Accueil Actualité Archive forum Matériel Annonces

Quels moyens de financement pour un poste d'entraîneur à temps plein dans les années à venir?


(Dominique De Pornic) #81

Quand j’était au bureau d’un gros club ffc, la fédé formait les éducateurs sportifs. On inscrivaient les noms, on payait une petite participation et on avait alors des moniteurs brevetés.
De toute façon pour encadrer les jeunes c’etait obligatoire. Même sans licence competition.
Ceux qui s’investissaient dans le club pouvaient disposer d’indemnisations. Pas forcement a hauteur du travail fourni mais quand même…
Je ne connais pas la fftt mais c’est a eu de mettre le truc en place…non ?
Après rien n’empêche les club ambitieux de recruter des entraîneurs et coach pro…c’est juste autre chose…


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #82

Enfin c’est toujours pareil vous voulez le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière… un entraîneur bénévole n’a pas de contrat, donc le jour où il en a plein le dos d’entraîner il dit “je ne veux plus entraîner” ou “je ne veux plus entraîner les gamins” et là tu fais quoi ? A côté de ça un mec qui se fait payer ben il fait son taf et voilà tu vas pas lui demander de faire X heures supp’ le dimanche pour tous les clubs, tu le faisais toi des heures supp’ gratuites le dimanche quand tu étais dans la vie active ? Non je pense…
Je pense que les entraîneurs salariés sont avant tout des passionnés donc ils font leur travail et s’il y a un club où ils sont davantage investis ils suivent leurs jeunes et ça doit d’ailleurs faire partie du contrat, après si le club le paye pour trois heures il va pas aller en refaire 8h le dimanche pour suivre les gamins aux indives.
Mais tu payes un mec qui sera là toute l’année à l’heure dite, qui te dira pas un jour “ras-le-bol des jeunes ils me gonflent”, qui te garantit une formation pro, d’être à jour sur les techniques pédagogiques et les conseils, etc. C’est pas juste un joueur qui relance avec ses propres moyens techniques d’il y a 30 ans (ce qui est souvent le cas car ceux qui ont le temps sont souvent des retraités voire carrément des vieux…).
Alors ok ça marchait comme ça avant, mais d’une part, le ping était bien moins avancé techniquement que maintenant ; d’autre part les gens avaient plus de temps. Maintenant ça peut fonctionner grâce à l’abnégation et aux possibilités de certains mais ça ne peut pas être un modèle pérenne je pense.


(AttitudePing) #83

Débat très intéressant!
Il existe le dispositif emploi tremplin (pas pour toute les régions) avec des aides dégressive sur 7 ans je crois. C’est intéressant pour ceux pouvant en bénéficier.
Après il existe d’autres aides déjà évoqué, CNDS, mairie etc… Le problème c’est que les associations ne sont pas des chefs d’entreprise, on prête encore aujourd’hui mais on prête moins et seulement à quelques associations qui décide de se professionnaliser. Création d’un projet, d’un budget, d’une stratégie… Comme dans une entreprise.

Maintenant est-il utile d’avoir un entraineur ? J’ai envie de prêcher ma paroisse et de dire, évidement. S’il est bon, ça va ramener des jeunes, les faire évoluer en sécurité, monter le niveau général du club puis c’est un cercle vertueux.

Pour moi le problème c’est pas vraiment l’argent, mais plutôt l’implication des dirigeants qui ne souhaitent pas devenir des patrons et avoir la responsabilité d’un salarié. Les joueurs en générales même s’ils sont réticent un moment, ils comprennent la plus valu apporté et se sont souvent les plus motivé après.

J’ai entrainé des sénior de niveau départemental 1 an, j’ai adorer. C’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai voulu créer le site attitudeping. L’envie d’apprendre, ils l’ont!


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #84

Clairement. j’avais réussi à mettre en place un entraînement dirigé dans mon ancien club et c’étaient eux les plus motivés et de loin. Preuve que c’est l’envie de progresser le vrai moteur, l’argent on le trouve. Et qu’est-ce qui a fait capoter le truc ? Les joueurs plus anciens (et plus forts) dont très peu ont eu envie de se remettre en question par le biais d’un entraînement dirigé et qui ont fini par mettre fin à cet entraînement par décision du comité au motif principal que les “départementaux n’en avaient pas besoin”. parce qu’ils étaient trop nuls et que ça ne valait pas le coup quoi, tandis que eux se sentaient au-dessus du besoin de se plier à un vrai entraînement au lieu de taper la balle et de faire des sets.
Moralité : plus on laisse du champ aux initiatives personnelles, plus on ouvre le concept classique du club “qui a des jeunes qu’on entraîne avec un ancien du club tandis que les autres ils se démerdent” et mieux les choses avanceront.


(Dominique De Pornic) #85

Pour info : http://www.fftt.com/site/actualites/2017-10-10/nouveau-cqp-moniteur-de-tennis-de-table

http://www.fftt.com/site/extranet/technique/formation-technique


(junky) #86

Chez nous c’est le créneau loisir suivant le plus augmenté…certes ils ne font pas de compèt de ping mais ils sont ou ont été sportifs dans d’autres domaines et sont très friands de conseils, d’exo simple, de jeux, de compétitions internes ludiques, …


(Timothée Bonnet) #87

Je viens d’aller voir le site, super site avec beaucoup de connaissances partagées.
Je ne sais pas ce que tu fait à côté mais si tu as du temps, une chaine youtube pour ilustrer et une page facebook pour lancer des débats sur par exemple le top CD ou d’autres gestes afin d’avoir les avis différents des entraineurs pro ça serait intéréssant.
Là où j’ai le plus appris c’est en posant des question et en discutant avec d’autres entraîneur, d’autres joueurs et je me suis rendu compte que l’on apprend vraiment de tout le monde.
c’est pour ça qu’une page facebook où des entraîneurs et joueurs peuvent donner leur avis sur un sujet technique peut être intéréssant et bénéfique pour tout le monde.
Si j’ai bien compris c’est un peu ce que tu souhaites faire avec ton site également.


(Clst C0; 7P-2A.DF / 999 1.5 / P4 1.0) #88

En fait je pense que le coeur du problème ici est qu’il y a trop de gens qui ne voient que les extrêmes (et probablement parce que c’est ce qu’ils observent, je ne critique aucune position je précise). @junky parle d’un entraîneur pro plein temps et @Zorro d’un mec totalement bénévole. En fait, chez nous, on n’a souvent ni l’un ni l’autre. On (= les clubs belges brabançons que je connais) a le plus osuvent un ou plusieurs entraîneurs rémunérés (et pas forcément que en cash, certains clubs arrivent à fournir une contrepartie qui convient à l’entraîneur) mais à quelques heures par semaine. Et … en fait, ben il y en a qui sont très investis et d’autres beaucoup moins. Déjà, c’est pas parce que l’entraîneur est rémunéré qu’il n’est pas du club. Dans mon club, on a trois entraîneurs, dont deux sont au club (et l’un des deux, le “principal” ne joue plus en compète) et le troisième pas (enfin cette année il l’est mais ne joue pas en compète non plus). Eh ben tous les trois sont investis à leur manière, ils suivent leurs élèves de temps à autres en match, participent aussi à la vie du club etc.

Et à l’inverse, j’ai eu par le passé un entraîneur du club qui venait faire ses heures, prenait son pognon et ciao tout le monde. Même pas de “alors week-end dernier, ça a donné quoi ?”. Donc, le côté investi, personnellement, je le désolidariserait totalement du côté rémunéré ou pas.

Bha la même chose que lorsque le pro soudainement refuse de renouveler son contrat… on en cherche un autre :smiley: Disons qu’un pro est plus facile à remplacer et c’est pour ça que personnellement je pense qu’il en faut. Un bénévole qui suit à fond les gens, c’est super, mais quand il s’en va, ça laisse un gouffre qu’en général personne ne peut combler. De plus, si on a un budget, payer X ou Y ne change rien financièrement. Si on a un bénévole et que, faute de bonne volonté, on veut payer un gars, ben là ça devient un sacré budget à trouver fissa (genre en milieu ou début de saison, on peut déjà plus demander d’augmentation de cotisation sans se mettre à dos une bonne partie du club).

Quand je vois les réponses de @junky et celles de @Zorro, je ne peux pas m’empêcher de me dire que ce qui est accessible (financièrement mais surtout matériellement) à un gros club ne l’est pas forcément pour un petit club. Mais le petit club peut surfer sur d’autres opportunités parfois plus faciles à mettre en place, spécialement avec des bénévoles (je pense en particulier à un entraînement physique que mon premier club faisait conjointement avec le club d’athmétisme, à un tournoi qu’on organisait parmi les écoles du coin ou à une école des devoirs qui ne demandait pas de gros efforts car on avait 10 jeunes à tout péter).

Le principal critère reste de s’adapter à son public. Si personne ne veut s’entraîner/progresser, c’est pas la peine de faire des dépenses là-dedans (mais malheureusement c’est souvent signe que le club est en train de mourrir). Si les parents ne veulent pas payer plus que x€ par an par gamin, il faut trouver une formule light. etc…

Et pour répondre à @tim46 sur sa question de base, ben en fait, là aussi ça dépend du public. Mais par chez nous, c’est très rare d’avoir l’entraînement dirigé inclus dans la cotisation. Ceux qui veulent y participer, paient un supplément. Ca permet 1°) de pas faire payer ceux qui ne veulent pas s’entrainer 2°) d’assurer un certain budget pour payer les entraîneurs. Certains clubs font même deux formules, une entrainement “de base” (2 séances par semaine) et une formule avancée (4 entraînement par semaine). Au final, c’est comme un cours particulier groupé. On peut également le grouper avec un ou plusieurs autres clubs pour les effectifs réduits, le but étant de trouver une salle à loyer modéré et un entraîneur compétent (le salaire de l’entraîneur n’est pas forcément le meilleur critère d’après mon expérience).


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #89

Je trouve tes idées intéressantes @Xyphis, mais elles impliquent justement une certaine liberté dans la démarche dont Zorro ne veut pas, à ce qu’il me semble.


(Clst C0; 7P-2A.DF / 999 1.5 / P4 1.0) #90

Ha bah après, ce qu’il veut ou pas, c’est pas mon problème :joy:

Je partage mon expérience et c’est marre. C’est un forum, c’est pas l’armée du salut. Chacun peut (et va) faire comme il le sent, ça on le sait très bien.


#91

Ce n’est pas que je ne veux pas. Si certains arrivent à financer leur projet sportif et qu’ils en sont satisfaits, je n’y vois aucun inconvénient . Bon, ce n’est pas ma conception du sport amateur tel que je l’ai connu. Mais je suis surement un vieux grincheux qui a du mal à comprendre son époque et les modifications de la société de consommation.


(AttitudePing) #92

Pas toujours facile en effet. Convaincre reste la meilleur solution mais sans le soutient du bureau c’est compliqué.


(AttitudePing) #93

Exactement! D’ailleurs certains du groupe loisir se sont pris au jeux et se sont lancé en compétition cette année en incluant également le groupe sénior compétition.

résultat : passé 40 ans ils passent de 500pts à 800-900 pts avec encore une marge de 1 ou 2 classement devant eux. C’est beau

Page facebook, why not!
Il est vrai qu’il faut avoir une pluralité d’avis. Ce qui est vrai pour l’un n’est pas toujours vrai pour un autre joueur


#94

Tous les gros club ont été des petits club a un moment donné. Ce qui a fait que certains club ont grossis et atteint une taille critique c’est les choix qui ont été fait a un moment donné.
le problème avec la façon de penser de zorro c’est qu’elle est exclusive. c’est a dire qu’elle ne permet pas aux autres facons de pouvoir exister. celle de Junky par contre est inclusive et permet a des facons de faire comme celle de zorro de pouvoir aussi exister. est-ce que celle de zorro est meilleure, celle de junky, d’autres voies envisagées comme la tienne ou encore des facons que personne n’a encore envisager sur le forum. Ce qui est sur c,est que si tu t’engage dans la facon de voir de zorro et que tu te plante, t’a plus rien. Et c,est tout le probleme avec les gens qui se drappent de grands principe moraux, ils forcent les autres a ne suivre qu’une seule voie et quand elle n’est pas bonne c’est la que les bains de sang commencent parce qu’ils n’ont pas d’alternative et ne peuvent pas remettre en cause leurs ideaux


(Clst C0; 7P-2A.DF / 999 1.5 / P4 1.0) #95

Faut pas exagérer, il force personne hein. Ok il a un point de vue arrêté, mais bon voila… on est tous assez grands pour penser par nous même je pense (et encore heureux).

Tout à fait d’accord, mais tous les choix ne se font pas avant de grandir. Je disais ça par rapport au fait d’avoir un “temps plein”, qui est presqu’une nécessité pour un gros club, tant il y a de monde à suivre/entraîner et de choses à faire à côté pour le club. Alors que pour un petit club, ben un temps plein ne se justifie probablement pas… encore une fois je ne vois qu’au travers de mes prorpes yeux, mais dans club d’environ 100 licensiés, on est trois ou quatre à s’occuper de l’organisation et ça nous prend qq heures par semaines pas plus (dans mon cas, c’est grand max 3h/semaine en période de crise). De même nos entraîneurs ont pour mission de mener à bien deux séances d’1h30 par semaine.

Et ce n’est pas la question de rémunéré ou pas, c’est juste que ce qui paraît aberrant pour un petit club ne l’est pas pour un plus gros et vice versa.


#96

Tu as entièrement raison. Le bénévolat ne tient que par la bonne volonté de ceux qui le font vivre.
Et en cas d’arrêt , pour x raisons, il s’en suit très souvent une dégringolade du club, faute de remplaçants. C’est le problème de l’immense majorité des petits clubs dont le fonctionnement ne repose que sur quelques bonnes volontés. Je suis bien conscient de ce risque.
Le fait d’avoir un salarié limite ce risque. Mais bon, par les temps qui courent, je ne sais pas trop si on a toujours le choix …


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #97

Comment ça, “par les temps qui courent on a pas toujours le choix” ? Que veux-tu dire ?


#98

Ben la baisse générale des subventions publiques, la fin des contrats aidés, les mesures d’économie,
la fin du FNDS, la fin des apc scolaires, la hausse constante des inscriptions , des frais en tous genres et des licences. J’en passe et des meilleurs…
A moins d’avoir 200 licenciés ou plus …


#99

je suis d’accord, il faut savoir faire les choix au bon moment. Mais aussi parfois savoir inclure un choix en pensant a long terme et ce donner de la marge pour laisser le temps permettre que cela fonctionne.
A un moment donné il faut voir la faisabilité et se donner les moyens d’avancer. C’est pas pour rien que bon nombre de projets se cassent la figure quand ils sont lancé en France parce qu’on veut pas mettre ce qu’il faut pour que cela avance, alors que le même projet repris dans d’autre pays se développent.
Ca me rappelle, un petit projet dans une boite ou J’ai bossé qui consistait a intergrer un nouveau systeme de gestion dans les cartes de credit. Peu d’argent investi, beaucoup de travail. resutlat vendu a perte au bout de 3 ans investissement minimal. Repris par une petite boite americaine pour une bouchée de pain qui apres avoir mis du pognon l’a revendu a mastercard: resultat toutes les cartes de credit recentes sont equipées du dis systeme.

On a toujours le choix, la difficulté c’est de trouver le chemin et donc il faut deja le chercher sans se fermer. mais aussi de voir ces priorités.
perso je veux changer de boulot mais je passe tellement de temps a m’occuper des enfants et de leurs activités que les rares moments ou j’ai un peu de temps je m’ecroule. J’ai d’autres alternatives envisageable mais cela signifie que ma femme doit s’invetir dans les enfants et donc crie et plainte en continu. Pour l’instant j,ai pas l’energie de me lancer dans la recherche et de suporter les plaintes continues de ma femme mais l’alternative existe. je pourrais aussi prendre a rebourt et demissionner pour avoir du temps de recherche mais prise de risque financiere. c’est pas les chemins qui n,existent pas mais la volonté de se lancer dedans et l’acceptation de la prise de risque


(12-OSP Ultimate 2 / T05 / T05fx) #100

Tu prends le problème à l’envers. Les clubs existaient avant les APC et les mairies n’ont pas pour vocation d’entretenir les clubs à moins qu’ils n’aient une vraie action pour la collectivité. Il est normal que les mairies serrent un peu les boulons, il y a eu bien trop d’abus par le passé.