Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Euphorie , dans le flow , au top


#21

Wang xi était coaché par dieu, le pauvre shibaev n’avait aucune chance.


(Cornilleau crown all+ , CD : Xiom vega intro , RV : G666) #22

Cet état je l’ai atteint une fois contre un mec avec pas moins de 7 classements de plus que moi il y a peu etre 3-4 ans

Le match commence et je me retrouve mené 7-2 en ayant deja de la réussite , le match s’annonce rapide mais avec un tel écart de classement c’est totalement normal. J’essaye de me motiver et de tenter quelques trucs .Le set finit sur un 11-5 et je m’en sort bien , clairement ca devrait être une plus grosse caisse mais il a pas l’air de forcer non plus

Puis avant le début du 2eme set , un declic , un sursaut d’orgueil , je me dit " bon tu va prendre ta tole mais tu va te battre et tenter des choses bordel."

Et la l’ultra instinct fut débloqué tel goku face a jiren . Je ramene des balles qui paraissent impossible a ramener , je passe des sortes de semi flips revers qui rase systématiquement le filet pour retomber juste derrière et limite pas rebondir apres sur toutes les balles courtes dont les services courts , je fais quasi zero fautes même en tentant des trucs qui en dehors de cet état me paraissent juste impossible a mettre même en essayant plusieurs fois .

Et ce qui devait arriver arriva j’empoche le set 11-7 .

Le 3eme part sur la même lancé mais cette fois jamais plus de 2 pts d’écart entre nous , des fois il est devant des fois moi , on arrive a que je mene 9-7 puis 10-10 pour qu’il gagne ce set 11-13.

Et la maheureusement la magie retombe et je prends 5-11 au dernier alors que mentalement je suis en confiance vu que j’ai reussi avant mais l’écart technique se refait sentir


(Speedy Soft D.Tecs 2mm - Nimbus Sound 2mm - Bois Loukov 18mm) #23

Pour le plaisir de voir jouer ces 2 champions, qui n’étaient déjà plus tout jeunes en 2010.
En plus, on reste bien dans le thème du sujet :


#24

Enorme denierr point… et un rv de bentsen wouahhh


(Thibaud) #25

C’est fou, j’ai pas exactement les mots pour décrire la différence de jeu entre cette génération et celle d’aujourd’hui, mais j’ai l’impression que ça se situe au niveau du physique.

Ce jeu est sublime (Schlager - Bentsen), on a l’impression que tout est dans la rotation et une certaine subtilité dans le toucher - et même le son n’est pas le même (colle rapide ?..).

Pour vous, quelles sont les différences concrètes ? J’ai vraiment l’impression qu’aujourd’hui les joueurs fonctionnent énormément sur le physique, ça court plus, ça frappe plus fort peut-être aussi…


#26

A mon sens, les méthodes d’entraînements ont évolué, avec notamment plus d’exo à base de panier de balle (donc beaucoup d’intensité) et beaucoup de travail physique de fond (musculation, gainage, exo physiques en dehors de la table). En tout cas, plus qu’avant pour la grosse majorité.
On voit ça y compris chez les jeunes (benjamin, minimes, cadets, juniors) qui font pas mal de travail physique lors des stages et entraînement.
J’ai l’impression que le nombre d’heure de physique par semaine est beaucoup plus important qu’avant.

Mais ce n’est pas que dans le ping. Sur les dernières décennies, je trouve que le travail physique des sportifs pro s’est pas mal amélioré et intensifié.
Par exemple au tennis, même s’il y a eu pas mal de progrès au niveau matériel, les joueurs sont (en moyenne) plus rapide, plus puissant, plus endurant.
Le fait que les entraînements physiques soient de plus en plus formatés, adaptés au sport, étudiés de manière plus ou moins scientifique, etc. Tout cela participe à l’évolution physique générale des sportifs pro.


(Thibaud) #27

Merci pour ta réponse :slight_smile:


(Rémi DHS PG7/Speedy Soft D.Techs/Donic Desto F3 Bigslam) #28

La fameuse zone de Kuroko no Basket
Me demande bien si y existe un Aomine du tennis de table ou encore un Kagami haha


(1102/ cd : Fastarc G1 2 mm / rv : agressor 1.5mm / Bs: OSP expert crwi conique) #29

Surement chez les Chinois ou Japonais mdr.


(Rémi DHS PG7/Speedy Soft D.Techs/Donic Desto F3 Bigslam) #30

C’est vrai lol. Plutôt japonais je dirai hehe
Je devrai essayer, je pense avoir le sang froid nécessaire déjà contrairement à avant ou je petais un câble pour rien, ça m’interesserait fort d’essayer. Je vais aller lire l’article de @nicopong1 et si ça fonctionne bah je serai content lol


(15/16 / Tibhar H-5 / CD Rakz7 1.8/ RV Rakz7 soft 1.8) #31

Je suis complètement de accord avec toi, et je trouve que le sport n y a pas toujours gagné. Les trois sports que je suis … ping, rugby, tennis, je trouve que ç est très formaté et on se enmerde un peu.


(15 - SWAT 5PW / RX / Vega Intro) #32

Bon j’y vais de mon expérience perso de ce week-end… je savais pas trop où mettre ça ce sera ici :sweat_smile:
Je commence bien l’après-midi, mon jeu bien en place contre un jeune attaquant et je gagne le premier 3-1.
Deuxième match, un bloqueur avec beaucoup d’expérience ayant joué un peu plus haut.
Je gagne 3-1 aussi mais tactiquement j’ai été vraiment mauvais, pas très intelligent dans le jeu… heureusement je m’en sors en le passant en force.
Troisième rencontre, un crabe avec anti… tout ce que je déteste… refuse le jeu en prenant tout en revers et pas hyper agréable à la table, je perds 3-1 plutôt vexé de pas avoir pu trouver assez de solutions… une fois à la maison je me sens encore plus con parce que je pense à plein de trucs qui le gênaient mais j’étais trop occupé à vouloir lui envoyer les plus gros pains que je pouvais que j’ai rien vu sur le coup…
Bref comment vous faites pour prendre du recul, vous calmer quand ça fait tilt là haut (si ça vous arrive) ?
Je précise que je suis plutôt un garçon calme et réfléchi en dehors :v:


(1294 - CD: 01 Limber (en attendant + puissant) - RV: 01 Limber - Bois: Rossi Emotion) #33
  • Je me sers des pauses serviettes tous les 6 points (serviette sur la tète et je fais le vide)
  • Je prends mon temps pour aller les chercher dans les séparations.

Ca me suffit


(Clst B6; Defplay senso / Triple Spin 1 / FL3 1.1) #34

Le mieux c’est de se coacher entre coéquipiers, parce que les équipiers vont être en général attentifs aux faiblesses adverses et devraient pouvoir déceler plus facilement ce qui n va pas chez toi. Chez nous, on se coache systématiquement entre les manches, même si on n’a pas grand chose à dire parfois, parce que le résultat est surtout du à la différence de niveau, on peut toujours évoquer des pistes et pointer le secteur de jeu où on fait le plus de fautes.


(15 - SWAT 5PW / RX / Vega Intro) #35

Bon c’est un peu galère avec les équipes à 4 mais on essaie tant qu’on peut de se coacher aussi, de se donner des directives les plus simples possibles :wink:
ça marche à peu près 3-4 points puis le gars en face s’adapte, on foire une ou deux balle facile et bim ça refait tilt :sob:


(Zéro de conduite) #36

L’accès a toute les vidéos pro via internet aussi…c’est vrai dans beaucoup de sport…on apprend par mimétisme…donc avant Internet on avait pas du tout les même repaires…


#37

Oui c’est sûr que l’accès à l’information est plus facile. Et puis, par rapport il y a 20 ou 30 ans, il y a (je pense) plus d’entraîneurs à l’heure actuelle, que ce soit en temps plein ou créneaux spécifiques.
Les formations d’état ont aussi très probablement évolué. Est ce qu’il y a 30 ans et plus, les entraîneurs avaient, pour la grosse majorité, les diplômes ?

Et puis, la professionnalisation d’un (petit) sport comme le ping a aussi participé à son évolution.
On est plus du temps de Secrétin et où même en étant dans les meilleurs mondiaux, tu gagnais mal ta vie juste avec le sport.
En étant top 100 mondial, tu peux gagner correctement ta vie. On bien sûr loin des salaires de certains sports, mais cela reste tout à fait correct par rapport aux salaires moyens (et même plutôt bien pour le top 10 mondial).
On voit que des jeunes joueurs se consacrent énormément au ping (sport études, aménagements, etc). Ce qui leurs permet d’atteindre leur meilleurs niveaux.
C’était probablement moins le cas avant et surtout moins fréquent.


(Cornilleau crown all+ , CD : Xiom vega intro , RV : G666) #38

Fin quand tu dis gagner correctement sa vie je pense qu’on est a beaucoup plus de gens que le top 100 mondial .

A la rigueur le salaire club seul est peu être pas énorme mais avec les primes qu’il doit y avoir en sélection en équipe nationale , les sponsors etc j’ai du mal a croire que même des mecs bien moins classés touchent pas deja suffisament de fric pour vivre correctement vu les opens qu’ils se tapent (et donc les couts) , et le staff derriere . Pas sur que les gens invesirait autant si y avais si peu qui en vivait correctement.

Apres oui c’est dérisoire comparé a des sports majeurs


(15 cd t 05 rv killer bois ai fuk) #39

0/2 et 3/7 dans le 3 eme on donnait pas cher de la peau d ito
et pourtant le flow la suite est magique :heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes:


(Nittaku Goriki- Nittaku Goriki Kaisoku 2mm (CD) Grass D Tec 0x (rv)) #40

Sur cet OPEN, CE match a été le déclencheur d’un raz de marée sur les joueuses chinoises.
Elle a dégommé ensuite Liu Shiwen (avec notamment une contre frappe monstrueuse. J’en ai hurlé devant mon écran) et puis Zhu Yuling en finale.
Le seul véritable adversaire de Mima Ito c’est elle même. Elle est de capable se sublimer pour démolir tout sur son passage ou alors elle peut s’effondrer littéralement. Sur un match, je crois, elle mène 3 sets à 0 et 9-6. L’adversaire est à la rue et elle s’obstine à vouloir terminer sur une claque. Elle rate et perd le set 12-10 (il me semble) pour perdre le match ensuite. Après elle chialait comme une gamine en envoyant chier son coach.
J’avais vu une émission japonaise où elle était avec Tomokazu et quand on lui remontre la séquence où elle envoie chier son coach elle sort en se marrant que seule sa mère lui fait peur. Incrédulité la plus complète :rofl:
Après ça reste une sacrée joueuse mais avec un sale caractère :slight_smile: