Favoriser le point fort CD, ou le point faible RV

Bonjour à tous,

J’ai eu une petite idée qui est lié à mon hésitation entre 2 bois. Mais la question peut être élargi.

En fait j’hésite entre 2 bois en ma possession, le BTY Viscaria ou le DHS Fang Bo Carbon (ALC).

L’un favorise mon coup fort, le CD (le DHS) l’autre mon coup faible, le RV (Viscaria).

D’un côté je me dit que j’ai envie de garder mon point fort qui est le CD, mais d’un autre côté je me dit que d’avoir un RV plus sûr, enfin plus régulier est peut-être plus « rentable ». En match il y a beaucoup de bataille RV, et de manière générale, on joue beaucoup sur le RV de son adversaire. Donc avoir un RV plus fort serait un atout, vu que c’est le coup le plus jouer au TT. Mais j’ai peur de perdre en efficacité en CD. Du moins mon CD aura moins de chance d’être un coup terminal.

Vous allez me dire, de m’entraîner (ce que je fais), mais quoi qu’il en soit je suis intéressé de voir les avis de chacun sur le sujet. Et aussi les arguments de chacun sur quel coup il faudrait accentuer l’entraînement/matériel.
Finalement c’est l’éternel débat, avoir un coup fort irréprochable et un médiocre ou homogénéisé un peu tous les coups.
On est pas des pros pour être incroyable partout :sweat_smile:

Au grand dam des aficionados des rallyes top sur top et bataille de revers collés à la table, le ping se concentre à 90% sur les 3 premières balles, alors autant mettre en place une stratégie qui va favoriser notre coup fort.
Selon notre fréquence d’entraînement, on peut travailler son coup faible, mais pour ceux qui s’entraîne peu, bosser des schémas qui priorisent notre coup fort est bien plus productif en terme de points.
J’ai un jeu qui se focalise sur le service remise démarrage avec mon CD et je m’entraîne à avoir un taux de réussite maximale dans ce schéma.
Les rallyes, j’avoue que je les perds le plus souvent mais si il y en a trois par manches, c’est déjà le bout du monde, alors 3 points concédés pour 7 ou 8 ou je vais assurer par mon système de jeu le compte est vite fait.

1 « J'aime »

Merci pour ta réponse clair et détaillé. Je suis d’accord et j’ai envie que ça soit si simple. Seulement je ne sers pas à tous les points. Quand l’adversaire sert, il dicte les premières balles. Et c’est surtout là où je me retrouve en difficulté. En travaillant sur un système de jeu à 3 coups, et une base de 80% de points marqué quand on sert, ben je me retrouve à 8-2 uniquement sur mes services. Hélas pas suffisamment pour gagner un set. Après l’adversaire fait aussi des fautes, mais c’est dans ce raisonnement que je me dis que c’est peut-être pas suffisant.

Sinon en dehors de ça, je me suis retrouver à avoir des douleurs au muscle en haut du bras en faisant du Top RV sur balle coupé. Peut-être lié au poids trop lourd du bois.

Forcément il faut s’adapter au jeu de l’adversaire et quand celui ci sert on n’ai pas mètre de la première balle mais il y a des principes essentiels à appliquer.
Services longs, on démarre ! Pas besoin d’envoyer une boîte, on vise le ventre. Si le joueur d’en face prend souvent le pivot alors je vise plutôt le plein CD.
Sur les services courts c’est quasiment identique, je remets court mais dans une zone de la table loin du serveur pour l’obliger à bouger. Ceux qui jouent en contre feront pareil mais en poussant long.
En résumé être toujours actif c’est ce qui nous donne l’initiative de l’échange. Bien sûr il faut accepter de faire des fautes et j’en fais encore toujours trop sinon j’aurai déjà vaincu quelques numérotés :smile::smile:

1 « J'aime »