense, je me prive pas. Je me souviens d’un mec qui était 15 qui ne savait rien faire à part jouer avec son picot. Je prenais des branlées monumentales. Là, je le rejouerais (mais il a arrêté), je ne suis même pas sûr qu’il parvienne à me prendre une seule manche.

Mais en fait, deux choses ici :

  • jouer contre un picot régulièrement
  • jouer contre plusieurs picoteux. Beh oui, chaque picoteux a un style différent ! Et il faut savoir tous les jouer

Et une fois que tu auras fais tout le tour, tu auras une stratégie propre à chaque type de picoteux. Et si tu arrives vraiment à bien te blinder contre ces plaques-là, ben à la fin tu les joueras tous en ball-trap sans te poser plus de question.


(Omega 7E / TSP Balsa 4,5 / Wobbler Ox.) #32

Il y a quelques décennies, un joueur avisé avait décrit le ping comme étant “un mélange de sprints de 100m et de Jeu d’Echecs”.
Puis est intervenue la période boom-boom (balle de 40, colle rapide…), qui empire encore avec la balle plastique.
Ne trouves-tu pas plus gratifiant d’avoir (aussi) à réfléchir pour pouvoir gagner ?

Les picots (et plus largement la diversité du matériel) ajoutent à la complexité et donc à la richesse du ping, quoiqu’en disent les esprits chagrins…


(junky) #33

On parle beaucoup de l’intelligence des joueurs affrontant les picots…Par contre, je trouve que beaucoup de picots ne réfléchissent pas beaucoup non plus non … jeu de crabe, remise systématique avec le picot pour ne pas prendre de risque, claque en coup droit sans grande variation et seulement si elle monte. C’est encore plus stéréotypé que le jeu d’attanquant.
Alors bien sur, certains varient, s’adaptent et montent en classement, mais le nmbre diminue très vite en montant et la très grosse majorité stagne vers 10-12, faute d’adaptation, d’évolution…
Pour contre le match contre le picot mobilise mon “intelligence”, il faut aussi que lui aussi marcher sa caboche :slight_smile:


#34

En ce qui me concerne, je sais très bien pourquoi j’ai toujours eu du mal avec les PDM. Ce n’est nullement une question d’intelligence et de savoir les jouer. C’est juste que je n’ai pas le coup terminal qu’il faut pour bien les jouer. Je suis un joueur allround avec une grosse régularité dans tous les domaines ( vitesse, variations de rotations, excellent contrôle, placements de balles… ) . En fait , je joue en m’appuyant sur le jeu adverse. Par contre, je n’ai pas de coup fort avec lequel je pourrais défoncer un défenseur. Conclusion, j’ai besoin d’un mec qui me donne du rythme. Dans le cas contraire, c’est à moi de faire le jeu et de finir les points. Je sais ce qu’il faut faire mais j’ai du mal et c’est ça qui me rend fou.Par contre, les PDM adorent me jouer car , en général, ça fait des matches “marathon” et passionnants car ils ont le temps de s’organiser pour renvoyer les balles.


(Sébastien, classé 12, EJ picoteux) #35

Moi je pense que c’est tout simplement une question de technique. Un joueur qui sait lire les effets et qui sait quel effet il met dans la balle aura du répondant face aux picots.

Jouer avec un picot demande aussi savoir lire les effets. Pistonner très fort une balle molle tu l’envoies hors de la table.

À la limite, si on parle d’intelligence de jeu, oui. Mais c’est tout de même une question de lire les effets et de technique.


(1163 | CD Fastarc G1 & RV Fastarc C1 ) #36

C’est marrant ce que tu dis car j’ai un peu le même jeu que toi, très régulier partout mais pas de coup fort CD ou RV.
Par contre j’ai jamais eu l’impression d’en avoir besoin face a un picot, la régularité me suffit et c’est d’ailleurs ce qui les rend fou, je ne joue pas vraiment contre eux, je les prends en balle portée molle, lifté et coupé, a leur propre jeu quoi, et si il est malin il commence a pivoter pour topper, et la j’essaie de lui placer des gros blocks appuyés en CD pour neutraliser sa confiance. Mais bon je n’ai pas joué autant de picots que toi Zorro, pour le moment ma stratégie contre eux est très efficace, mais peut être qu’il y a un picoteux qui aura la solution face a mon jeu un jour…
En tout cas j’ai malgré tout mon propre système de jeu pour jouer contre les picots, preuve que ce n’est pas si simple.
Soit service très coupé + top frappé si possible
Soit service bombe + top lifté sans vitesse
Si je ne fais pas le point alors pas de panique, je reprend a jouer en balle portée.

Bien sur je ne parle que des picots <12-13 qui utilisent leur plaque pour compenser une lacune technique, pas de ceux qui s’en servent en vrai défense avec un vrai système de jeu comme le disait Filou, mais ces joueurs la ne sont plus 12 ou 13, ils sont au dessus.


#37

D’accord avec toi, moi aussi je n’ai pas trop de problèmes jusqu’à 12-13. Enfin, disons que je m’en sors sans trop de plaisir. Mais c’est après que ça se corse. Parce que ces gars là, tu es bien obligé de leur rentrer dans le choux, ils ne font plus aucune fautes faciles.


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #38

Tout à fait Gilles d’ailleurs mon sujet va un peu dans ce sens, j’apprécie gagner contre un picot car j’ai l’impression d’avoir eu un victoire sur moi même, même si je ne prends pas réellement de plaisir à jouer.

Et ce qui était difficile à ma reprise, c’est que j’avais pas jouer depuis 25 ans, je jouais avec les bases du ping d’un ado du début des années 90 : poussette, top coup droit…tout dans systématique pas de réflexion. Et n’ayant pas de picot dans le club l’année dernière, je n’avais pas le temps de m’adapter sur un match en championnat.

J’avance un peu


(TENERGY 05 / BOIS BOLL FORTE) #39

Sébastien, comment lis tu les effets toi ?


(1163 | CD Fastarc G1 & RV Fastarc C1 ) #40

Avec ses lunette pardis !!