Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces

Tendinite au coude (épicondilyte)


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #144

J’ai vu un médecin du sport, mésothératpeute. Pour lui, mes 10 séances d’ondes de chocs sont à priori trop longues. Série de 6 séances selon lui, puis attente pour voir si il y a besoin de 6 autres séances.
Je viens d’en faire 10 séances en 2 mois : mon épicondylite semble en voie de guérison mais mon épitrochléite reste très douloureuse et gênante, ce qui explique ma visite à ce mésothérapeute…
Son avis : pas de mésothérapeutie pdt les ondes de chocs, logique.
Il a regardé mon bras, ma flexibilité du poignet et fais faire un test de “force” de la main droite et de la main gauche ; serrage de la main d’une sorte de poignée : 38 Kg env. des 2 poignes, douleur de la main droite, normal.
Il m’a prescrit une attelle rigide sur le poignet (attelle dure, qui s’adapte en la chauffant, cf http://www.djoglobal.com/products/exos/short-arm-fracture-brace) en m’expliquant que trop de mouvements du poignet, donc des tendons, empêche une bonne régénération des tendons provoquée par les ondes de chocs et qu’il faut mettre au repos ce poignet pour essayer de soigner cette épitrochléite qui est selon lui la pire des tendinites…
Donc arrêt des ondes de chocs à la douzième séance.
Début septembre, si pas de guérison, plaquettes à Lyon, très efficaces selon lui…
Les huiles essentielles, plutôt gadget…
Bref, ça fait 4 ans que je souffre de mon épicondylite, plus d’un an d’une épitrochléite que je n’ai pas vu venir… Vu qq ostéopathes, du kiné/laser, du kiné/ondes de chocs (avec enfin du vrai repos du bras)…
J’aurais dû allé voir un médecin du sport il y a 4 ans, je pense qu’en qq mois ce serait été affaire classée…


(V3-17-Cos3-Vega Euro DF 1,8mm-GDT 0x) #145

Pas simple, bon courage à toi et bonne guérison ! :wink:


(1191/Acuda S3/CTT Pogo/Flame extrem) #146

Bonjour à tous,

Je confirme ce qu’a dit Liopic, mon kiné osthéo m’a dit la même chose, ce sont généralement des séquences de 6 séances pour les ondes de choc. et on recommence après si nécessaire.

Pour pepe13, j’ai eu des ondes de choc pour une tendinite à l’épaule et pour mon épicondylite, pour moi cela m’a fait très mal mais cela m’a bien soigné. Mon fils Kévin a eu des ondes de choc pour une tendinite à l’épaule aussi et il a eu aussi mal mais le pire ce fut les ondes de choc qu’il a eu pour soigner ses 2 périostites aux tibias. A hurler. mais toujours très efficace. Il est en fac de sport donc il n’a pas pu lever le pied mais ce sont ces ondes de choc qu’ils l’ont soigné. Mais je reste sur le fait que le repos, en plus de tout ce qui a été expliqué plus haut, reste le mieux.

Bonne journée
Dominic


#147

Bon courage Liopic,
Tu es quand même enfin sur la bonne voie si j’ai bien compris. Dans ton cas, il vaut mieux s’entourer des meilleurs, que ce soit médecin, kinés … pas évident pour tout le monde.
Moi j’ai fait ma troisième séance d’ondes de choc, et j’ai eu droit cette fois-ci à des sensations, le kiné a insisté, j’ai bien senti cette fois-ci des douleurs provoquées par les ondes. Il m’a dit qu’au bout des 6 séances, on ferait le point pour voir où j’en suis.
Ayant arrêté le ping à la mi mai, et faisant attention à ne rien soulever de mon bras pour ne pas éveiller la tendinite, j’aurai passé 4 mois sans rien faire à la mi-septembre.


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #148

Bon, j’ai eu droit à mon infiltration de PRP pour mon épicondyle médiale (épitrochléite ou golf elbow) soit 5 cm3 de PRP sous échographie… Prise de sang puis centrifugation pdt 5 mn, injection qq peu douloureuse. L’échographie a montré un “épaississement hypoéchogène du tendon commun de fléchisseurs à son insertion sur l’épicondyle médial, sans signe de rupture partielle évoluée, sans calcification” ; ouf !
48h00 de repos du coude puis pas de gros efforts pdt 15 jours et RDV avec le médecin pour savoir si une 2ème injection est nécessaire, ds la foulée je crois…
Si mes 12 séances d’ondes de chocs ont éloignées mon épicondylite droite (tennis elbow) à priori, ça n’a rien fait sur la médiale ; le PRP serait nettement plus efficace paraît-il…
En tous cas, que de temps perdu (plus de 4 ans !) et de RDV avec ostéopathes, kinés, de dépenses, etc. avant de faire des ondes de chocs puis du PRP. C’est plus que dingue qd j’y pense…


#149

Merci pour tes infos.
Pour ma part, apres 5 séances d’ondes de choc en juillet, j’ai repris la semaine dernière mais les douleurs sont toujours la. Je joue plus tranquille en revers et essaye de rester a la table, je me mets une bande de strap aurocollant sur la region concernee pour bloquer un peu le tendon, ça sert de coudiere. Je me fais un cataplasme ce matin, et vais continuer les ondes de choc, faire la derniere de mon ordonnance puis enchainer sur la seconde ordonnance que j’ai demandee a mon medecin. Si ça va pas mieux, je retournerai voir mon medecin spécialiste.


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #150

A mon humble avis, après une série de 6 séances d’ondes de chocs et avec du vrai repos (sans gros efforts, sans ping quasiment !) pour ton bras, si tu as tjrs mal, tu peux essayer une nouvelle série de 6 séances et tjrs avec repos. Ca veut donc dire encore plus de 6 semaines de mise au repos de ton bras !!
Sinon, plus radical et certainement, j’espère, plus efficace, injection de PRP et repos pdt qq semaines (?).
Parmi mes forumers, des retours sur ces injections de PRP ?


(Lucas) #151

Bonjour, je suis kinésithérapeute et étudiant en master de recherche en sciences du sport. Je travaille en ce moment sur la conception d’une attelle visant à réduire les douleurs d’épicondylite et permettant de continuer l’activité physique pratiquée tout en réduisant les sollicitations douloureuses.

J’aurais besoin de réponses à l’enquête que j’ai créée afin de justifier de la nécessité de concevoir une telle attelle.

Le lien de l’enquête est le suivant :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfOaIzPEw0R2xqgfy42rGZuDipL6mtzJUA1outdoIaM5PcNhw/viewform

Je vous remercie d’avance,

Lucas


(T05-2,1 / TSP Balsa 5,5 / Death Ox) #152

Selon mon généraliste et ma rhumato, d’après leurs patients qui s’y sont collés, c’est très douloureux et efficace une fois sur deux… A priori, pas remboursé par la sécu.
En dernier recours, pourquoi pas…
Dans l’attente de retours de ceux qui y sont passés, merci de vous faire connaitre, ça m’intéresse également !:grin:


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #153

Mini retour d’infos après mon injection PRP il y a un mois et demi…
Donc, plutôt douloureux et désagréable pendant les 2 mn d’injection… Le bras est ensuite douloureux pdt 2 à 3 semaines avec une douleur qui s’estompe progressivement avec donc une sensation de mieux, forcément…
15 jours après l’injection, le médecin du sport m’a dit que ça allait mieux et m’a prescrit 8 séances de kiné pour renforcement… Dubitatif, j’aurais préféré enchaîner par une 2ème injection de PRP histoire de maximiser les chances de guérison…
J’ai démarré 15 jours après le kiné, très difficile de trouver un kiné dispo rapidement et là, je crois que j’ai fait une mauvaise pioche car la 1ère séance fût une torture avec un mélange d’ondes de chocs avec un appareil à ultra son un peu trop chaud, soufflage de froid (CO2) façon froid polaire extrême, coude talé pendant un mois… Il a fallu que je demande ensuite un peu plus de douceur, tout en restant sceptique sur cette ré-éducation… En reprenant progressivement le ping, je n’ai pas vraiment mis au repos mon bras, mea culpa… mais épargner son bras pendant plus de 6 mois, ça reste mission impossible pour moi… Donc épicondylite médial qui reste très douloureuse… bof-bof… Bon, mon épicondylite latérale est en phase de guérison à priori, c’est déjà ça…
Je verrai le médecin du sport la semaine prochaine…
Ce que j’en retire, pour l’instant (!), c’est que sans vrai période de repos de 1 à 3 mois, il n’y a pas de traitement efficace… une évidence…
Aussi, il faut planifier ses RDV (médecin, kiné, injection PRP) et même les anticiper selon les 1 ou 2 scénarios probables quitte à en annuler certains. Car sinon, tout s’allonge de façon draconienne et la période de repos devient tellement longue que c’est incompatible avec une activité “normale” (professionnelle, bricolage, ping…).


(T05-2,1 / TSP Balsa 5,5 / Death Ox) #154

Merci pour ton retour Lionel.

PRP peut-être efficace, mais pas miraculeux non plus, du moins pas dans tous les cas… C’est un peu ce que me laissaient entendre mes médecins. Par ailleurs, quand on pique dans une articulation, malgré les précautions prises, une infection est toujours possible (d’autant plus dans le cas présent, avec manipulation sanguine), et justement, je suis un traitement de fond rhumatologique qui amenuise le système immunitaire (spondylarthrite ankylosante); je suis donc méfiant…

Pour le reste, je pense avoir tout testé depuis 30 ans que je souffre de tendinites récidivantes au coude; y compris acupuncture et mésothérapie qui ne m’ont rien apporté… Les infiltrations ne sont pas efficaces à moyen terme.

L’épitrochléïte (ce dont je souffre depuis maintenant 4 ans) est beaucoup plus résistante que l’épichondylite. Normal, la majorité des commandes de la main passe par là. Je réussis à la stabiliser en séances d’ondes de chocs régulières, et le port d’une coudière/bracelet systématique quand je joue. J’ai aussi une raquette très légère et qui absorbe bien les vibrations.

Quant au repos prolongé, c’est la solution ou pas: lors de ma première épichondylite contractée au tennis à 32 ans, j’ai arrêté 6 mois. Dès mon premier entrainement de reprise, elle est revenue ! Alors… non, vraiment, rien de miraculeux. Et psychologiquement, très dur de s’astreinte à un long arrêt, d’autant plus que c’est sans garantie de guérison… Et quand on est V3, on n’a vraiment plus de temps à perdre !


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #155

Oui, pas tjrs évident à soigner et l’épitrochléite (appelée aussi épicondylite médiale, celle des fléchisseurs des doigts) est particulièrement douloureuse et dure à cibler.
Pour les ondes de chocs, je crois qu’il faut un kiné/médecin vachement adroit et concentré, surtout qd la zone est celle du bout du coude, à 1 ou 2 mm près, ça change du tout au tout et seul le patient le ressent vraiment, donc bon échange en live avec le soigneur, pas facile… Mon médecin du sport me disait que lorsqu’il fait des ondes de chocs, il se “couche” sur le membre pour l’immobiliser et être très précis et que c’était pour lui plutôt crispant. Selon ma petite expérience, ces ondes de chocs ont été appliquées parfois de façon très précises mais non constantes et souvent de façon très dispersées et de façon décontractée, bizarre…
Une piste “médecine douce” que je vais mettre en pratique de façon parallèle… simplement un petit nettoyage du foie (ampoules ?) ; un chinois et une autre personne qui débute des cours de médecine chinoise, m’ont dit, conversation de comptoir, que le foie “gouvernait” les tendons… Ca ne peut pas faire de mal… Oups !


(T05-2,1 / TSP Balsa 5,5 / Death Ox) #156

Pour bien cibler, j’ai trouvé la solution: je guide moins-même avec l’autre main la pointe de l’appareil quand elle dévie de “là où ça fait mal”, pour la remettre dessus (faut être un peu maso mais c’est un bon investissement), car comme tu dis, à 2mm près, on peut être à côté de la plaque. Du moins quand l’épicentre de la douleur est bien localisé, mais ça peut aussi varier au cours du traitement, car les chocs anesthésient un peu la douleur au bout d’un moment; on peut alors “balader” la pointe de l’appareil sur une petite surface pour récupérer une zone douloureuse.


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #157

Oui, pas bête, faut oser guider le spécialiste mais seul le patient peut ressentir son point sensible, un peu comme Madame avec son point G…


((9) air fibre • tenergy 05 • best anti) #158

Même si ça fait plusieurs années que je suis régulièrement ennuyé avec une tendinite à l’avant-bras , je n’ai jamais bénéficié de tels soins.
J’ai eu droit à quelques séances de kiné avec principalement des exercices d’étirement que je continue de pratiquer régulièrement à mes moments perdus ainsi qu’à la fin de certains entrainements de ping.
Je porte une coudière ainsi qu’une orthèse de poignet babolat dés que je joue au ping.
Je possède également les livres de Christophe Carrio dont le dernier en date « sport sans blessure » où il préconise d’une part les automassages qui font un bien fou pour tout le corps ainsi que l’utilisation d’huiles essentielles anti-inflammatoire.
Par contre j’ai remarqué que systématiquement quand je rejoue avec un picot sans mousse , la douleur réapparait et celle-ci s’estompe lorsque je reprend le chemin de l’anti-top même avec une très fine mousse.
C’est entre autre pour cette raison que je rejoue avec un anti lisse qui permet d’attenuer grandement les vibrations tout en gardant une raquette très légère.
J’aime bien aussi les anti-tops classiques mais je perd en maniabilité en raison de leurs poids plus élevés.


(51 ans, Clst 15, Innerforce Layer ZLF, T05 Max, Death 0x) #159

Bon, je réactive quelque peu ce topic…
J’ai fait aujourd’hui une injection de PRP () ds mon épicondyle médial (golf elbow). Cette fois-ci, ayant compris comment ça se passait, du moins je l’espère…, j’ai tâché de planifier au mieux histoire de mettre un max de chances de mon côté pour en finir avec mes tendinites au coude droit qui m’ont pénalisé depuis plus de 4 ans (tennis elbow et golf elbow).
Donc, arrêt du ping pour cette saison, donc repos pongiste, nécessaire évidemment pour tout bobos physique…Restait bien les Franche-Comté le 10 juin mais ce sera certainement caniculaire ds le gymnase et avec un mois entre la fin du championnat et ce titre régional, c’est à mes yeux “stupide” côté calendrier…
Bref, la semaine prochaine j’attaque qq séances de kiné (“étirement des épicondyliens, renforcement musculaire des muscles épicondyliens en course interne puis moyenne et externe”).
Cette fois-ci j’ai pris RDV longtemps à l’avance et ainsi pu choisir mon kiné et je ferai attention au déroulement des séances car il y a 8 mois, suite à une 1ère injection PRP, le kiné en avait fait qu’à sa tête et m’avait administré violemment des séances d’ondes de chocs totalement hors protocole… Mon médecin du sport qui me suivait était furax et bien sûr, ma tendinite ne fût pas guérie… Quasiment une année de perdue et des frais et des douleurs pour rien, de la faute d’un kiné qui ne veut pas suivre un protocol pourtant clair… Ca me sert de leçons et désormais, si un spécialiste veut faire quelque chose qui me semble anormal, je saurai l’arrêter et ne pas être un patient crétin et respectueux…
A suivre donc ds qq semaines…