Actualité Matériel Annonces Consentement

Liam Pitchford vers la GVHTT !

LA GVHTT frappe un grand coup sur le marché des transferts en recrutant pour la saison prochaine, l’un des espoirs du tennis de table Européen, le Britannique Liam Pitchford, n°44 mondial.

Article Ouest France:
http://www.ouest-france.fr/sport/tennis-de-table-pro-langlais-pitchford-arrive-hennebont-4115345

3 J'aimes

Ça c’est quand même étonnant, ils ont un super groupe d’entraînement à Ochsenhausen, jeune et en pleine progression, avec Gauzy, Dyjas, Calderano et aussi Walker, si je ne me trompe pas. Peut-être qu’il restera là-bas pour l’entraînement et jouera le championnat en France.

Le niveau de la Pro A est peut-être un tout petit peu plus relevé que la Bundesliga, ça expliquerait.

Quelques éléments de réponse 2 ans après.
Un témoignage intéressant.
Notamment sur l’importance du suivi et du soutien psychologique au haut niveau.
Trop souvent négligé.

1 J'aime

Merci, c’est très intéressant. J’aurais aimé connaître l’identité du coach, mais ce n’était pas l’orientation de l’article.

J’essayais de faire le lien avec ses bons résultats, mais en fait il jouait déjà très bien aux championnats du monde par équipe 2016.

Ce que je trouve intéressant dans l’article, c’est pour ça que je l’ai partagé, c’est que c’est l’une des rares fois où un champion de tennis de table se confie, et explique qu’il a souffert de dépression.
Et qu’il a réussi à passer certains caps, et difficultés, en consultant.
On connait tous des joueurs brillants qui sont partis brutalement en torche. Et peut être, pour certains, pour les mêmes motifs, qui peuvent s’exprimer sous différentes formes. Et sans avoir eu la chance d’avoir bénéficié, eux, d’une prise en charge optimale.
C’est un sujet un peu tabou, et je trouve que ce soit bien que Pitchford en parle.
Parce que des tas de coachs et éducateurs ne sont pas du tout sensibilisés à ça.
Et son exemple peut être une source d’inspirations. Et de réflexions.

1 J'aime