Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces

Tendinite au coude (épicondilyte)


(pilami) #21

Pendant longtemps, j’ai crû que le poids de la raquette était le facteur déterminant dans mes tendinites mais à la longue j’ai trouvé que le vrai problème c’était les bois qui vibrent.
Travaillant dans l’informatique, j’ai aussi changé de souris pour une souris verticale, ça fait plusieurs années et je ne pourrai pas revenir en arrière.


(Rhyzm-P/Fastarc-P1) #22


(Dhs tg2/ultra carbon/rapid speed) #23

C’est cette coudierei que j’ai acheté justement .


(15 cd t 80 fx rv imp xs bois ai fuk) #24

pour en revenir au bois : perso +5 g je sens la diff a la fin des entreinement mes bois font 70 g maxi
un très bien qui ne vibre pas du tout chez andro en carbon SUPER CORE CARBON LIGHT ALL+


(Dhs tg2/ultra carbon/rapid speed) #25

merci de tes conseils metabaron. :smile:
je regardais justement les bois sans trop savoir quoi prendre .
pour le revers c’est pareil , très léger c’est donc pas de bacside, j’hésite a reprendre un soft ou essayer un long ( on m’a souvent dis qu’un long en revers m’irai bien , vu que j’ai qu’un cd et que je bidouille en revers ).


(Cl: 9 / aero off- / h3neo 38° / tackiness C 1.7) #26

Bon ben pour ma part: operation coude droit pour une atteinte du nerf cubital.
Le nerf est instable et sort de son emplacement.

Saison quasi terminée pour moi car operation prévue le 21/03…a quoi faut rajouter un temps de convalescence post operatoire de 2-3semaines d apres le chirurgien.
Et dire que j ai le meme symptome a gauche…
Moi qui pensait a une simple petite tendinite


#27

Dur dur !
Je te souhaite de la patience et du courage, et une bonne guérison.
Surtout ne reprends pas trop vite, mieux vaut prendre le temps d’une consolidation pour mettre ça derriere toi.


(Cl: 9 / aero off- / h3neo 38° / tackiness C 1.7) #28

Oui tres dur. Gros coup au moral. Mi decembre je pensais vraiment pouvoir rejouer pour debut fevrier… Ben c est raté. Et je ne m attendais pas a autant de delais entre chaque examens et entre le RDV avec le chirurgien et le jour d operation…8semaines quand meme!
Et mon equipe qui joue le maintien… Pour le coup ca va etre tres tres dur.


#29

C’est peut être toi qui donneras les points du maintien si tu guéris bien.
Prends soin de toi.


(Dhs tg2/ultra carbon/rapid speed) #30

dur, dur courage a toi, récupères bien et surtout n’essaie pas de reprendre trop vite .
j’ai une tendinite depuis octobre , j’ai voulu reprendre en décembre , résultat , je me retrouve a avoir encore mal en février !


#31

Bon courage ça peut durer longtemps jusqu’à 2 ans…pour diminuer la douleur le mieux ce sont les ondes de choc chez un bon Kine,sinon les petits moyens déjà cités coudière(ça rassure),argile la nuit,huiles essentielles comme la gaultérie et le mieux c’est un anti-inflammatoire le jour d’un match


#32

La coudière la mieux est la baeurfeind ,sinon le geste qui donne le plus de douleurs étant le top du revers est à éviter ,alors pourquoi pas mettre un soft ou un picot?en vieillissant il faut savoir adapter son jeu et son matos en fonction de sa santé


(jean-michel carquin) #33

j ai contracter une epicondilyte cela fait 2 mois effectivement j ai essayer un mi-longs en revers pas de souci sans pretention apres plusieurs entrainement et match j ai repris une backside le top revers me manquais trop meme si c est le geste qui fait le plus mal .lolo4433 tu parles de la coudiere baeufreind as tu une photo et l huile essentielles la gaulterie photo aussi merci d avance je pense trainer cela longtemps aussi car j ai du mal a arreter de jouer .


(946/CD R chaos/RV super def 40/chen weixing) #34

J’ai une calcification du tendon juste à la pointe du coude.
J’avais aussi des douleurs sur la partie avant bras au niveau du coude.
Maintenant je joue en portant un Elbowgib et sa me fait un bien fou. Quasiment aucune douleur au coude sauf si geste très fort en Revers et encore l’Elbowgib limite considérablement cette douleur.
Biensur sa ne guéri rien du tout mais je trouve cela efficace et vu le prix autant ne pas s’ en priver.
https://www.google.fr/search?q=elbowgib&oq=elbowgil&aqs=chrome.1.69i57j0l3.5703j0j4&client=tablet-android-samsung&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8#imgrc=d8wUB-jyBXqPQM%3A


#35

Vaste sujet que je souhaiterais ne pas aussi bien connaître …

Au niveau préventif, rien à faire, on est bien obligé de limiter le poids de la raquette. 160 à 165 gr pour ma part. L’équilibre en tête est important également. Malheureusement mon bois préféré, le WSUC est un peu “head heavy”, même à 160 gr, c’est un peu limite. Je prend parfois une autre raquette avec le mêmes mousses et un Innerforce AL, qui est plus équilibré, pour soulager mon coude. Avec tout cela, je suis très limité dans le choix des revêtements car les plaques modernes sont souvent très lourdes (> 45 gr découpées). Donc je suis toujours à l’affût de bonnes plaque légères.

Pour le traitement, après 3 épicondylites, je me suis décidé à consulter un médecin sportif réputé, pongiste lui même, qui a soigné JM Saive. Son traitement a été le suivant:

  • 16 séances de kiné avec principalement du MTP (massage transversal profond). Rien d’érotique, je précise, à moins d’être masochiste car c’est très douloureux. Le but est d’assouplir le tendon, qui est dur comme de la pierre lorsqu’il est enflammé, et de réaligner les fibres.
  • A l’issue de ce traitement, le tendon doit être guéri. On peut alors envisager une infiltration pour faire partir la douleur définitivement (ce que j’ai fait)

D’après les retours que j’ai, le MTP (ou ses équivalents) est le seul traitement de kiné réellement efficace pour guérir le tendon. Reste à trouver un bon kiné car tous ne maîtrise pas cette technique qui est très “invasive”.

En ce qui me concerne, ça a bien fonctionné (3 mois de traitement pour une guérison complète). Cela dit, je pense qu’il s’agit d’une maladie chronique qu’il faut garder le plus possible sous contrôle (voir aspect prévention). D’autre part, lorsque je sens que ça revient, je m’inflige à moi-même des MTP avec un peu de Voltaren …


#36

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.


(T05-2,1 / SC Carbon Light Off / Wobbler 0,5) #37

Le traitement moderne qui s’est substitué au “transverse profond” (les kinés n’ont plus le temps…), est l’appareil à ondes de chocs, si possible celui de type “Dolorclast”, le plus efficace (j’ai eu affaire à d’autres moins performants). C’est aussi le plus ancien et donc le plus répandu, ça tombe bien.
C’est le seul truc qui marche chez moi, mieux même que les infiltrations, car plus pérenne, et on peut reconduire le traitement sans problème (j’ai 31 ans d’épicondylite derrière moi, surtout due au tennis, c’est une saloperie récurrente…).
De plus en plus de kinés en sont équipés. L’inconvénient… c’est douloureux ! C’est une sorte de petit marteau pilon qui tape là où ça fait mal, pour briser la gaine du tendon et faciliter la reconstitution et guérison en créant un réseau de mini vaisseaux sanguins vers le tendon, mal irrigué par nature.
En général, 6 séances de 3mn environ. Faut être un peu maso, car il faut bien guider le kiné sur la douleur… Le résultat final se juge sur le long terme, jusqu’à 3 mois pour mon cas.
Le bracelet sur le bras en prévention est aussi d’un grand secours, même si celui cité plus haut est loin d’être le meilleur, selon moi (j’en ai testé une bonne demi-douzaine dont celui-là…)


#38

Oui en effet les ondes de chocs sont la version moderne du MTP. Ce dernier a l’avantage d’être fait par un être humain qui “sent” où il doit travailler. Inconvénient, c’est plus long, au moins 10 séances de 20 minutes, donc il faut morfler plus longtemps …

J’ai oublié de dire que le médecin sportif que j’ai consulté m’a confirmé qu’il était indispensable, préalablement à un traitement local du tendon, de supprimer les blocages des vertèbres et de l’épaule qui empêchent une bonne irrigation sanguine du tendon. Donc passage préalable chez un osthéo pour se faire craquer de partout …


(9 - Donic WDS / Tenergy 1.7 / Aurus Soft 1.9) #39

Gilles71 tu joues pendant tes séances d’ondes de choc?


(T05-2,1 / SC Carbon Light Off / Wobbler 0,5) #40

Il y a quelques années, c’était déconseillé, mais j’ai lu des études récentes qui contredisaient cela et qui estimaient au contraire qu’une activité sans trop forcer aidait à la cicatrisation.
Donc, à priori oui, mais avec modération bien sûr.

Mes dernières séances ne concernaient pas une épicondylite mais une inflammation de la voûte plantaire; j’ai donc continué de jouer et ça n’a pas été préjudiciable, même si ce genre de blessure est tenace.