Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces

Règlements FFTT

topic-unique
Tags: #<Tag:0x00007fa84745eba0>

(878 pts - Darker 5P2A / VIP 2018 BS 1.8 / Alhelg 1.8) #21

ok, mais là , tu nous apprends rien…
là ou il y a un flou dans l’article, c’est ce qu’on a mentionné plus haut…
c’est interdit, mais les fabricant le font malgré tout (produit imprégné dans les mousses, ou surcouche comme le h3 neo).
et par la même occasion, tu demanderas à ton arbitre national comment il fait pour interdire les raquettes boostés… :wink:
c’est interdit… mais on peut pas l’interdire… la poisse quand même !!! :stuck_out_tongue_winking_eye:


(Laurent RASCLE Clt 1252 Bty Primorac carbon) #22

Pour moi, je le trouve clair…
surtout en ne zappant pas au dessus l’article :
2.4.7 Le revêtement de la raquette doit être utilisé sans aucun traitement physique, chimique ou autre


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #23

On va pas refaire le débat… :pensive: @baldeping j’ai failli te répondre mais tony m’a devancé. nicopong1 s’intéresse à un article qui est plutôt difficile à comprendre. Et pour cause, tout le problème de nos instances dirigeantes c’est qu’ils ne savent pas comment dire aux joueurs qu’il ne faut pas booster, alors que les fabricants boostent de façon officielles leurs plaques. Alors on dit “il ne faut pas appliquer de traitement physique aux plaques une fois sortie du blister”… oui mais alors tu ne peux pas les coller… maintenant ils te sortent une phrase alambiquée pour dire qu’on peut mettre un truc sur les plaques mais juste pour les coller… alors tu peux pas non plus les nettoyer ?
il faudrait qu’ils interdisent officiellement toute substance boostante… sauf que les fabricants pourraient mettre 90% de leur production actuelle à la poubelle… donc ils sont coincés !

C’est leur règle qui est pourrie. Je pense qu’on devrait autoriser le boosting, tout simplement. De toutes façons ça a ses limites, c’est pas parce que tu boosteras que tu deviendras un champion du jour au lendemain. Quand on collait à la rapide, pas mal de joueurs essayaient de coller puis laissaient tomber parce qu’ils jouaient mieux sans… le boost c’est pareil. Si ils ont interdit le boost c’est pour des raisons commerciales, les fabricants ont besoin qu’on change nos plaques tous les deux mois, tu penses, quelle manne financière ! Sauf qu’ils sont coincés par le fait que les fabricants ont besoin de booster leurs plaques pour qu’elles soient sympas à jouer. Et que ce sont les mêmes substances que celles vendues à part, donc pour les détecter c’est mort. Les tenergy neufs déclenchent les tests à l’ENEZ :joy:

Donc oui, on sait, le boosting est interdit… sauf que tout le monde joue avec des plaques boostées, par le fabricant au moins. Donc c’est pas la peine de s’en prendre à ceux qui boostent, au final on a tous le même matos.


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #24

Non mais voilà, j’espérais trouver une nouveauté dans la nouvelle édition du règlement concernant les boosters, car il serait logique qu’ils redeviennent autorisés, les pros ne se cachant même plus de le faire, la plupart le disent ouvertement dans les interviews… Donc ceci est connu de tous les arbitres, mais ils ne font rien, pas de sanction… Non pas qu’à la fédé ils n’aient pas les moyens de le faire, mais le règlement est tellement mal fait sur ce point qu’il est inapplicable et ils le savent très bien.
S’ils voulaient réellement interdire le boosting, ça leur prendrait tout au plus quelques heures (et je vois large) pour le modifier et l’interdire clairement et définitivement. Donc depuis tout ce temps si cela n’a pas été fait, c’est qu’ils ne veulent pas vraiment l’interdire, et de fait cela devrait le rendre autorisé.
Comme dans certaines procédures administratives lorsqu’on demande à la sécurité sociale une entente préalable pour la prise en charge de certains dispositifs/matériels médicaux, la sécu a un délai légal de 15 jours pour donner son désaccord, passé ce délai, c’est de fait accordé.
Ça ne fonctionne peut-être pas comme ça à la fédé mais c’est pourtant un fonctionnement logique qui permet d’avancer.


(Laurent RASCLE Clt 1252 Bty Primorac carbon) #25

Je pense aussi qu’il est question d’argent (encore et toujours)…

La FFTT est obligé de suivre l’ITTF et qui est en grande partie directement ou indirectement pour la fourniture de matériel des marques… Ces dernières fournissent des plaques “limites”, voir des produits, ou ces produits usent prématurément les plaques dont beaucoup y sont gagnant… Sans parler que les tests sont loin d’être aussi facile à effectuer que cité, il faut des bénévoles, non joueurs ou disponibles et ayant suivis les formations nécessaires. Quand on voit comme c’est dur de trouver et former des JA, là, j’imagine même pas, car contrairement aux JA, l’accueil ne sera pas le même…


#26

tu sais combien de dispositif de vérification des raquettes il y a en France ?
réponse A moins de 3
réponse B plus de 3


#27

Le dispositif “enez” contrôle le Voc , or dans les boosters pas de Voc … Donc il n’y a aucun contrôle pour le booster ou bien je me trompe ? (sauf les 4mm !)


(500 UK / HL5 / Genesis S x2) #28

Tu veux dore l’article 2.4.7 qui dit qu’n ne peut pas laver son revetement du tout ? Ni le nettoyer avec de la buee, de la transpiration, ou quelques gouttes de nettoyant ? :wink:


(1629 - V1- VIP 2018 + battle2 + aero soft carbon) #29

Il n’est même pas question de savoir combien il y a d’appareils, puisque de toute façon la plupart des joueurs pro avouent ouvertement utiliser du booster.
Ça me rappelle une vieille blague, un type se fait arrêter sur la route, le gendarme lui demande ses papiers puis le type bien bourré lui dit qu’à l’apero il a pris 3 ricards, un whisky après à table, bu 5 verres de vin rouge, 3 de blanc au dessert, 2 digestifs… Le gendarme lui demande alors de souffler dans le ballon et le type lui répond: " vous ne me croyez pas?":smile:
Blague à part, s’il n’y a pas beaucoup d’appareils de contrôle, cela peut s’expliquer de plusieurs façons:

  • Cela peut traduire un gros manque de volonté de la part de la fédé à faire appliquer le pseudo règlement qu’elle a pondu…
  • Le fait que ces appareils soient incapables de faire la distinction entre le booster mis en usine et celui mis par le joueur, rend ces appareils complètement inutiles.
  • L’investissement financier que cela représente, et là on peut s’interroger sur la pertinence de la fédé d’avoir mis en place une règle dont elle n’a pas les moyens financiers de faire respecter… Et là on dit bravo Sharara!! :smile:

(Sébastien, classé 12, EJ picoteux) #30

Mais qu’en est il de la seule appréciation de l’arbitre ? Ne peut il pas juger selon son expérience et ses connaissances ? Qui va le déjuger ?


(Laurent RASCLE Clt 1252 Bty Primorac carbon) #31

l’arbitre peut demander l’avis du JA qui lui, pourra trancher… encore faut il avoir des arguments.


(16 - XVP-G1-C1) #32

Suite à une discussion avec un copain je me suis replongé dans le règlement pour avoir une réponse à ma question et je me trouve face à quelque chose que je ne suis pas sûr de comprendre.

Le sujet est le mec qui pousse par exemple un cri, un tcho pendant l’échange parce qu’il croit avoir marqué le point… mais son adversaire est encore là et renvoie la balle.
Certains disent que celui qui a crié perd le point : t’as pas le droit de crier pendant l’échange ! … est-ce que les geignements de Ovtcharov sont des cris ?

Bref, dans le règlement il n’est nulle part dit que l’on perd le point dans cette situation… ou alors je n’ai pas trouvé.
Alors, que dit le règlement qui pourrait concerner ce point de détail ?

2.9 ­ BALLE À REMETTRE
2.9.1 ​­ L’échange est à rejouer :
… > ben là je ne trouve rien qui colle…

2.9.2 ​­ Le jeu peut être interrompu :
2.9.2.4 ​­ parce que les conditions de jeu ont été perturbées d’une façon qui, dans l’opinion de l’arbitre, est de nature à influer sur le résultat de l’échange.
… > çà, ça colle, non ? … mais ça veut dire quoi ? c’est dans “2.9 : balle à remettre”… mais pas dans “2.9.1 l’échange est à rejouer” … mais dans "2.9.2 le jeu peut être interrompu"
s’il est interrompu, y’a point ? y’a balle à remettre ?

Ce n’est pas un peu flou tout ça ?
qu’en disent les experts en arbitrage ?


(1169pts / CD : Sriver / RV : Radical / B : Stiga Evolution) #33

Pas hyper clair en effet au niveau du règlement…

Il me semble que c’est à l’appréciation de l’arbitre que ça se joue. Si l’arbitre considère que le cri (volontaire ou non) a perturbé l’adversaire, il peut donner point perdu


(Xiom Vega Intro / Sternenfall Ox / Neottec Gammal All+) #34

Je sais pas si ca a été dit mais c’est officiel que le certificat Medical est valable 3 ans.

La FFTT a sorti un papier que chaque licencié devra remplir en disant qu’il n’a pas eu de soucis de santé blabla, et ensuite pour le club une attestation


(kashi) #35

J’en ai parlé avec un arbitre (Blue Badge) car j’ai un collègue de club qui réclame souvent le point quand l’adversaire crie :
-> le joueur adverse est gêné->balle à remettre
-> le joueur adverse n’est pas gêné->pour pour celui qui crie
c’est donc bien à l’appréciation de l’arbitre


(16 - XVP-G1-C1) #36

d’après toi @kashi le hurleur ne perd jamais le point, au pire c’est balle à remettre ?


(1169pts / CD : Sriver / RV : Radical / B : Stiga Evolution) #37

c’est en effet ce que dit @kashi, il semblerait que le crieur ne perde jamais le point…


#38

Ce qui m’est deja arrivé c’est d’avoir une remarque de mon adversaire sur un cri que j’avais poussé en m’arrachant pour aller chercher une balle en defense, bon pour moi c’etait plutôt un beuglement d’impuissance pour m’arracher mais l’adversaire me dit à la fin du point qu’il n’y a pas le droit de parler !!
Dans ces cas la je laisse causer et je m’arrache toujours sur toutes les balles en serrant les dents !!


(sunking73) #39

A ce sujet, un JA m’avait répondu que si l’arbitre jugeait le cri intentionnel et non accidentel, le point était perdu pour le “crieur”…


(16 - XVP-G1-C1) #40

dans ce cas là, quel article justifie le point gagné ?