Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces Consentement

Mon projet

En France on a le droit au chaumage, le droit au RSA, le droit à l’enfant…. on devrait plutôt instaurer le devoir de travailler pour certains !

1 J'aime

À en lire certains, on va finir par croire que la France est un pays de fainéants et d’assistés.

1 J'aime

Ouais, c’est plutôt un pays de râleurs.

1 J'aime

Ben surement pas, il faut bien que certains bossent trois fois plus pour les autres !

1 J'aime

Non mais y a un moment il faut arrêter avec ce genre de choses. Des gens qui ne veulent pas bosser et qui profitent des aides, ça existe, mais tu ne peux pas prétendre vivre avec ça, à part survivre. Personne ne mène une vie décente avec ça. Une personne qui gagne plus que toi rien qu’avec les aides et sans travailler, c’est qu’il y a fraude, et là, c’est un autre problème. Et des fraudeurs, y en a à tout les étages. Ça ne se résume pas à ceux qui font de fausses déclarations à la CAF, au chômage, au RSA, ou je ne sais quel autre organisme.

On en va pas me faire croire que parce qu’une petite minorité décide de ne pas apporter sa pierre à l’édifice, alors ça chamboule absolument tout le monde du travail.

Sans parler de probabilité de réussir ou de se planter, même si j’ai mon opinion là-dessus, si killer veut monter sa propre boîte, sans doute devra-t-il donner pas mal du sien les premières années. Mais une fois la machine lancée, rien n’empêche de diminuer le rythme, et de moins se prendre la tête, même si je conçois que le plus difficile est bel et bien de lancer la machine, sans doute même plus dans le secteur du ping.

Et clairement, sur ce sujet-là, finalement on retrouve une même problématique que sur les anciennes chroniques de killer, lorsqu’il avait exposé son projet. Il a une vision des choses qui ne colle pas avec une majorité de la société, du moins en apparence. Et quand j’en ai lu sur ses chroniques, ou ici, qui se vantent de passer des heures au boulot, de dormir 5h grand max, de devoir se lever à je ne sais quelle heure le matin pour que leur boîte tourne, et que tout ça, c’est la vie, bah grand bien leur fasse. Et quand j’en vois certains se vanter de ça, et limite traiter ceux qui en font moins de fainéants, ça me laisse plus que dubitatif.

Alors parler de pays de fainéants et d’assistés, parce que même si ça n’a pas été dit explicitement, ça fait un bon moment que je le lis entre les lignes, ça commence à bien faire. Ouvrez les yeux et voyez un peu plus loin que le bout de votre nez, ça ne vous ferait pas de mal.

Ceci dit, il y en a bien un qui a été applaudi en disant que l’assistanat était le cancer de la société. Quand on applaudit ce genre de propos, c’est bien la preuve qu’on n’est pas prêt d’avancer.

6 J'aimes

Non mais la les gars on parle juste qu’il aille poser des CV et s inscrire a une agence d’intérim hein …

Pas faire 4 fois le tour de la France a pied :rofl::rofl:

Mais avec des discours comme ça je comprends mieux que ça ne fonctionne pas en France :confused:

Bah précisément, relis bien mon post, ce n’est pas ce que j’ai écrit. Mon intervention ne s’est pas limitée au cas de killer. Et perso, je trouve dommage qu’il fasse la fine bouche en refusant de faire telle ou telle chose en voulant griller les étapes et tout de suite se lancer dans son truc. Sans faire n’importe quoi comme boulot, pour moi ça me semble intéressant qu’il se lance dans un premier boulot pour acquérir de l’expérience, et au final voir si il veut maintenir ou non son projet. Imagine Pôle Emploi qui lui propose un job de balayeur, je comprendrais qu’il refuse. Maintenant, on lui propose un emploi dans la vente, y a peut être une opportunité à saisir.

Là pour le coup je ne prends pas parti, ce n’est pas mon intention. Je me suis déjà exprimé dessus, et je n’ai plus rien à dire à ce sujet.

Si j’ai répondu de la sorte, c’est parce que les jugements de certains ici sont à mon sens franchement malvenus. Et ça d’autant plus que j’y vois une part d’ignorance, ou de bêtise. Mon intervention ne s’est pas limitée à un seul cas, mais bel et bien aux discours que je peux lire ici (ou ailleurs), et quand j’en lis certains qui profitent du cas de killer pour sortir leurs éternels discours de “fainéants” et “d’assisté”, ça clarifie franchement les choses.

1 J'aime

Ma réponse n était pas spécialement pour toi mais d une manière générale…

En clair ce que je veux dire cest que : que Killer se face aider pour ouvrir sa boîte a la limite… Mais la ok boit bien que cest clairement de l’assistanat et que malheureusement il n’ a pas envie de faire grand chose par lui même… Il attend qu’on lui mache le travail…

J’ ai juste donné quelques exemples… Mais faire des CV les déposer et allé les déposer… Y a rien d insurmontable…

De même pour allé voir une agence d intérim…

Je suis pour que l on aide les gens en France… Mais la cest clairement je me l’a coule douce et j’ attend que l on me face les démarches quoi… :confused:

Je suis tout à fait d’accord. C’est un point d’ailleurs que je constate quand je recrute des cadres. Il est clairement exprimé un besoin d’équilibre entre vie privée et le travail. La convivialité au travail est même devenu un critère important de choix. Il suffit de regarder les nouveaux sites de recherche comme jungle par exemple, pour voir ce grand changement. Les candidats (poste cadre, tel que auditeur, fiscaliste, juriste, etc…) peuvent se permettre une plus grande exigence car nous avons du mal à les recruter tant qu’ils deviennent peu nombreux sur le marché du travail.

1 J'aime

Un livre a recommander tout de même “laissez nous travailler” de Thierry Desjardins… Les constats sont assez édifiants sur le fonctionnement du travail en France comparativement aux autres pays du monde.

La seule incohérence c’est que certains veulent travailler moins et gagner plus…:frowning:

Comme les médecins par exemple.

Tout le monde sait que c’est impossible, mais tout le monde aimerait bien. Simplement, d’autres l’avouent plus ouvertement que d’autres.

C’est comme killer qui n’est pas forcément enthousiaste à l’idée de devoir bosser. Je peux affirmer sans problème que pas mal de monde le pense sans jamais le dire, et c’est souvent lié au fait que les gens ont un boulot sans avoir d’objectif, sans avoir aucune raison de le faire, à leur sens. Perso je me pose pas cette question, j’ai trouvé très vite mon alternance, j’aime ce que je fais d’une manière générale (en pensant le positif et le négatif), et je suis rempli d’objectifs. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, et ceux qui se lèvent sans objectif, m’étonneraient qu’ils soient enthousiastes à l’idée de devoir se lever et aller bosser.

Exact. Et dans mon milieu, on est également très concerné. Le notariat recrute en ce moment, dans toute la France. Aucun de ma promotion n’a eu de mal à trouver une alternance, et pourtant on ne vient pas du même endroit. Et il n’est pas toujours difficile de changer d’étude sans forcément trop bouger… Ceci dit, je vois ça comme une belle opportunité. Et aujourd’hui, l’important, comme tu dis, c’est aussi l’équipe, la convivialité, et chacun veut pouvoir bosser sans pour autant empiéter sur sa vie privée. La confusion entre vie pro et vie privée tend à disparaître au fil des générations. Dans mon entourage, plus personne n’est prêt à sacrifier sa vie privée pour ça, à quelques exceptions près, mais il s’agit de personnes qui visent des milieux très spécifiques.

Encore une idée reçue. C’est surtout que les médecins aujourd’hui, n’ont plus envie de se tuer à la tâche et d’être débordés. Le personnel médical et soignant dans les hôpitaux se plaint principalement de cette surcharge, et de la reconnaissance et du respect qu’ils sont en droit d’attendre qui ne suivent pas. Les médecins libéraux en viennent des fois à refuser de nouveaux clients tant leurs portefeuilles actuels sont déjà bien chargés. Plus que leur niveau de vie, c’est la possibilité d’avoir une meilleure vie privée et de meilleures conditions de travail qui les intéressent. Et à côté de ça, on a les déserts médicaux, juridiques… parce que la campagne n’attire personne, hormis quelques barjes dans mon genre.

1 J'aime

J’ai failli ne pas te répondre mais il y a vraiment des coups de pieds au cul qui se méritent … Je prends ma retraite le 1 er avril prochain - et ce n’est pas un poisson - à 69 ans, 1 mois et 3 semaines. Parce qu’on m’a demandé à 3 reprises de "prolonger un peu ". La 4 ème fois, j’ai dit non. Une carrière entièrement hospitalière avec des journées en règle de 10h00, en règle une astreinte par semaine de 19h00 à 8h00, en règle un WE tous les 2 mois. Quand on était en effectif convenable, c’est à dire à peu près 1/3 tiers du temps de mon activité professionnelle. Sinon… je ne détaille pas car je n’ai pas pour habitude de jouer les " pleureuses " . C’est sûr : mes revenus nets ont été nettement supérieurs aux tiens … Rapportés à l’heure de travail …. faut voir. Et ne me précise pas à quel âge tu as pris ta retraite : je sens que je pourrais encore m’énerver … C’est pas bon à mon âge …

6 J'aimes

Oui, donc ils demandent une revalorisation des actes pour pouvoir en faire moins. C’est bien ce que je disais.

Je suis content de lire ça ! Sans compter que j’ai plusieurs amis, qui ne sont pour le moment au mieux qu’externes, avec une qui va devenir interne, et quand j’entends les retours, c’est toujours le même bordel. Leurs conditions en tant qu’externes ne sont franchement pas terribles, mais c’est pas mieux pour les internes. Mais ils paraît que les médecins sont des ingrats corporatistes, selon les dires de certains, comme si se taper entre 8 et 15 ans d’études ne signifiait rien. Et j’ai une pote qui risque de se taper 15 ans d’études, alors d’entendre ça, ça me hérisse les cheveux. :roll_eyes:

Quant aux médecins libéraux @Zorro, les actes ne sont pas non plus revalorisés de manière significative. Ça ne compense pas grand chose. Avoir un bon niveau de vie, c’est une chose, ne pas pouvoir en profiter est une autre.
C’est toujours chiant de devoir baisser ses revenus, mais pour beaucoup, c’est plus important aujourd’hui d’avoir une vie privée que de gagner des cents et des milles, même si je conçois que si on pouvait cumuler, personne ne refuserait.

De plus, leurs portefeuilles de clients eux, sont toujours les mêmes. M’est avis qu’ils préfèreraient voir lesdits portefeuilles se décharger un peu. Et ça d’autant plus quand aujourd’hui, les gens hésitent d’autant moins à aller cher le médecin quand il y a un soucis. Et pas toujours au bon endroit. Aller aux urgences pour le moindre bobo, ça n’aide pas.

1 J'aime

c’est juste là où je voulais en venir.

Mais dans tout ça, demande toi ce qui va réellement dans la poche du médecin. Quand tu payes 25€ (je crois) la consultation, combien vont vraiment dans sa poche selon toi ? Et les augmentations, vont-elles partiellement, totalement, ou aucunement dans sa poche ?

Pour te prendre un exemple que je connais, à l’étude, je fais régulièrement des pré-taxes. C’est un truc qui permet de déterminer approximativement les frais que vont payer les clients sur une transaction donnée. Les clients, eux, ne connaissent pas les détails des frais, qui comportent beaucoup d’éléments, mais genre vraiment beaucoup dans certains cas. Quand je vois ce qui est pris sur une transaction, et ce qui va dans la poche de l’étude, on est loin des idées reçues.

Arrête, je vais pleurer ! :sob:

Pleure tant que tu veux, mais avant de balancer ce genre d’insanités, regarde plus loin que le bout de ton nez, regarde plus loin que les idées reçues et les généralités qui alimentent tes propos. Ouvre toi un peu au monde.

Quand je lis ce genre de choses, je prends ça comme une insulte, à mon encontre, ou à l’encontre des personnes de mon entourage qui y sont ou seront exposées.

1 J'aime